L'honneur de Zuko

266Report
L'honneur de Zuko

Note de l'auteur : Attention, ce chapitre contient des mentions de viol et d'autres idéaux pécheurs. Je ne possède aucun personnage, seulement leurs interprétations obscènes.

Mots clés: Gorge profonde, Jeune/Vieux

Zuko

Zuko descendit du navire avec confiance et espoir. Cette balise s’élançant vers le ciel ne pouvait signifier qu’une chose : l'Avatar était là, et il lui faudrait traverser un essaim de paysans pour les atteindre.

"Je sais que vous hébergez l'Avatar, remettez-le sous la garde de la Nation du Feu et je peux garantir votre sécurité", a déclaré le prince banni dans la mer des peuples autochtones.

"Ahhhhhh !"

Zuko sentit sa patience s'épuiser alors qu'il n'était qu'un garçon pas plus âgé que lui, avec de la peinture de clown, chargé sur le prince qui se tenait au sommet de la rampe.

Il para facilement l'attaque et jeta le garçon insensé dans la neige en contrebas.

Les hommes de Zuko descendirent d'abord vers le village, rassemblant tous les occupants du petit entrave. Le prince déshonorant pouvait pratiquement sentir l'excitation de ses hommes dans l'air, non pas à cause de la soif de sang d'une bataille imminente, mais à cause de quelque chose qui rendrait leurs esprits inutiles et brûlerait leurs cœurs.

Chatte.

Il n'y avait aucun homme dans ce village, ils étaient probablement en guerre, essayant de protéger ce que les hommes de Zuko espéraient obtenir. Les épouses et les enfants.

Zuko ne pensait pas beaucoup à son propre désir sexuel mais le jeune homme ne trouvait rien d'honorable au cas où il violerait toutes les personnes présentes sur ce bloc de glace.

Ne vous méprenez pas, Zuko pouvait voir les avantages du viol systématique comme tactique de guerre car il affaiblissait et brisait le psychisme de ses ennemis.

L'adolescent balafré pensait simplement que c'était lâche d'utiliser une telle tactique alors que les hommes de ce village mouraient dans la même guerre que ses compatriotes.

Zuko ne laisserait pas cela arriver.

Il descendit lentement la rampe.

"Qui commande ici ? Je suis le Prince Zuko de la Nation du Feu," il regarda dans les yeux de chaque femme et de chaque enfant, "et je suis ici pour capturer l'Avatar. Je sais qu'ils vivent parmi vous et à moins que vous ne vouliez quelque chose de malheureux cela se produit, vous devriez les remettre. Maintenant ! »

La neige autour des pieds de Zuko commença à fondre et son corps émit un nuage de vapeur pour montrer la gravité de la situation. S'il aurait aimé éviter la baise primaire et sauvage des femmes et des enfants, il manquait également de patience. Comme son oncle semblait aimer le lui rappeler.

"Je parle au nom des habitants de la Tribu de l'Eau du Sud."

Une vieille femme faible s’avança du groupe de personnes.

"Je m'appelle Kanna, nous ne savons pas où se trouve l'Avatar, mais nous sommes prêts à échanger contre la paix. Ce village n'est pas vital dans vos plans d'invasion," parla la femme avec un calme qui irrita Zuko.

« Cette opération n'a rien à voir avec l'invasion, vieille sorcière.

Zuko ne crut pas la sorcière une seconde, mais il écouterait la proposition. S’il y avait des astuces, il la tuerait simplement.

"Qu'est-ce que tu offres, sorcière ?"

"Suivez-moi dans notre salle du conseil pour discuter des termes de l'accord."

Et c'est ce qu'il fit, même si ce vers quoi la sorcière l'avait conduit ne ressemblait en rien à une salle de conseil. Cela ressemblait plus à un trou de hobbit qu'autre chose.

Des fourrures de mammifères arctiques ornaient chaque mur, au milieu de la pièce se trouvait une petite table à hauteur de tibia décorée de motifs et de symboles que Zuko ne pouvait pas comprendre. Cette pièce ne méritait pas le nom de chambre de guerre.

Il a dû se baisser pour l'amour de Dieu !

« Qu'est-ce que tu as à offrir à la sorcière ? Le front du prince se plissa d'agacement.

"Je suis conscient des tactiques de guerre que la Nation du Feu a l'habitude de déployer. Je n'étais qu'une fille la première fois que vos navires en acier ont déchiré la glace.

Ils ont incendié des maisons et tué de nombreuses personnes, ravageant les maisons et emportant tout ce qui leur tombait sous la main. Ils ont obligé mon père à regarder une escouade de soldats s'introduire de force à l'intérieur de ma mère et moi, et nous ont remplis de semence avant de trancher la gorge de mon père."

Zuko en avait assez de ces divagations.

Sa jambe se releva avant de s'abaisser et de briser la petite table en deux.

"Où est l'Avatar !"

Kanna était imperturbable.

"Même malgré tout ce traumatisme, je me tiens là, avec ma propre famille. Mes petits-enfants sont en bonne santé et ont réussi à ne pas être une victime de la guerre. Je ne peux pas risquer que l'histoire se répète."

La petite vieille sorcière ridée s'avança vers Zuko en colère. Elle s'agenouilla devant lui, comme pour prier une divinité inconnue.

"Tu m'as demandé ce que j'avais à offrir, ce que je propose de te donner, c'est ma gorge."

'Ton quoi?'

Zuko regarda la sorcière en dessous de lui avec incrédulité et se demanda si cette femme âgée avait l'intention de donner sa vie pour que sa tribu reste indemne.

Cette femme ne pensait sûrement pas que sa vie avait de la valeur à ses yeux.

Zuko crut qu'il s'agissait d'un piège lorsque la sorcière commença à tirer sur son pantalon.

"H-hé, qu'est-ce que tu fais-"

La sorcière enroula ses doigts frêles et ridés autour du sexe flasque de Zuko.

"Oh mon Dieu, cela fait un moment que je n'ai pas mis la main sur une bite de Fire Nation, mais je ne me souviens pas qu'ils aient grandi comme ça."

Kanna prit le sexe flasque et le frappa contre la peau ridée du cou sous son menton.

Zuko n'en croyait pas ses yeux ni la situation qui lui était arrivée.

À genoux devant lui se trouvait une femme pathétique et sénile, d'au moins soixante ans, traçant les veines de sperme sous sa queue avec sa langue.

"Putain de dégoûtant."

Peu importe ce qu'il se disait, son esprit ne parvenait pas à convaincre ses yeux que sa queue ne commençait pas à se durcir au-dessus du visage de sorcière.

Sa longueur s'étendait de sous son menton jusqu'à la racine de ses cheveux, là où son sperme commençait à se répandre sur ses cheveux fins et gris.

"Mhmm~… propre aussi… même si une bite malodorante n'est pas un problème. Vous n'avez aucune idée combien de fois je dois rappeler à mon petit-fils de se laver", a-t-elle mentionné en mâchant sensuellement l'un des testicules de Zuko.

Elle l'a sorti avec un *pop* audible.

L'esprit et le cœur de Zuko l'ont trahi alors qu'il se retrouvait à gémir face aux soins de la femme âgée.

"Oh putain."

C'était putain de dingue, pour préserver son peuple, cette garce à la peau sur les os était prête à gâcher son honneur et à s'embrasser avec sa bite.

C'était ahurissant. Mais il y avait une partie sombre de lui qui aimait ça ; pourquoi retrouver ton honneur quand tu pourrais essayer d'arracher l'honneur d'une chienne par son œsophage.

Il n'avait même pas fantasmé de faire des choses aussi obscènes avec Mai. Mais maintenant, il le ferait.

*FAP fap fap*

Les doigts fragiles et osseux de Kanna n'ont pas réussi à s'enrouler autour du monstre alors qu'elle tentait de récolter le lait de sa bite.

"Ung," la tête de Zuko pencha en arrière avec plaisir.

"Je suppose qu'il est temps d'arriver à l'événement principal, qu'en dis-tu ma chérie ?"

Ses mains ridées bougeaient avec expertise alors qu'elle battait sans relâche le bâton de viande du prince.

"Le principal, quoi ?" » marmonna Zuko, l'esprit embrouillé par l'extase.

C'est ici que la salope dégoûtante étendit ses lèvres fines et craquelées autour de la tête bulbeuse de Zuko.

Kanna s'est assuré de nettoyer la fente de pisse de Zuko de son épais pré-sperme avant de descendre lentement dans la tige incroyablement grosse.

"Mmh~ Gawwk kgrk~"

Le prince banni baissa les yeux avec répulsion alors que cette vieille chienne de la Tribu de l'Eau essayait de manger sa bite comme s'il s'agissait d'un lien de saucisse muté.

C'était la meilleure chose qu'il ait jamais ressentie dans sa vie.

Même avec toute la peau lâche et ratatinée sur le cou de la femme, Zuko pouvait encore clairement sentir son serpent borgne repousser les contraintes de son gosier, et il était encore un peu moins qu'à moitié en elle !

Le prince déshonorant fut tenté d'attraper la grand-mère par le cou et de commencer à branler sa troisième jambe alors qu'elle était enfouie dans sa gorge.

Ou du moins il l'aurait fait si Kanna n'avait pas adopté une approche différente.

La vieille salope regarda Zuko avec des yeux remplis de larmes tout en s'étouffant avec son membre,

"HURGKK hygck~"

Des crachats et de la boue s'échappaient de ses lèvres tendues. Les ruisseaux de liquide coulant sur sa queue et traçant ses veines constituaient une scène vraiment ignoble.

"~ Hyuuhuuh ayuuuuh ruvuu~."

« Putain de merde ! »



La bite de Zuko s'épaissit à cause de ses actions. Il croyait que la femme récitait un de ses hymnes vaudous à la peau foncée et bosselée tandis que hos schlong était niché dans sa gorge.

Il allait exploser.

Cette sale vieille sorcière priait ses faux dieux tout en engloutissant sa bite. Ce serait un crime de ne pas jeter un fardeau dans le ventre de cette sorcière.

Une partie de Zuko qui imagine la gorge de Mai enroulée autour de sa bite pour commémorer la première noix qu'il a jamais cassée dans la bouche de quelqu'un.

Mais une autre partie de lui ne voulait rien changer. L'idée de loger sa viande dans la gorge de cette garce décrépite… la gorge de la grand-mère de quelqu'un. Ce serait suffisant pour le faire passer au-dessus du bord.

Prince Zuko, l'Avatar s'est révélé," dit l'un des soldats de Zuko en faisant irruption dans l'igloo et en s'arrêtant devant la scène très... intéressante.

"Quoi!"

~Schlurk~



Zuko arracha sa queue trempée des lèvres croustillantes de la sorcière, la releva et la traîna hors de la « salle du conseil ».

L'adolescent a traîné la chienne au milieu de l'agitation, une main saisissant ses cheveux saturés de sperme, l'autre tenant une flamme sous son menton.

"Assez ! L'Avatar vient avec moi ou elle meurt !"

L'agitation s'est immédiatement arrêtée et tout le monde s'est figé, certains ont même eu le souffle coupé.

Les yeux du moine chauve s’écarquillèrent.

"Il a dû réaliser sa défaite."

"Monsieur, votre pantalon !"

Zuko baissa les yeux avec horreur et un peu d'embarras pour trouver sa bite de mammouth toujours dressée qui pendait jusqu'à ses genoux, se déformant sous son propre poids et enduite de salive et de pré-sperme brumeux.

Saut de ligne

Katara

"Aang est incroyable", pensa Katara en regardant l'Avatar libéré abattre chaque soldat avec une grâce qu'elle n'avait jamais vue auparavant.

"Assez ! L'Avatar vient avec moi ou elle meurt !"

La maîtresse de l'eau tourna la tête de peur, mais toutes ses pensées cessèrent lorsqu'elle fut le ravisseur de sa grand-mère.

Ou plutôt, la bite d'âne dégoulinant de gouttes troubles de liquide sur la neige.

"Woah", dit à voix haute la jeune fille à la peau foncée et aux gros seins. Sokka plissa les yeux vers sa sœur.

Maintenant, Katara avait déjà vu des pénis ; son frère à d'innombrables reprises et son père à une occasion de cicatrice.

Mais c'étaient des pénis, ce personnage de "Zuko" possédait une bite, une portion familiale. Et si les taches sur le visage de Gran-Grand-mère étaient une indication, elle en avait déjà assez.

Le visage de Katara rougit et elle se mordit inconsciemment la lèvre.

"D'accord, je vais avec toi. Ne fais pas de mal à ces gens."

Les mots d'Aang l'ont sortie de sa transe et lui ont permis de se concentrer sur la situation actuelle.

« Et non ! » cria Katara alors qu'il était conduit sur le vaisseau métallique.

Le dernier maître de l'air se tourna vers le premier ami qu'il s'était fait depuis son émergence.

"Ne t'inquiète pas Katara, tout ira bien," dit-il avec un sourire triste.

Puis il est parti.

Katara regarda son frère avec des vagues de rage dans les yeux,

"Nous devons le récupérer."

"Je sais," répondit Sokka avec détermination.

Ils allaient récupérer Aang, elle le savait. Alors que Sokka allait voir Gran-Gran, Katara lécha ses lèvres épaisses ressemblant à des saucisses. Avec un peu de chance, elle pourrait revoir ce connard de connard.

A/N : Dites-moi ce que vous en pensez, éloges ou flammes, tout est le bienvenu.

Articles similaires

La punition_(4)

Cela fait des semaines que je ne l’ai pas vu, que je n’ai pas senti son eau de Cologne, que je n’ai pas senti sa présence. Il est beaucoup plus âgé que moi ; il marche avec une attitude confiante, des muscles doucement gravés et des traits sombres et exotiques. Je viens d’emménager dans mon nouvel appartement, essayant frénétiquement de trouver où j’ai mis mon pull préféré lorsque mon téléphone vibre. Je regarde mon téléphone et vois son nom dans la bulle de message à l'écran. Mon cœur manque un petit battement. J’espérais qu’il me contacte depuis une éternité. Il me...

553 Des vues

Likes 0

Le cadeau de Noël spécial de maman

« Cadeau de Noël spécial pour maman » par rmdexter L'histoire suivante est une œuvre complète de fiction et de fantaisie. Toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées est purement fortuite. Notez que contrairement à la plupart de mes œuvres publiées, il s'agit d'une histoire autonome, offerte en vacances grâce à tous mes lecteurs fidèles. Gardez cela à l'esprit lors de la lecture - j'espère que vous l'apprécierez. Et s'il vous plaît, prenez le temps de voter ou de laisser un commentaire, les auteurs l'apprécient. « Jake, je n'arrive pas à croire que tu te sois donné tant de mal ! » a...

1.3K Des vues

Likes 0

Ne jamais regarder en arrière_(2)

Introduction J'ai entendu quelqu'un emménager dans le manoir, dit le petit Jeremy d'un ton neutre. Sa voix d'adolescent était forte de confiance et sa poitrine était haute pendant qu'il parlait. Menteur, répliqua Porter instantanément. C'était impossible, tout le monde savait que cette maison était hantée. Les deux avaient 7 ans à l'époque et leur imagination travaillait constamment à des histoires. Beaucoup de leurs histoires étaient centrées sur le mystérieux manoir qui se trouvait au sommet du terrain montagneux qui entourait leur ville du Colorado. Les deux étaient convaincus qu'il était hanté, donc la perspective que quelqu'un l'habitait était incompréhensible. Non, Jeremy...

1.2K Des vues

Likes 0

Dommages collatéraux - Une histoire d'Halloween

Une soirée privée au Cantina Club devient un peu incontrôlable lorsqu'un homme déguisé en pilote de l'époque vietnamienne entre dans le club. = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = AVERTISSEMENT! Tous mes écrits sont destinés UNIQUEMENT aux adultes de plus de 18 ans. Les histoires peuvent contenir un contenu sexuel fort ou même extrême. Toutes les personnes et tous les événements représentés sont fictifs et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées est purement fortuite. Les actions, les situations et les réponses sont UNIQUEMENT fictives et ne...

934 Des vues

Likes 0

Dortoir 3 de GF

C'est l'histoire de Teagan, ma petite amie du temps où j'étais à l'université et de sa colocataire, Sarah. Si vous n'avez pas lu les parties 1 et 2, veuillez d'abord les consulter. --- Quelques jours se sont donc écoulés et Sarah a fait comme si de rien n'était. Comme si le fait qu'elle me regarde baiser et jouir sur Teagan n'était qu'un rêve. Comme si elle n'avait pas léché le sperme de Teagan sur ma bite et avalé mon sperme pendant que Teagan faisait la vaisselle. Pour être honnête, je n’étais même pas sûr que cela se soit produit. C'était tellement...

400 Des vues

Likes 0

L'étoffe d'une salope Chapitre 1

C'était une chaude journée d'été, je me dirigeais vers le centre commercial où se trouvait ma meilleure amie Rosie. Je l'ai attendu avec impatience toute la semaine. Je ne l'ai pas vue depuis quelques mois. Après quelques minutes de marche sous le soleil brûlant j'ai finalement atteint le centre commercial. Elle se tenait là, toujours aussi belle. Elle se tenait là dans son jean préféré, un t-shirt noir et une veste en cuir qui la faisait ressembler à une motarde. Ses cheveux étaient bouclés et d'un rouge brunâtre. J'étais amoureux de cette fille et je voulais lui dire mais je ne...

2.1K Des vues

Likes 0

Délice du commandant

Remarque : Bonjour à tous ! Encore une fois, comme toujours, j'écris pour l'argent. S'il vous plaît envoyez-moi un message si vous souhaitez votre propre histoire personnelle, privée et impressionnante de smexiness. Si vous n'avez rien de gentil à dire sur les commentaires, ne les dites pas du tout :) Si vous avez aimé le conte, ajoutez-moi s'il vous plaît comme ami ou ... critiquez ceci de manière positive. J'ai plus de 400 pages de travail que je mets en place et des notes positives, des commentaires positifs, des commentaires positifs - ils me font sourire. Duke était devenu plutôt impétueux...

2.6K Des vues

Likes 0

Les pulsions excitées de sa fille - 6

Janie s'est réveillée le lendemain matin en se sentant rafraîchie et vivante. Elle se leva et se regarda dans le miroir. Ses yeux brillaient et une nouvelle conscience brillait au plus profond d'eux. Voulant faire plaisir à son papa, elle s'est assise devant sa commode, nue. Elle s'est maquillée avec autant de soin qu'elle savait le faire, puis elle a attaché ses cheveux en queue de cheval. Quand elle eut fini, elle choisit un chemisier beige fin et une jupe courte beige. Après avoir choisi un soutien-gorge rose et une culotte de bikini en nylon transparent, elle s'est habillée. En se...

1.7K Des vues

Likes 0

L'ÉNORME BITE DU VOISIN NOUS IMPRESSIONNE DANS LE HOT TUB

Je m'appelle Amélia. Mon mari, Terry, et moi avons déménagé dans un quartier calme de l'ouest du Tennessee il y a environ 12 ans. Nous avons acheté une belle petite maison et, après avoir emménagé, avons décidé d'ajouter un joli et grand bain à remous dans la cour arrière, avec une terrasse de spa assez importante qui l'entoure. La maison et le bain à remous étaient parfaits pour nous ...... comme nous n'avions pas d'enfants, nous avons passé beaucoup de temps à nous détendre - principalement nus - dans le bain à remous le week-end et la plupart des soirées. En...

1.2K Des vues

Likes 0

L'élixir de vie

Note de l'auteur :[/b] The Elixir of Life est apparu sur xnxx l'année dernière. J'ai reçu de nombreux e-mails demandant qu'il soit republié ** Être un scientifique en génétique n'était pas sans avantages. Quatre assistants à plein temps, des bureaux cossus et n'oublions pas la nouvelle décapotable Lexus. Ils l'avaient chassé de la Brewer Pharmaceutical Corporation l'automne précédent, avec l'attrait d'un nouvel équipement de laboratoire à la pointe de la technologie et le type de financement sans fond auquel seules les agences gouvernementales semblent avoir accès. Dr James Wilson - Généticien principal a proclamé la plaque quelque peu ostentatoire située au niveau...

1.1K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.