Le cadeau de Noël spécial de maman

74Report
Le cadeau de Noël spécial de maman

« Cadeau de Noël spécial pour maman » par rmdexter
L'histoire suivante est une œuvre complète de fiction et de fantaisie. Toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées est purement fortuite. Notez que contrairement à la plupart de mes œuvres publiées, il s'agit d'une histoire autonome, offerte en vacances grâce à tous mes lecteurs fidèles. Gardez cela à l'esprit lors de la lecture - j'espère que vous l'apprécierez. Et s'il vous plaît, prenez le temps de voter ou de laisser un commentaire, les auteurs l'apprécient.
« Jake, je n'arrive pas à croire que tu te sois donné tant de mal ! » a déclaré Tanya Nolan alors que son fils retirait ses mains de ses yeux. Le jeune de 18 ans l'avait conduite dans la salle à manger familiale avec ses mains couvrant ses yeux, s'assurant qu'elle appréciait la surprise.
"Tout pour toi, maman, surtout à Noël."
C'était la veille de Noël, et ils étaient seuls tous les deux. Le mari de Tanya, Warren, était parti quelques jours auparavant pour affaires, supervisant un projet important pour son entreprise en Chine. Il était chez lui depuis près d'un mois, mais devait revenir sur place le 23 décembre pour une importante réunion avec la délégation chinoise finançant le projet.
"Tout a l'air si... si merveilleux," s'exclama Tanya, ses yeux contemplant la vue surprenante qui s'offrait à elle. Jake lui avait dit qu'il voulait lui préparer le dîner de la veille de Noël, mais elle ne s'était jamais attendue à quelque chose comme ça. Il avait mis deux places à la table, une au bout et l'autre juste à côté. Il avait utilisé les "plats spéciaux" et l'argenterie de la famille. La pièce n'était éclairée que par un certain nombre de bougies qu'il avait placées sur la table, ce qui lui donnait une ambiance très intime. Elle ne se souvenait pas de la dernière fois où elle avait été courtisée comme ça. Elle sourit intérieurement, se sentant si heureuse que son fils se soit donné tant de mal pour elle.
"Qu'est ce qu'on a?" L'assiette de nourriture fumante posée devant elle était magnifique, et l'arôme qui en émanait lui faisait saliver d'anticipation.
Jake tendit la main vers la table et lui tendit un verre de vin rempli, l'odeur du rouge corsé flottant odoramment dans ses narines. Il en a pris un pour lui aussi. "Nous avons un steak au poivre dans une sauce à la crème de brandy, des frites, des haricots verts aux amandes et des carottes cuites à la vapeur dans un bouillon."
Tanya regarda son beau jeune fils, n'ayant aucune idée qu'il avait en lui le courage de faire quelque chose comme ça. Il s'était davantage intéressé à la cuisine au cours de la dernière année, aidant souvent à préparer les repas, surtout quand elle rentrait tard du travail à la compagnie d'assurance où elle était chef de bureau. Elle pensait qu'une fille allait certainement être la chanceuse de s'accrocher à lui un jour. En plus d'être apparemment capable de concocter un repas exquis comme celui-ci, il n'était pas trop dur pour les yeux non plus, même pour un homme de 40 ans comme Tanya. Son fils mesurait 6 pieds 2 pouces et avait des muscles solides, ayant passé de nombreuses heures à s'entraîner lorsqu'il n'était pas occupé à pratiquer divers sports dans son école, où il était en terminale et devait obtenir son diplôme cette année. Il avait une touffe de cheveux noirs bouclés qu'il gardait assez courts, rendant ses traits masculins encore plus attrayants. Ses pommettes audacieuses, son long nez fin, ses lèvres charnues et ses yeux d'un bleu profond avaient fait plus d'une écolière mouiller sa culotte lorsqu'elle l'avait vu en classe.
Jake savait que le sexe opposé le trouvait attirant, mais il n'a jamais fait étalage de sa beauté - il s'est juste comporté avec une confiance tranquille que les gens trouvaient charismatique. Il n'a jamais été condescendant envers ses amis masculins et a toujours été prévenant et poli avec tout le monde. Il était le genre de personne avec qui les gars voulaient être et avec qui les filles voulaient être. Il n'y avait pas que les filles qui étaient attirées par Jake - les femmes plus âgées semblaient particulièrement amoureuses du jeune homme. Il avait couché plus que sa part de MILF ces derniers temps, y compris un certain nombre de mères d'amis masculins et féminins de l'école. Il semblait qu'une fois que la nouvelle de la taille de sa bite prodigieuse avait été connue, il n'avait pas fini de demander aux femmes du quartier de venir les aider dans les petites corvées avec lesquelles elles avaient des difficultés - un certain nombre d'entre elles étaient de bonnes amies de sa mère. Il n'y avait pas que ces femmes au foyer désespérées, il y avait aussi quelques-uns de ses professeurs, même la directrice de son école de 48 ans, Mme Knight. Mais il y avait une femme plus âgée avec qui il avait toujours voulu coucher - la femme qui se tenait à côté de lui en ce moment.
"Oh Jake," dit Tanya en tendant la main et en touchant tendrement le bras de son fils. "Tout a l'air et sent absolument incroyable. Vraiment, vous n'aviez pas à vous donner tout ce mal pour moi.
« Je le voulais, maman, surtout après ce qui s'est passé la semaine dernière. Je veux te rendre heureux et tu sais que je ferais n'importe quoi pour toi.
Tous deux repensèrent à l'incident auquel Jake faisait référence. A la fin de la semaine précédente, son père avait voulu les emmener dîner dans un endroit sympa, puisqu'il devait être absent à Noël. Ils s'étaient habillés et Jake n'avait pas pu détacher ses yeux de sa mère de toute la nuit. Comme lui, elle était assez grande, environ 5'-9 ", et elle avait l'air encore plus grande dans les escarpins noirs à talons aiguilles de 4" qu'elle avait choisi de porter ce soir-là. Elle avait porté une robe noire moulante qui étreignait délicieusement son corps mature, le cou profondément échancré affichant une quantité alléchante de décolleté. Et Jake savait depuis les nombreuses fois qu'il avait passé à fouiller son panier à linge et son tiroir à sous-vêtements que ces énormes globes remplissant cette robe de manière si provocante étaient des 36E, et tout à fait naturels. En regardant au-delà de sa poitrine ample, la robe a suivi les contours séduisants de sa silhouette de sablier mature, accentuant sa taille étroite puis coulant sur ses larges hanches maternelles. La robe arrivait à mi-cuisse et ses longues jambes toniques étaient luxueusement enveloppées dans des bas noirs transparents, ses talons hauts rendant ses jambes galbées incroyablement sexy. Ses cheveux blonds givrés reposaient avec charme sur ses épaules, encadrant sensuellement son joli visage. Elle avait les mêmes yeux d'un bleu profond que son fils, et son nez fin attirait naturellement vos yeux sur ses lèvres charnues, joliment accentuées cette nuit-là avec une couche brillante de rouge à lèvres rouge vif. Quand elle était descendue des escaliers et que Jake l'avait vue, sa grosse bite a immédiatement commencé à se raidir, l'obligeant à tenir sa veste devant son entrejambe pour cacher le renflement grandissant.
Le dîner s'était bien passé, les yeux de Jake s'égarant à maintes reprises sur le décolleté envoûtant de sa mère. Il ne pouvait pas croire que son père semblait si inconscient de l'attrait désarmant de sa femme. Les serveurs et les clients masculins lorgnaient de manière flagrante sa mère empilée, un fait dont son père semblait totalement inconscient. Mais Jake avait remarqué que les choses étaient comme ça depuis des années, l'attention de son père pour sa belle femme diminuant.
Jake semblait s'inspirer du côté maternel de la famille, son père étant un très petit homme - à peine un pouce de plus que sa mère et très légèrement bâti - maigre, en gros. C'était un homme timide, vaquant tranquillement à ses affaires. Cependant, il était un bon pourvoyeur - Jake devait en donner autant à l'homme. En vieillissant, Jake ne pouvait pas voir ce que sa mère voyait chez l'homme. Jake pouvait dire qu'elle était une femme incroyablement sexy, qui, selon lui, avait besoin de beaucoup de satisfaction. Beaucoup de ses amis lui disaient constamment à quel point elle était sexy, et Jake n'avait définitivement aucun argument contre cela. Il repensa à toutes ces fois où il avait eu une des femmes du quartier agenouillée entre ses jambes en train de le sucer - et il était resté allongé là à penser à sa mère tout le temps. Il avait imaginé son joli visage et son magnifique corps empilé alors que ces MILF l'avaient sucé, pensant aux lèvres rouges boudeuses de sa mère glissant de haut en bas sur sa queue rigide alors qu'il remplissait la bouche de ces femmes de sperme. Il savait que sa mère n'était pas satisfaite par son mari, et maintenant le destin avait donné à Jake l'occasion de voir s'il pouvait lui donner exactement ce dont il pensait qu'elle avait besoin.
Ils avaient quitté le restaurant après leur dîner d'avant Noël et étaient rentrés chez eux. Sa mère voulait s'arrêter dans un magasin d'alcools et acheter quelques bouteilles de vin à emporter pendant les vacances de Noël. Pendant que ses parents étaient entrés dans le magasin d'alcools, Jake s'était dirigé vers le magasin de variétés plus bas sur la place, voulant acheter des préservatifs. Plus tôt dans la journée, le principal Knight l'avait appelé dans son bureau et lui avait laissé entendre qu'elle aurait peut-être besoin d'une autre représentation de celle qu'il lui avait donnée il y a environ une semaine. Elle avait fermé la porte du bureau et l'avait aspiré sur place, mais il savait qu'elle en voulait plus. Il s'attendait à ce qu'un SMS apparaisse sur son téléphone portable à tout moment.
Avec un paquet de Magnum XXL dans sa poche, il a commencé à marcher vers la voiture de ses parents, garée à côté de quelques autres devant le magasin d'alcools au bout de la place. Il était sur le point de s'installer sur le siège arrière lorsqu'il entendit la voix de son père venant du coin de l'immeuble.
« S'il te plaît, ne me frappe pas », entendit-il son père dire d'une voix tremblante. Le ton de la voix de son père mit Jake en pleine alerte. Il se précipita vers le coin et s'arrêta net, observant la scène effrayante devant lui. À environ vingt pieds sur le côté du bâtiment, deux jeunes hommes ont poussé sa mère et son père contre le mur. Un gars avait la main contre la poitrine de son père, le plaquant contre le mur, tandis que son autre poing était tiré en arrière de manière menaçante. Les deux mecs ressemblaient à un couple de punks, vêtus de sweats à capuche avec des casquettes tournées sur le côté, tous deux portant ces jeans baggy foutus qui pendaient à mi-chemin de leurs fesses. Le second l'ennuyait davantage – celui avec ses mains sur sa mère. Il l'avait également poussée contre le mur, une main écrasée sur ses seins amples, tandis que son autre main essayait de remonter l'ourlet de sa robe alors qu'elle luttait contre lui.
« Je vais… je te donnerai tout l'argent que j'ai, mais ne me frappe pas », entendit Jake répéter son père. Jake était instantanément furieux, à la fois contre les deux connards qui menaçaient ses parents, mais aussi contre son père pour ce qu'il venait de l'entendre dire. Jake savait que son père était un homme égoïste, mais cela le choquait de penser que son père se souciait si peu de sa femme qui était agressée juste à côté de lui. Il ne semblait pas du tout faire d'effort pour la défendre et ne semblait se soucier que de son propre bien-être. Dans les secondes qu'il a fallu à Jake pour comprendre toute la scène, il pouvait voir que son père résistait à peine, se tenant juste contre le mur, les mains levées en signe de reddition, cédant à leurs assaillants.
"HÉ!" hurla Jake en se précipitant vers l'avant. "ENLEVEZ VOS PUTAINS DE MAINS." Il a percuté le gars qui attaquait sa mère, l'envoyant voler. Surpris, l'autre gars a lâché son père et a donné un coup à Jake. Jake se baissa, le poing fermé du gars sifflant sauvagement dans l'air vide. Avec le gars déséquilibré, Jake l'a attrapé par la tête et lui a enfoncé un genou dans le ventre.
« OUF ! » L'air sortit du punk dans une forte respiration sifflante alors qu'il tombait à genoux. Le premier gars s'était mis à genoux et s'était retourné contre Jake. Jake a évité un faible coup de pied et a attrapé le bras agité du gars alors qu'il essayait de suivre son coup de pied sauvage avec un coup de poing. Jake a fermement tordu le bras derrière le dos du gars et a enfoncé son visage dans le mur de briques du bâtiment.
« AAAAHHH ! » Le gars gémit alors que Jake le traînait sur le côté, la peau de la joue du gars se déchiquetant contre la surface rugueuse de la brique. Avec le bras de l'enfoiré tourné à mi-chemin dans son dos, Jake le maintint appuyé contre le mur et saisit le pouce du gars, le tordant brusquement en arrière. "INSTANTANÉ!"
“OWWWWWWWW!” Le punk hurla, son pouce cassé envoyant une douleur intense dans tout son corps.
"CLIQUEZ SUR!" Au son derrière lui, Jake lâcha le gars, qui s'affaissa sur le sol en gémissant. Le premier gars qui avait essayé de tâter sa mère s'était remis sur pied, un canif à la main. Jake pouvait sentir son sang bouillir à ce qu'il avait vu ce type faire à sa mère, et un putain de petit couteau n'allait pas le dissuader.
« T'ENFANT DE CUL ! Dit-il d'une voix profonde et menaçante alors qu'il se précipitait en avant, frappant le bras du gars sur le côté d'un coup de poing fermé avant d'envoyer un coup de pied vicieux directement dans l'aine du punk.
"OOOMMPHHH !" Comme l'autre délinquant qu'il avait agenouillé dans la section médiane, ce type s'est également mis à genoux, ses mains serrant ses noix écrasées. Son copain l'attrapa par l'épaule et le tira sur ses pieds, tous deux se précipitant dans l'obscurité.
Jake se leva et respira profondément, essayant de ralentir son cœur battant alors que ses poings se desserraient lentement.
"Jake, tu vas bien ?" demanda sa mère en se précipitant vers lui et en l'étreignant.
"Je vais bien," dit Jake. Même dans les circonstances bizarres, il était toujours ravi par la sensation de chaleur de ses énormes seins pressés contre lui. Il prit ses épaules dans ses mains et la tint éloignée de lui, regardant attentivement son visage strié de larmes. « Et toi, maman ? Est-ce que ce type t'a fait du mal ?
"Non… non," dit Tanya en secouant vigoureusement la tête. "Tu... tu es arrivé juste à temps." Ils regardèrent tous les deux Warren Nolan, toujours appuyé contre le mur de l'immeuble.
"Papa, ça va ?" demanda Jacques.
"Oui... oui," répondit Warren en s'avançant à côté d'eux. « Merci, fils. Je… je le pense vraiment. Il avait l'air embarrassé, sachant qu'ils avaient entendu ce qu'il avait dit aux agresseurs. Il tendit les clés de la voiture à Jake, sa main tremblant. "Euh, peut-être que tu ferais mieux de conduire."
Ce n'est que lorsqu'ils sont arrivés à l'avant du bâtiment où l'éclairage était meilleur que Jake et Tanya ont remarqué que Warren s'était pissé dessus, le devant de son pantalon trempé. Avec Jake au volant et Warren sur la banquette arrière, aucun d'eux n'en a parlé pendant tout le trajet.

Jake tira la chaise de la salle à manger pour sa mère alors qu'elle s'y glissait gracieusement. Comme c'était la veille de Noël, son bureau avait fermé tôt. Tanya était rentrée à la maison, seulement pour que son fils adolescent la fasse sortir de la cuisine, lui faisant promettre de rester dehors jusqu'à ce qu'il l'appelle. Elle lui avait demandé de lui apporter un verre de vin, puis elle s'était retirée dans sa chambre. Elle avait enfilé un pantalon de yoga noir et, comme c'était la période de Noël, elle avait choisi un pull à col roulé rouge vif pour aller avec. Le chandail étreignait sa poitrine généreuse de façon flatteuse, les nervures verticales du tissu se gonflant en suivant les contours courbes de ses seins pleins. Enfilant son pantalon de yoga, elle se sourit à elle-même en pensant à sa popularité. Elle les portait depuis des années, ayant commencé le yoga vers l'âge de 30 ans afin de l'aider à rester souple et tonique. Une fois vêtue de sa tenue décontractée, elle avait ramassé un roman auquel elle voulait se rendre, avait pris une gorgée de son vin et s'était assise dans la chaise longue qu'elle avait dans sa chambre, reconnaissante que les vacances soient enfin là. .
Les yeux de Jake parcoururent la forme luxuriante de sa mère alors qu'elle prenait place à la table à manger, son pantalon de yoga étreignant délicieusement son beau cul rond. Et son pull rouge… mec, ses seins avaient l'air fantastiques, les ombres tentantes projetées par ses 36E lui causaient des démangeaisons aux mains. Il portait un vieux jean miteux et un t-shirt pendant qu'il préparait le dîner, mais une fois que tout était à peu près prêt, il s'était changé en un joli jean propre et une chemise bleue décontractée, ouverte au niveau du cou. . Il a joliment rempli la chemise, le doux tissu bleu drapant joliment ses larges épaules et son torse en forme de V. Il savait qu'il remplissait bien son jean aussi, du moins c'est ce que les MILF avec qui il avait été dernièrement avaient été trop heureuses de lui dire. Il était devenu commando, ne voulant rien gêner, si son plan subtil devait se concrétiser.
Ils ont apprécié leur repas, Tanya louant Jake à plusieurs reprises alors qu'elle savourait la délicieuse nourriture. Jake l'avait remerciée, gardant son verre de vin constamment rempli, espérant desserrer ses inhibitions pour ses projets à venir. Ses parents n'avaient aucun problème à ce qu'il boive du vin avec le dîner, mais il se contenta de siroter son verre, voulant s'assurer qu'il était parfaitement sobre pour ce qui l'attendait.
"Est-ce que papa, maman te manque?" Jake a demandé à un moment donné.
Tanya haussa les épaules en prenant son verre de vin. "C'est étrange qu'il ne soit pas là à Noël… mais honnêtement, je pense que nous avons besoin d'une petite pause en ce moment." La mère et le fils échangèrent un regard, tous deux sachant que ce qu'elle avait dit avait quelque chose à voir avec ce qui s'était passé devant le magasin d'alcools la semaine précédente.
Jake hocha la tête, ne voulant pas mettre sa mère encore plus sous le feu des projecteurs. "Est-ce qu'il t'a donné ton cadeau de Noël avant de partir ?"
"Oui. Un démarreur à distance », répondit Tanya avec un sourire ironique sur le visage, tenant son verre de vin vide en avant pour que Jake le remplisse à nouveau.
"Un démarreur à distance", a déclaré Jake en versant un peu plus de rouge vif dans son verre. "C'est vraiment romantique, n'est-ce pas ?"
Tanya secoua simplement la tête et prit une autre gorgée de son vin.
« Maman, et si on échangeait nos cadeaux ce soir ? Je ne suis plus un petit enfant, et comme ça on pourra dormir demain ?
"D'accord, ça sonne bien. Dormir… je peux vraiment utiliser ça.
Jake se leva, nettoya la vaisselle et se dirigea vers le sapin de Noël, le sapin illuminé situé dans le coin de la grande salle/salle à manger. Il s'apprêtait à ramasser les colis qu'il venait de déposer il y a quelques heures, lorsque la voix de sa mère l'arrêta.
"Celui vert et rouge à l'avant est pour vous," dit-elle, montrant un petit paquet souple près de ses pieds.
Jake le ramassa, puis récupéra les trois paquets qu'il avait emballés pour sa mère.
"C'est tout pour moi ?" demanda Tanya, un grand sourire sur le visage alors qu'elle regardait son fils poser les cadeaux joliment emballés sur la table.
"Eh bien, pour commencer, de toute façon."
"Pour un début? Jake, vraiment maintenant, tu n'avais pas besoin de faire ça.
"Maman, c'est mon plaisir", a répondu son fils, espérant qu'il obtiendrait son propre plaisir un peu plus tard.
"D'accord, tu commences," dit Tanya avec enthousiasme, regardant avec impatience les cadeaux devant elle.
Jake ouvrit le paquet, fouilla à l'intérieur et en sortit son cadeau. « Chaussettes et sous-vêtements ! Merci maman."
"Il devrait y avoir quelque chose… aaah, le voilà - entre ces deux paires de chaussettes."
Jake sortit un morceau de papier plié coincé entre les chaussettes. Il l'ouvrit, puis se tourna vers sa mère, tenant le chèque qu'elle y avait déposé. "Merci maman. C'est génial. Je peux vraiment l'utiliser.
"Eh bien, je sais que vous économisez pour une voiture, alors j'ai pensé que cela serait utile. Ne dis juste pas à ton père pour combien j'ai gagné », a déclaré secrètement Tanya, en faisant un petit clin d'œil à son fils. "Je suis désolé qu'il n'y ait vraiment rien d'autre à ouvrir que le chèque. Es-tu sûr que ça va ?
« C'est parfait, maman. Fais-moi confiance. Maintenant c'est ton tour." Jake espérait que le cadeau qu'il voulait vraiment arriverait assez tôt.
"D'accord," dit Tanya avec un sourire. Elle regarda les trois cadeaux colorés devant elle. "D'accord, lequel dois-je ouvrir en premier ?"
"Celui-là," répondit Jake, montrant une boîte de forme rectangulaire.
Tanya l'a ramassé et l'a secoué, comme un petit enfant. "Je me demande ce que c'est. Cela ressemble à un vêtement, mais la boîte est trop grande pour une écharpe.
Il sourit et leva innocemment les mains en l'air, comme s'il n'avait aucune idée de ce qu'il y avait dans les paquets. Jusqu'à présent, les seuls vêtements que Jake avait jamais offerts à sa mère étaient des foulards ou des gants. Cela allait définitivement changer cette année.
Tanya défit soigneusement le ruban ornant l'emballage fantaisie, ouvrit l'emballage, puis souleva le couvercle de la boîte élancée. Elle déplia le papier de soie recouvrant le mystérieux cadeau, puis tendit la main avec ses mains délicates, soulevant délicatement l'objet à l'intérieur.
"Oh Jake, c'est… c'est tellement beau", s'est exclamée Tanya, brandissant une magnifique robe de cocktail bleu électrique. Elle regarda la belle robe de haut en bas, la vue lui coupant presque le souffle. « Cela a dû coûter une fortune. Jake, tu n'as pas besoin de dépenser ton argent pour moi comme ça. Gardez-le pour vous.
« Ne t'inquiète pas pour ça, maman. Je me débrouille bien avec ces emplois à temps partiel que j'ai obtenus. C'était tout à fait l'euphémisme. Toutes ces femmes du quartier qui avaient particulièrement besoin d'aide pour les tâches ménagères avaient été d'une générosité inhabituelle. L'une des meilleures amies de sa mère, Sue Marks, lui avait donné 200 $ pour avoir utilisé son piston pour nettoyer ses tuyaux. Même son professeur d'anglais, Mme Carapella, lui avait donné le même montant pour remplir sa tranchée que M. Carapella avait négligée pendant des années.
"Cette… cette robe," dit Tanya, ses yeux observant chaque détail complexe du vêtement sensuel. "C'est absolument époustouflant."
"Je ressens la même chose pour toi, maman," répondit Jake, adressant à sa mère un sourire chaleureux.
"Oh Jake, tu es si bon avec moi." Les larmes aux yeux, Tanya se pencha et embrassa tendrement son fils sur la joue. L'odeur séduisante de son shampoing et de son parfum inonda ses sens, envoyant une secousse électrique jusqu'à son abdomen.
"Vous devez ouvrir celui-là ensuite", a déclaré Jake, pointant vers un paquet carré plus petit.
Souriant d'une oreille à l'autre maintenant, Tanya ouvrit le cadeau et fouilla à l'intérieur, en sortant une paire de chaussures. "Oh mon Dieu, ils correspondent parfaitement." Les chaussures à talons aiguilles de 4 pouces avaient un bout pointu en cuir bleu, puis étaient ouvertes jusqu'à un autre petit morceau de cuir moulé qui formait l'arrière du talon, avec une étroite lanière bleue qui s'enroulait autour du la cheville. Les chaussures étaient parfaitement assorties à la robe et incroyablement sexy.
Tanya a regardé des chaussures à la robe, puis à nouveau, hors d'elle avec bonheur. "Oh Jake, tout est si joli. Je l'aime. Mais où vais-je jamais porter quelque chose comme ça ?
«Peut-être que toi et moi pouvons sortir dans un club un jour. J'ai l'air assez vieux pour entrer et tu sais que j'ai une fausse carte d'identité. Tanya sourit à cela, tenant la robe contre elle. C'était exactement la réaction que Jake espérait. « Maman, pourquoi ne pas essayer ? Assurez-vous que tout va bien.
"D'accord," répondit Tanya avec enthousiasme. "J'ai hâte de le voir moi-même." Elle se leva et tendit la main vers le bord de la table, se sentant un peu étourdie. "Oh mon Dieu, je suppose que je ferais mieux d'assouplir un peu le vin."
"C'est absurde," répondit Jake langoureusement. « Tu es en vacances, maman. Amusez-vous bien." Elle sourit d'accord et était sur le point de partir quand la voix de Jake l'arrêta. "Oh oui, j'ai failli oublier. Tu ferais mieux d'ouvrir ce dernier paquet. La fille du magasin où j'ai acheté ce truc a suggéré quelque chose d'autre qui, selon elle, serait parfait avec la tenue. J'ai pensé que c'était une bonne idée aussi. J'espère que cela ne vous dérange pas.
Intriguée maintenant, Tanya fit glisser le ruban brillant du plus petit cadeau restant et ouvrit l'emballage. Une fois de plus, elle ouvrit la boîte et replia le papier de soie à l'intérieur.
« Aaaaah ! » Elle inspira brusquement en sortant un superbe soutien-gorge bleu de l'intérieur de l'emballage. Tenant les bretelles en forme de ruban, elle baissa les yeux sur les bonnets substantiels du soutien-gorge, les sphères incurvées en satin bleu roi bordées de dentelle noire complexe. Elle pouvait sentir l'armature cachée sous ses doigts, sachant qu'elle était structurellement similaire aux autres soutiens-gorge qu'elle portait. Le soutien-gorge était tout simplement exquis, délicatement délicat et totalement féminin, mais elle pouvait dire qu'il avait l'intégrité structurelle pour supporter le poids lourd avec lequel elle le remplirait. Tenant le soutien-gorge sexy d'une main, elle a atteint l'intérieur et en a sorti une paire de culottes assorties de coupe française. Elle les tenait, le satin lisse se sentant délicieusement frais sous ses doigts, les ouvertures de jambe échancrées la faisant se demander à quoi elles ressembleraient.
"Est-ce que vous les aimez?" Tanya a entendu la voix de son fils lui parler d'un ton doux et apaisant alors qu'elle continuait à regarder les sous-vêtements sexy dans ses mains, aimant la sensation des vêtements sensuels.
"Ils sont beaux", répondit-elle doucement, en retournant le soutien-gorge pour regarder la taille sur l'étiquette : 36E. "Mais comment avez-vous connu mon ……" Elle s'arrêta sans finir et regarda son fils de 18 ans, un regard calme et entendu dans les yeux. "Ce n'est pas grave, je pense que je sais."
Tanya adressa à son fils un sourire coquet en le regardant, sachant exactement comment il avait connu sa taille. Il y avait eu de nombreuses fois au fil des ans qu'elle avait trouvé des preuves de la fascination de son fils pour ses sous-vêtements. Elle savait qu'il avait pris l'habitude de piller son panier à linge, puis de rendre les biens volés quand il avait fini. Elle avait trouvé beaucoup de ses soutiens-gorge et de ses culottes souillés de sperme et savait, d'après la taille impressionnante des charges qui leur étaient tirées, qu'elles ne provenaient pas de son mari. Elle avait adoré le fait qu'un beau jeune homme comme son fils la trouve attirante. Elle savait que beaucoup d'autres mères auraient grondé leurs fils s'ils avaient trouvé quelque chose comme ça, mais pas Tanya. Elle le laissa faire ce qu'il voulait avec ses vêtements délicats à froufrous, sachant que c'était quelque chose d'inoffensif que la plupart des garçons en pleine croissance faisaient.
"D'accord, mon cher" dit Tanya avec un sourire narquois sur son visage alors qu'elle ramassait tous ses nouveaux cadeaux. "Je reviens dans quelques minutes."
Jake la regarda monter les escaliers d'un pas instable, un sourire obscène se répandant sur son beau visage. Les choses fonctionnaient parfaitement. Il se dirigea vers l'armoire avec le système audio et brancha son iPod, mettant en file d'attente quelques chansons qu'il avait téléchargées plus tôt. C'étaient toutes des chansons d'amour lentes des années 80 qu'il savait que sa mère aimait. Il alla dans la cuisine et nettoya, chargeant le lave-vaisselle et mettant les casseroles et les poêles à tremper dans l'évier. De retour dans la salle à manger, il vida la dernière bouteille de vin dans le verre de sa mère et ouvrit une nouvelle bouteille, remplissant leurs deux verres, bien que celui d'origine était encore plus qu'à moitié plein. Il a ajusté sa queue semi-dure dans son jean, puis s'est assis et a attendu, anxieux que sa mère sexy revienne.
Quand Tanya est arrivée dans sa chambre, elle pouvait se sentir rougir. Elle ne savait pas si c'était à cause du vin ou des cadeaux de Noël intimes qu'elle venait de recevoir de son fils - peut-être que c'était un peu des deux. Elle avait absolument adoré la petite robe, puis adoré les chaussures sexy qui allaient avec. Mais quand elle a ouvert le cadeau avec l'ensemble soutien-gorge et culotte, elle ne savait pas quoi penser. Les articles délicats étaient si jolis et si sexy qu'elle en est tombée amoureuse rien qu'en les regardant. Elle savait que son fils la trouvait attirante, et elle ne pouvait nier le frisson pervers que cela lui procurait de voir le mal qu'il s'était donné pour choisir toutes ces choses pour elle. Elle l'aimait tellement, et après ce qu'il avait fait en la défendant contre ces agresseurs la semaine dernière, il méritait de savoir à quel point elle appréciait ce qu'il avait fait pour elle. S'il voulait la voir dans les choses qu'il avait achetées pour elle, elle était plus que disposée à le modeler pour lui. Elle pensait qu'il n'y aurait pas de mal à cela, et cela lui donna un frisson lascif de savoir que son propre fils se branlerait probablement en pensant à elle quand il se coucherait ce soir. Elle pensa à quel point c'était flatteur d'avoir l'attention d'au moins un homme dans cette maison.
Tanya enleva ses vêtements et enfila le nouveau soutien-gorge et la nouvelle culotte, adorant se regarder dans le miroir alors que le soutien-gorge puissamment structuré poussait ses seins voluptueux ensemble et de manière séduisante. Les gonflements supérieurs de ses seins débordaient presque sur les bonnets de soutien-gorge luxuriants, la délicate dentelle noire paraissant exquise contre la peau lisse et crémeuse de ses seins alors que les bonnets bleu roi étreignaient ses monticules incurvés de manière séduisante. La culotte s'ajustait méchamment haut sur ses larges hanches maternelles, le satin frais se sentant méchant contre sa peau. Ils allaient tous les deux parfaitement, et elle se sourit à elle-même en pensant à son beau fils sachant exactement quelle taille elle portait.
Elle tenait la robe devant elle, adorant la façon dont la couleur bleu électrique faisait ressortir le bleu de ses yeux. Bien sûr, Jake l'aurait su quand il l'aurait choisi. Elle pouvait voir que la petite robe de cocktail finirait haut sur ses cuisses, et elle savait qu'avec ce genre de tenue, aucun bas n'était nécessaire. Elle a pris de la crème sur sa coiffeuse et l'a frottée sur ses longues jambes galbées, les faisant paraître lisses et brillantes. Elle savait que Jake aimerait ça. Elle frotta la crème sur ses bras, sachant qu'ils seraient également nus. Elle glissa la robe sur son corps, tendant la main derrière elle pour remettre la fermeture éclair en place. Tanya sourit en se regardant dans le miroir, la belle robe bleue lui paraissant absolument spectaculaire. La robe ajustée s'adapte à son corps luxuriant comme un gant, se moulant à chaque courbe et vallée invitante. Elle a ajusté ses seins, s'assurant que «les filles» étaient exposées à leur meilleur avantage. Tanya enfila les nouvelles chaussures et remonta les fines bandes autour de ses chevilles. Elle se leva et marcha d'un côté à l'autre devant le miroir, aimant la façon dont les talons vertigineux rendaient ses jambes toniques encore plus attirantes et sexy. Prenant un tube de rouge à lèvres, elle appliqua une couche généreuse sur ses lèvres boudeuses, transformant sa bouche en une barre rouge brillante. Elle a ébouriffé ses cheveux blonds brillants, les mèches en cascade semblant sauvages et sensuelles alors qu'elles tombaient sur ses épaules.
Jake entendit sa mère descendre les escaliers avant de la voir. Il se leva de table et se tourna dans l'expectative, attendant qu'elle descende l'escalier. Ses longues jambes apparurent en premier, scintillant dans la chaude lueur ambrée de la lueur des bougies. Ses jambes semblaient incroyables, longues et galbées et brillantes de manière invitante, comme si elles avaient une sorte d'huile dessus. Jake pouvait sentir sa queue vaciller alors qu'elle atteignait le bas des escaliers et se tournait vers lui, ses yeux admirant la vue de son corps mature alors qu'elle entrait dans la pièce. La robe bleue qu'il avait choisie était magnifique, épousant ses contours luxuriants comme une seconde peau, soulignant ses seins généreux comme il l'avait espéré. Le cou profondément creusé a révélé un tronçon de décolleté d'un mile de long, ses seins spectaculaires gonflant contre le tissu confinant de la robe. Il savait que les seins de sa mère étaient énormes, mais il savait aussi que le soutien-gorge fortement renforcé qu'il lui avait acheté les rendait encore plus époustouflants.
Ses yeux suivirent les lignes irrésistibles de la petite robe bandage vers le bas, où le tissu bleu souple pinçait doucement sa taille fine puis s'évasait de manière séduisante sur ses larges hanches maternelles. Il se retrouva à lécher ses lèvres alors qu'il regardait l'ourlet de la jupe, la gaine serrée se terminant de façon taquine à quelques centimètres sous la chatte d'où il était sorti dix-huit ans plus tôt. Sa mère avait l'air absolument éblouissante dans la tenue, la robe et les chaussures montrant sa silhouette galbée en sablier et ses longues jambes toniques de manière exquise. Il leva les yeux vers son visage, son regard se fixant sur ses jolis traits. Her blonde hair framed her face attractively, and her lipstick-covered lips were turned up in a beguiling smile as she came towards him—her warm blue eyes accentuated enchantingly by the vivid electric blue of the dress. Based on the swelling he was feeling in his loins, Jake knew he’d made an excellent choice when he’d decided on this outfit.
“Wow!” Jake said, his eyes blatantly roaming up and down his mother’s body as she stood before him. “Mom, you look fantastic!”
“Thanks, Sweetie,” Tanya replied, tilting her head coquettishly, feeling herself tingling with excitement under her son’s leering stare. “But I should be the one thanking you—you’re the one who picked it out.” She reached out and took the offered wine glass from her son’s hand, a mischievous glint in her eye. “Maybe I should take you shopping with me next time I go.”
“I’d like that.”
“I’m sure you would,” Tanya said teasingly, raising her glass. “What should we drink to……Christmas?”
“To Christmas and beautiful women,” Jake replied, raising his glass to hers. They clinked glasses and each of them took a sip.
“And to handsome young men who come to the rescue of damsels in distress,” Tanya said, giving her son a beguiling look that he felt right down to his groin. She clinked her glass to his and took another drink, the warmth of the wine flowing from her throat throughout her entire body.
‘Avalon’, by Roxy Music came over the sound system—one of her favorites. “Dance with me, Mom,” Jake said, taking the glass from her hand and setting it on the table.
Tanya could feel the wine hitting her as she let her son take her hand and pull her close to him, one arm slipping around her back as he drew her body against his. He felt so strong, so confident in himself as he held her and started to move to the slow pulsing beat of the music. It had been a long time since she’d felt like this with a man, and she felt herself letting her body meld into his, savoring the comforting sensation of being wrapped up in the cloaking warmth of someone so masculine. Tanya felt so blissfully content, so free. She closed her eyes and let her son hold her close to his swaying body as she listened to the beautiful song, to Bryan Ferry’s sexy trilling voice, the rich tones setting fire to the smoldering embers of her libido, the lush melodies of ‘Avalon’ carrying her away.
Jake could feel his mother pressing herself against him, her huge breasts rubbing warmly against his chest, her sexy body moving languidly against his as they danced, the soothing rhythm of the romantic song flowing through their connected bodies. He could feel his prick swelling in his jeans, the beefy tube of flesh thickening and rising towards his waistband.
“Does Dad make you happy, Mom?” Il a demandé.
Tanya tipped her head back slightly, awakening from the trancelike state she’d slipped into as they’d danced. “He….he takes good care of us.”
“That’s not what I mean.” Jake moved against his mother as they danced, rolling his hips just enough so that she couldn’t help but feel the sizable bulge of his growing erection. “Does he satisfy you?”
“I….I….,” Tanya stammered, unable to think straight, her mind swirling as she realized the astonishing size of her teenage son’s stiffening cock as it pressed into her belly.
“I know what a satisfied woman looks like,” Jake continued, speaking to his mother in a lulling hypnotic voice. “I see you every day, Mom, and I know you need more than Dad can give you. A beautiful woman like you needs a lot of satisfying.”
Tanya was gasping, breathless with confusion and anticipation of what her son was saying to her and doing to her. Her body was thrumming with illicit excitement as she felt her son’s prodigious member pushing against her. She could tell it was huge, substantially bigger than her husband’s penis. She knew she should pull away—this was her own son, for God’s sake. But she couldn’t. It…it felt too good to be so close to, and to feel so wanted by, someone so masculine. And those things he was saying about her and her husband, she knew in her heart he was right—her husband had never been able to make love to her the way she desired, the way she needed.
Jake slid his hands down his mother’s back, running them over his mother’s sumptuous heart-shaped bum, pulling her midsection flush up against his. “I can give you just what you need,” Jake said, lowering his lips to hers, his riveting blue eyes locked onto hers.
Tanya saw the lust in her son’s eyes and felt a shiver run down her spine just before his full wide mouth pressed against hers. Her eyes closed instinctively as she felt his soft lips on hers, his tongue sliding between her parted lips. She felt mesmerized as she slumped against him in surrender, rolling her tongue against his and drawing it deeper into the hot wet confines of her mouth.
“Mmmmmm…..,” they both moaned into each other’s mouth as they kissed passionately, deeply. Tanya’s arms looped around her son’s neck as she tipped her face up to his, letting him know she was his for the taking. As they kissed, Jake slid one hand up the front of her body, his big hand cupping an even bigger tit. He hefted the tremendous mound, feeling the impressive weight in his hand. He slid his fingers all around the swelling globe, his fingertips seeking out the protruding bud of her nipple. He rubbed his index finger over it, feeling it stiffening and swelling under his touch.
“Jake, we….we shouldn’t,” Tanya gasped, summoning up the willpower to draw her mouth away from his.
Jake could see the wanton desire in her eyes—he’d seen it with many of the older women he’d bedded recently. His mother might be saying one thing, but her lush body pressing against him was saying something else—and he knew exactly what that was. “Yes, we should…..and we’re going to,” he said confidently. “I’ve got another present I’ve been saving just for you.” He took her hand in his and pressed it against the throbbing bulge in his jeans.
“Oh my God,” Tanya said to herself as her slender hand closed instinctively over the hard column of flesh threatening to burst forth from the restrictive confines of his jeans. Her son’s cock was enormous—she’d never seen or felt one anywhere close to this size in her entire life. She was tingling with excitement as her hand closed around it, feeling the intense heat of the pulsing member coming right through his clothing.
“Take it out,” Jake whispered hypnotically.
With her sizable breasts heaving with every ragged breath she took, Tanya reached down between them and undid her son’s belt, pulling it open and then undoing the button of his jeans. As the button gave way, his throbbing prick lurched toward the opening, the huge bulbous head visible but still trapped beneath the waistband. She could feel a fine sheen of perspiration on her forehead, her heart racing, her whole body flushed with excitement. With trembling fingers, she reached down and slowly undid his zipper……zzzzzzzzz……..
“Oh fuck,” Tanya muttered under her breath as her son’s fly gaped open, his engorged erection lancing up and thrusting into the air. The huge mushroom head pulsed hotly, the crimson crown appearing to search for a target like a heat-seeking missile. Her hand was drawn magnetically to the huge column of muscular flesh, her slender fingers circling the rigid shaft in a clutching grasp. The girth was so immense that the fingertips of her hand couldn’t even reach the base of her palm. She slid her hand upwards, feeling the outer sheath sliding hotly beneath her fingers. She felt her heart flutter, feeling the tremendous power of her son’s enormous cock in her pumping hand. She wondered how something could feel so incredibly hard and yet so sinfully soft at the same time.
“So, Mom, do you really think we shouldn’t?” Jake asked teasingly as he pulled his shirt over his head and tossed it aside. He could see his mother looking at his muscular V-shaped torso wantonly as her hand continued to milk away at his surging prick. He pushed his pants down to his ankles and stepped out of them, kicking them aside. They were close to a wall and Jake pushed her backwards until she was leaning against it, her hand still stroking slowly up and down along the length of his thrusting erection, the wet red eye oozing pre-cum onto her pumping fingers. He slipped his own hand beneath his mother’s dress and placed it right over the front of her panties—they were soaking wet.
“Looks like I’m not the only one enjoying this,” Jake said as he leaned in and kissed her again, his mother’s lips and mouth hungrily attacking his this time. As she sucked on his probing tongue, he took a firm hold of her panties, and pulled.
RRRRIPPPPP!!!! The sound of the shredding garment filled the air.
“Aaahhh,” Tanya gasped, looking up at her son, her eyes ablaze with excitement.
“I’ll buy you a new pair,” Jake said, tossing the torn panties aside and closing in on his mother. He brought his hands beneath her curvy bum-cheeks and lifted her into the air. He pushed her back against the wall and let his hands slide along the backs of her thighs, pulling her legs apart. As the gap between her creamy thighs widened, the hem of her short dress rose higher and higher. Holding her up, he pulled her legs further and further apart until her shaven pussy came clearly into view, the livid petals of her swollen labia glistening wetly.
“Oh Mom, you are so beautiful,” Jake said as he shifted closer, bringing his pulsing stallion-like erection to the dripping gates of her oily snatch. He shifted his hands back under her full round bum, hoisting her further up. With his mother’s curvy body pressed back against the wall and her legs draped over his muscular arms, Jake flexed his hips forward, pushing the lemon-sized crown of his rigid cock against her dripping cunt-lips.
“Oh my God,” Tanya whispered under her breath as she looked down between their bodies, the engorged mushroom head of her son’s huge cock pressed flush up against her vividly pink labia. She watched in awe as he rolled his hips, slowly working the enormous crown between her gooey pussy-lips, the wet tissues parting and adhering tightly to his throbbing erection as he started to enter her. She could feel the intense heat radiating off his massive prick, the enflamed knob stretching her dripping hole as he insistently pressed forward. She was gasping as she watched, her enormous breasts heaving as her heart raced, the passion within her body taking over. As her clutching labia closed down over the scarlet ridge of his rope-like corona, Jake stopped, holding himself still as he savored the feeling of being inside the steaming channel which had given birth to him so many years before.
“Mom, you’re nice and wet, just the way I like a woman to be,” Jake said, rolling his hips salaciously, keeping his throbbing erection poised at the introitus of his mother’s hot oily cunt.
“Jake, I….I don’t think….,” Tanya whimpered in mild protest. Jake never listened, but flexed forward, slowly driving more of his rigid member into her yearning snatch. Tanya gasped as she felt her vagina stretching around the tremendous girth slipping inside her, the clenching walls of her juicy twat pulling at the hard, invading cock.
“Oh Jake, it’s so….so big,” she groaned, throwing her arms around his neck as he went deeper.
Jake loved this part—the struggle as a woman’s beckoning cunt yielded to him for the first time, the hot wet tissues inside them stretching reluctantly under the onslaught of his enormous cock, until finally, the woman’s willing body surrendered, flooding their hungry channel with their oily juices, inviting him to go deeper and deeper.
With his mother pinned against the wall, Jake thrust forwards, driving his rampant prick further into her seeping canal, the tight folds of flesh inside her stretching and stretching before giving way, and then clasping tightly to the invading monster as it slipped deeper, her greasy discharge paving the way to her womb.
Tanya was thrashing about, impaled mercilessly on her son’s prodigious dick as it thrust into her, the incredible thickness of it totally filling her as he went deeper than any man she’d had previously. As her head lolled from side to side in blissful pleasure, she happened to glance down. Thinking she was as full as she could be, she was shocked to see at least three throbbing inches of his livid boner still outside of her, her vivid pink labia clinging tightly as they circled the veiny shaft.
“I’m gonna make you come with this, Mom,” Jake said, drawing his hips backwards and then flexing forwards, sending the blood-engorged helmet all the way into her.
“OH FUCKKKKKKKKKKKKKKKKKKK,” Tanya moaned loudly, her head banging against the wall as the hard fleshy stake rising from her son’s loins tore further into her steaming box, relentlessly, mercilessly, splitting her wide open.
Jake gripped tightly to his mother’s flared hips as he drove his turgid cock as far into her as he could, feeling the intense heat of her searing snatch enveloping him like a hot buttery fist. With an inch left to go, he thrust forward, sending the enflamed knob crashing against her cervix.
“OHHHHHH GODDDDDDDDD,” Tanya groaned deep in her throat as she started to come, twitching and shaking spasmodically as a blistering climax shot through her body. The muscles on the insides of her creamy thighs were twitching as she breathed rapidly, her lush breasts rising and falling with each ragged breath, her whole body overwhelmed with the exquisite sensations of a mind-numbing orgasm. She thought she was going to pass out from the intensity of the luscious sensations coursing through her as her tingling release went on and on, her body thrumming like a plucked guitar string.
Jake loved the look on his mother’s face as she gasped hotly, her eyes closed in bliss, her body thrashing about like a ragdoll as his thrusting erection rubbed salaciously against the door of her womb. He’d seen that look before on nearly all of the older women he’d bedded. He knew that, like them, once his mother had a taste of what he could do for her, she’d never be able to get enough. It thrilled him to know that this was the woman he had always wanted more than any of the others, the woman who he had jerked off to for years now, the woman who inhabited all of his nastiest fantasies—fantasies he now hoped were about to come true.
“Oh fuck, it’s so hard,” Tanya moaned, her twitching body slowly coming back under control as her orgasm started to wane. Jake wanted to keep her going, so he drew back and then flexed forward, starting to fuck her. His mother threw her arms around his neck as she held on, his young muscular hips driving her repeatedly against the wall as he pistoned back and forth, powering his enormous cock all the way into her with each hammering thrust.
“OH NO….NOT AGAIN,” Tanya gasped, his massive cock-head triggering another fervent orgasm from deep inside her hot oily cunt. Jake continued to fuck her, his rigid fuck-stick tearing into her as she convulsed on his impaling member like a caged animal, paroxysms of pleasure wracking her stacked mature body.
“Unh….unh…unh,” His mother moaned with each hammering thrust as he went balls deep, intent on bottoming out with every delicious stroke. Her huge breasts were heaving wantonly, and with his driving hips keeping her pinned to the wall, he brought his hands up and filled them with her generous tits. As she trembled and shook, he pulled the shoulder straps of the dress down her arms, exposing her massive guns, gorgeously encased in the blue satin bra he’d given her. The structured cups barely contained the swelling globes, her fleshy tits almost spilling out of the sexy garment.
The sound of their frenzied fucking filled the room, a wet nasty squelching accompanying the drum-like tattoo of her sweating body being pounded time and time against the wall.
“AAAAAAAAHHH,” Tanya gasped again, climaxing for a third time, her body twitching uncontrollably as she lost all control.
Jake squeezed her breasts through her bra, loving the sight of her massive tits swelling against the confining lace. His balls were drawing up close to his body as his pleasure level escalated, his sack becoming taut as a drum.
“Oh Jake, fuck me,” Tanya moaned loudly, the muscles in her experienced cunt closing down on his pistoning dick as he plowed it into her.
“Oh fuck, yes…..,” Jake hissed, loving the feel of his mother’s molten snatch gripping and massaging him as she flexed down, the hot wet tissues rippling luxuriously along the full length of his veiny shaft. Her legs were now crossed behind his back as she got into it, rolling her hips against his as their bodies worked together, each of them bringing the other as much pleasure as possible. She pushed back against the wall behind her, tipping her hips up, the head of his burrowing prick now rubbing vigorously against the roof of her vagina, the enormous knob wickedly teasing the hot folds of flesh separating her vagina from her clitoris.
“OH……OH…..OH….,” Tanya threw her head against his shoulder, her cunt pulling and gripping his rock-hard prick as she thrust her hips against his. For Jake, that was all it took to send him over the edge.
“FUCK MOM…..I’M GONNA COME” he warned as he felt the first rush of semen speed up the shaft of his cock. He drew back once more and slammed forward, sending her thudding against the wall as he totally impaled her, his midsection pressed flush up against her shaven mound, the enflamed crown of his buried cock rubbing hotly against her cervix. The first thick rope of cum jettisoned forth, spurting into his mother like a fireball.
“Oh God, I can feel you coming,” Tanya hissed as the feel of her son going off triggered another orgasm deep inside her. She threw herself back against the wall, her hands smacking it loudly on each side of her as he continued to unload, flooding her insides with hot thick cum. She worked his buried prick with her talented cunt as they both climaxed, her pussy gripping and pulling at his gnarled shaft, trying to pull as much of his potent seed out of him as she could.
Jake was in heaven, the delicious contractions in his midsection overwhelming him as he came, spurt after spurt of milky semen pasting itself against the hot wet tissues deep inside her hungry cunt. He continued to ejaculate as his muscular body pressed her against the wall, a barrage of semen gushing into her tight, wet pussy.
Tanya could feel him filling her up, the overflow leaking out of their joined bodies and sliding wickedly down the crack of her ass. She couldn’t believe the amount of semen he was putting into her, but after what seemed like a minute, their mutual orgasms finally dwindled, and she quivered contentedly as a delicious shiver ran down her spine. She lay back against the wall, her eyes closed as her breathing slowly returned to normal, her full breasts still being cupped in her son’s big masculine hands.
“Did you like that Christmas present, Mom?” Jake asked, a satisfied smile on his handsome young face.
“Oh my God,” Tanya replied wearily. She knew there was no longer any reason to deny or protest against what had just happened. In the end, she knew she wanted it just as much as he did. “That…that was incredible. I’ve never been fucked like that in my entire life.”
“I’m glad you liked it.” Jake rolled his hips slowly, stirring his mother’s insides like a batch of thick wet cement.
Tanya’s eyes opened wide as she looked at her son in surprise. “You’re…..you’re still hard!”
“When it comes to you, Mom, I think I’m gonna be hard all night long.” He rolled his hips again, eliciting a deep animalistic groan from her. “And, unlike Santa, I come more than once a year.”
Tanya shivered at her son’s brazen behavior, and looked down between their joined bodies. A frothy ring of milky fluid was oozing out at the point her slick labia circled his buried pecker. She reached down and drew a slender fingertip all around that obscene connection. She lifted her finger, their combined juices looking sinfully wicked against her crimson nail polish. Jake watched, totally enthralled, as his mother took her cum-covered finger and slipped it between her lips. Her pouty red lips closed down, locking onto her finger, her cheeks caving in as she started to suck.
“Mmmm,” she purred, savoring the masculine flavor of her son’s potent semen combined with her warm cunt-honey. Jake saw the muscles in her throat contract as she swallowed, the silky fluid sliding warmly down her throat. She reluctantly withdrew her finger from her sucking lips and looked at Jake, fiery lust burning in her eyes. With a moan of surrender, she leaned forward and kissed her son passionately, hunching her lewdly spread loins against his still-hard prick.
Jake slid his hands beneath her curvy rump and carried her over near the couch, then lifted her right up and off his rearing prick. His greasy cock came out with a lewd wet sound as it snapped up rigidly against his midsection. Tanya eased her legs down to the floor, feeling unsteady from the intense fucking her son had just given her. As she steadied herself, she felt a gooey bolus of semen ooze out of her ravaged pussy, the viscous fluid running down the insides of her thighs.
Jake looked at his mother and smiled. She had that “I was just thoroughly fucked—and I loved it” look that he was getting accustomed to seeing from these older women whose sexual appetites had been lying dormant for so long. “Bend over,” he said as he moved behind her.
The alcohol and her newly-awakened desires had taken control of Tanya. Her body was on fire—and she wanted more. She turned to the couch and leaned over, straightening her glistening legs and shifting them to each side, knowing exactly what her son wanted from her. Jake felt his still-hard prick surge as he looked at her bent-over form, the top of her dress pulled down over her arms to gather at her midsection, the hem rising high on the backs of her full creamy thighs. Her bountiful breasts looked deliciously inviting as she leaned forwards, the voluminous globes still exquisitely encased in the sexy bra, mounds of soft tit-flesh swelling over the curving bra cups.
Jake fisted his dick as he moved close in behind her, pushing her short dress up to the small of her back, obscenely exposing her backside. He pushed the enormous knob of his throbbing cock down until it snuggled right in between her dripping pussy-lips. With the broad head captured between the hot petals at the opening of her cunt, he let go of his erection and grabbed her wide hips. He adjusted his stance to make sure he had just the leverage he wanted, flexed back, and then resolutely drove forward, skewering his mother with the thrusting spear between his legs.
“Ohhnnnnnnnnn,” Tanya groaned, instinctively arching her back as the enormous cock carved into her aching loins like a fleshy scimitar. She could feel her son’s pulsing dick rising high into her steamy love-pocket, the enflamed knob stretching her insides with unrelenting force. Jake held firmly onto her wide hips as he persistently drove forwards, feeling the intense heat of her pussy enveloping his surging pecker. He watched her labia stretching salaciously around his immense girth as he fed inch after thick hard inch into her from behind. Finally, with a slow grinding roll of his hips, he felt his midsection press flush up against her curvy backside, his huge erection buried to the hilt.
“Ohnn…..ohnn….ohnnn,” Tanya moaned, her seething snatch stuffed absolutely full of rock-hard cock. Jake slowly drew back, watching her clinging pussy-lips pulling outward as he withdrew, their connected bodies glistening wetly with their combined juices. He pulled back until just the lemon-sized knob was captured between her labia, the livid tissues seeming to nibble and pull at his throbbing pecker. With a corkscrew roll of his hips, he slammed every hard inch back into his mother.
“OH GODDDDDDDD,” she moaned, her body starting to shake once more. Jake really started to hammer her, his long thick cock shuttling back and forth in her molten channel relentlessly. She was gasping and moaning continuously as he fucked her, his midsection slamming noisily into her sopping loins as he drove himself balls-deep with every vigorous thrust. He reached forward and cupped her heavy breasts, running his hands over the lusciously filled bra cups as he continued to stir her steaming cunt with his jack-hammering prick. Her head dropped to the arm of the couch and she was sobbing in ecstasy as she came, her body quaking and spasming through a tingling release. She could feel her cunt gushing, sending a spray of discharge onto her son’s scrotum and thighs, the alluring scent of her womanly nectar filling the air.
Jake got into a smooth rhythm, his turgid member rubbing over every square inch of his mother’s tortured cunt. He manhandled her heavy tits, squeezing and fondling them, but still leaving them inside the blue satin bra. He loved that, loved the look of a spectacular set of tits in a sexy bra. He knew he’d get his hands fully on them soon enough, but for right now, he loved the feel of them as they strained against the cool satin fabric beneath his palms.
“Nnnnnaaaaaaaa…..,” Tanya groaned again as another climax roared through her, the fiery sensations starting deep inside her steaming cunt and blossoming throughout her entire body.
Jake was quickly catching up, his bloated nuts drawing up close to his body. He was just a couple strokes away from pasting her insides when he quickly withdrew, his glistening erection sluicing wetly out of her greasy trench.
“Lie down on the couch on your back, and hang your head over the end,” he directed hurriedly. Her body quivering with wanton desire, Tanya did as he said, her head hanging over the low arm of the couch she’d just been leaning on moments ago.
Jake stepped forward, his 6’-2” muscular frame looming over her. Tanya watched as he wrapped his big hand around the base of his throbbing dick and pointed it downwards, right towards her mouth. He leaned forwards and she eagerly formed her lips into an inviting ‘O’, giving him a perfect target to aim for. He fed the broad mushroom head right between her parted lips, the soft red pillows stretching almost to the tearing point as they followed the flaring contours of the enormous knob, finally locking down beyond the thick purple ridge of his corona.
Tanya swirled her tongue all over the pebbly surface of his glans, licking up the savory flavor of her own juices. The head of his prick was huge, the massive knob almost filling her mouth. She feathered the tip of her tongue into the wet red eye, getting pleasantly rewarded as a cloying wad of pre-cum oozed forth. “Mmmmm,” she mewed as she swallowed, letting the slimy goo slip down her throat.
Jake was close, and it only

Articles similaires

Le voyage de Sandra Chapitre 2

Constamment maltraitée, Sandra s'était installée dans une vie de servitude. Son humiliation fut complète lorsqu'elle fut initiée à la bestialité. Mais loin d'être déshonorée, elle a découvert qu'elle appréciait ce qu'elle obtenait d'un animal qu'elle n'avait obtenu d'aucun homme - une longue bite. Désormais « vendue », elle attendait son nouveau Maître. Embarquée dans la voiture de Paul, elle a été informée qu'elle lui appartenait désormais. Assise sur le siège arrière avec Tyson, elle a tapoté son nouvel animal de compagnie. Tu as parfaitement performé ce soir mademoiselle dit Paul en rentrant chez lui Je pense qu'il y a une mine...

0 Des vues

Likes 0

Sa copine, ma cousine

Je suppose que tout a commencé un samedi après-midi. Le soutien-gorge de ma mère était au-dessus de la pile de linge. Il a attiré mon attention et j'en suis immédiatement devenu fasciné. J'ai volé le soutien-gorge et j'ai couru dans ma chambre pour l'essayer. Je me souviens du rush que ça m'a donné. J'ai adoré et j'ai décidé de continuer. J'ai tout fait pour mettre la main sur plus de vêtements. J'ai volé des soutiens-gorge, des culottes, des collants, des slips et des robes à ma mère. Maillots de bain et soutiens-gorge de mes cousins ​​et grand-mère. Je ne pouvais pas...

744 Des vues

Likes 0

Graine d'horreur : Chapitre 9

Chapitre neuf Alors, comment vos parents l'ont-ils pris? Christi a demandé, parlant à Jason via leurs téléphones portables. Il était assis dans un parking enneigé à Portland, après avoir rempli sa cinquième demande d'emploi. Devant lui se trouvait maintenant une application McDonalds. Merde, ses parents lui avaient toujours dit d'étudier dur et d'entrer dans une bonne université pour qu'il n'ait jamais à retourner des hamburgers. Merci beaucoup, Black Stigmata. «Je ne peux pas vraiment dire, je me suis couché dès que je suis rentré à la maison et je suis parti avant que quelqu'un d'autre ne se lève. En fait, je...

26 Des vues

Likes 0

Mordie pt1

Dans une petite ville, au milieu de nulle part, vivait un homme inconnu appelé Mordie. Pendant des années, Mordie a passé ses journées dans sa maison à penser à la femme parfaite pour lui. Vous voyez, Mordie n'est pas un méchant, il est juste mal compris. En tant que jeune garçon grandissant dans la grande ville, il était toujours taquiné à propos de son poids, de son visage mal interprété et de son instabilité mentale. Craignant pour la sécurité de son fils, la mère trop protectrice de Mordie a fui la ville pour vivre dans une petite ville. Par peur du...

1.2K Des vues

Likes 0

Meilleurs amis avec des avantages

Annabelle a crié de l'autre côté de la maison Dépêchez-vous! Nous allons être en retard! C'est une vieille amie d'enfance et elle vient juste d'emménager, car ses parents ont décidé qu'elle devait quitter leur maison. J'ai décidé de faire ce qu'il fallait pour qu'elle emménage avec moi. Je veux dire, pourquoi pas ? Nous avons tous les deux tout fait ensemble. Nous sommes allés aux mêmes cours, avons traîné au cinéma et avons même passé beaucoup de soirées pyjama ensemble. Je deviens trop timide quand j'essaye de l'inviter à sortir. Hé ! Le bus ne va plus nous attendre ! Le...

1.1K Des vues

Likes 0

Travail préparatoire

J'ai changé les noms, évidemment. Autre que ça... J'avais environ neuf ans quand j'ai découvert que rester debout dans ma chambre avec mon pantalon autour de mes chevilles et me répéter encore et encore le nom de Linda Reed (la très jolie fille blonde de la classe de Miss Jones) avait le curieux effet de rendre mon pénis s'allonger et durcir. Je venais d'avoir dix ans quand j'ai compris que si je prononçais le nom de Linda pour durcir mon pénis, puis que je frottais sa peau de haut en bas, les choses là-bas commençaient à se sentir vraiment bien. Environ...

1.2K Des vues

Likes 0

Paul, sa tante et sa cousine Becky

Je ne l'ai jamais mesuré, mais je pouvais mettre mes deux mains autour de mon érection et la tête sortait toujours. Mes doigts ne se sont pas touchés lorsqu'ils ont atteint ma bite. Je pouvais dire en regardant les autres gars se doucher après les entraînements d'équipe que j'avais une grosse bite. Quand je bandais à l'école, je pouvais voir des filles et des enseignantes regarder le renflement de mon pantalon. Cela m'a fait du bien. Par une chaude journée d'été, je nageais dans notre piscine. J'étais seul à la maison et ça faisait du bien de nager nu alors mon...

1.5K Des vues

Likes 0

L'étoffe d'une salope Chapitre 1

C'était une chaude journée d'été, je me dirigeais vers le centre commercial où se trouvait ma meilleure amie Rosie. Je l'ai attendu avec impatience toute la semaine. Je ne l'ai pas vue depuis quelques mois. Après quelques minutes de marche sous le soleil brûlant j'ai finalement atteint le centre commercial. Elle se tenait là, toujours aussi belle. Elle se tenait là dans son jean préféré, un t-shirt noir et une veste en cuir qui la faisait ressembler à une motarde. Ses cheveux étaient bouclés et d'un rouge brunâtre. J'étais amoureux de cette fille et je voulais lui dire mais je ne...

866 Des vues

Likes 0

Faire la fête

En fouillant dans mes vêtements, je m'installe sur une robe noire moulante qui exprime bien mes courbes. Mes gros bonnets ronds B sont calés sur le bord de la robe alors que mes fesses ressortent, ce qui la fait paraître ronde. Mon copain m'a dit que ce soir on serait sauvage et qu'on s'habillerait en extra salope. Je ne sais jamais ce qu'il a en tête, il me surprend toujours avec des choses. Qu'il s'agisse d'événements ou de cadeaux, il a de l'imagination. Je me demande comment une partie de cela ne l'a pas fait envoyer en prison avec ce qu'il...

967 Des vues

Likes 0

Un cul hors de toi et moi

Copyright © 2007 par Tim King Atelier de fiction du Collège Goucher Tous les droits sont réservés Un cul hors de toi et moi Par Tim King J'ai essaimé comme une ruche d'abeilles dans la rue jusqu'à l'appartement de Susie. Ce que je venais de voir était indescriptible. Il n'y avait rien de bon à cela. C'était dégoûtant et faux et le pire était que c'était complètement crédible, complètement dans le domaine de la réalité. C'est probablement ce qui m'a tellement énervé. Je n'avais même pas pris la peine de l'appeler. Au moment où j'ai réalisé que c'était elle, j'ai refermé...

47 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.