La maison de l'enfer

392Report
La maison de l'enfer

"Je ne sais pas, c'est tellement ennuyeux, Jess." se plaignit Brooke. Jess soupira et secoua la tête. Brooke était une belle fille. Elle était grande, environ 1,70 m, avec d'épaisses boucles noires qui tombaient en cascade dans son dos. Ses yeux marron doux semblaient toujours incertains. Ses seins étaient moyens, environ 32 C. Son cul était parfait cependant, en forme de cœur et lisse.

Brooke a continué à parler du bal, tandis que Jess salivait devant son beau corps. Non pas que Jess soit lesbienne, mon Dieu non. Mais le simple fait de regarder ce petit corps serré faisait que le jus de sa chatte inondait sa culotte. Jess se demandait si Brooke pourrait un jour être persuadée d'avoir des relations sexuelles avec une autre fille. Mais probablement pas. La voix de Brooke la sortit de son rêve.

"Est-ce que Tony t'a invité au bal de promo ? Je l'ai vu te parler hier." Jess sursauta, coupable, en pensant à son petit ami.
"Ouais, il l'a fait. Pourquoi pas ?"
Brooke soupira et continua à écarter les nœuds de ses cheveux.
"Tu es tellement chanceux d'avoir un gars comme Tony, tu le sais ? Je veux dire, aucun gars dans cet UNIVERS ne me regarderait pendant une demi-seconde."

Jess dut rire à ça. Brooke ne savait pas qu'elle était le battement de cœur de tous les gars du campus. Souvent, en marchant dans le couloir, les garçons sifflaient ses longues jambes brunes uniformément bronzées. Brooke, cependant, était sourde aux compliments.

Brooke et Jess se sont finalement habillées. Brooke était magnifique, vêtue d'une robe bustier noire. C'était une robe que tu devais essayer avec une petite amie ; tu retiens ton souffle lorsqu'elle te ferme la fermeture éclair. Avec un pull blanc et une petite rose blanche derrière l’oreille, elle ressemblait à un mannequin qui vient de sortir de la couverture. Jess souhaitait le corps de Brooke. Jess était petite et petite, avec des cheveux roux flamboyants. Ses seins étaient petits aussi, mais avec de gros mamelons. Elle a décidé de porter sa robe dos nu bleu clair. C'était le plus sexy, gonflant ses seins et lui donnant un coup de pied derrière.


Au bal, Tony est venu chercher Jess. Ses yeux parcoururent Brooke, la déshabillant mentalement. Tony fit un clin d'œil à Jess, souriant. Ils préparaient cela depuis des mois. "Hé, Brooke. Moi et Jess allons à une fête après. Tu veux venir ?"

Brooke sourit parfaitement à Tony. "Bien sûr. Euh, c'est quand ?"
"9h00."
Brooke sourit à nouveau. "Super, je serai là."
Tony murmura à l'oreille de Jess après le départ de Brooke. "Bingo. Simple comme bonjour. Je gagne."


Tony a conduit Jess aux toilettes. Sans préambule, ils se dirigèrent tous les deux vers un stand et Jess remonta sa robe. Tony renifla l'arôme délicat de sa chatte dégoulinante, puis y plongea sa bite. Jess poussa un petit cri, puis un gémissement alors que Tony commençait à jouer avec ses tétons. Tony élabora un rythme dur et régulier. Avoir les tétons tordus et se faire baiser durement par un homme qu'elle aimait était trop pour Jess. Elle jouit fort, son orgasme faisant frissonner la bite de Tony dans sa chatte. Elle a crié alors que Tony tirait une dernière fois sur son mamelon. Il se retira et Jess se mit automatiquement à genoux. Léchant sa tête, elle y goûta son propre jus. Voilà donc le goût de Brooke. Jess engloutit sa queue dans sa bouche. Tony gémit.

"Merde, Jess, oui ! Continue à sucer ma grosse bite, sale salope." Jess poussa un ronronnement joyeux au fond de sa gorge. La main de Tony attrapa des poignées de ses cheveux, poussant son visage contre ses poils pubiens. Il poussa un dernier gémissement et lui lança sa charge dans la bouche. Jess a adoré ça. En déglutissant, elle se leva et s'essuya la bouche. Les deux s'embrassèrent et retournèrent au bal pour capturer Brooke.


Il était 20h50 et Tony s'était arrêté dans une petite maison à l'extérieur du campus. Brooke et Jess étaient à l'arrière, en train de parler. La maison était déjà envahie et Tony se demandait s'il n'aurait pas dû amener plus de monde. Plus il y avait de bites qui ravageaient Brooke, mieux c'était.

En entrant dans la maison, Brooke reçut immédiatement une chope de bière fraîche. Elle soupira. Brooke ne buvait pas vraiment, mais elle pensait que tout allait bien, étant donné le bal de fin d'année et tout. Elle l'a avalé. En quelques secondes, elle commença à se sentir somnolente. La pièce tourbillonna dans une brume multicolore et devint noire.


Brooke s'est réveillée légèrement froide. Une brise avait soufflé sur ses mamelons, les faisant durcir. Brooke s'est lentement rendu compte qu'elle était nue. Elle essaya de se redresser, mais une corde rugueuse lui maintenait les mains au-dessus de sa tête. Ses pieds étaient fatigués jusqu'au marchepied.

"Yo, Brian ! Elle est réveillée !" le cri transperça la tête douloureuse de Brooke comme une flèche. Presque instantanément, des mains touchèrent tout son corps. Elle se débattit et fut récompensée par une gifle.
"Ne résistez pas. Nous aggraverons les choses si vous le faites." Brooke a essayé de crier, mais un bâillon-boule a été forcé entre ses lèvres. Les mains rugueuses continuèrent leur voyage, tâtonnant ses seins, lui frottant la chatte. Plus elle se débattait, plus ils riaient. Soudain, elle sentit quelque chose de chaud et d'humide s'enfermer autour de ses tétons. Elle a essayé de crier, alors qu'un autre homme commençait à lui manger la chatte, mais c'était inutile. Soudain, le bâillon a été arraché de sa bouche et une bite a été enfoncée. Brooke a gémi et a commencé à sucer le mec alors qu'il enfonçait sa bite plus profondément dans sa gorge.

"Oh merde, mec, ces filles sont bonnes !"
"Ouais, regarde comme ses tétons se dressent. Elle aime ça."
"Oh Jésus..."


Soudain, au bord du point culminant, les mains et les bouches se sont arrêtées. Brooke a essayé de crier autour de la bite dans sa bouche, mais c'était une grosse bite, et tout ce qui en sortait était un grognement étouffé. L'homme accéléra le pas, enfonçant encore et encore sa bite entre ses lèvres. Puis il a éclaté, envoyant cinq ou six jets de son sperme chaud dans sa gorge.

Les liens de Brooke ont été rompus et elle a été mise en position de levrette. La drogue et la cohue des gens l’empêchaient de se battre. Elle a crié au meurtre alors qu'une bite était enfoncée dans sa chatte vierge, lui arrachant sa virginité. Une autre bite glissa dans sa bouche ouverte, et deux autres furent poussées dans ses mains. Les bouches étaient sur ses mamelons et les mains continuaient à tâtonner. Quelqu'un, peut-être celui qui la baisait brutalement dans la chatte, a commencé à lui donner une fessée. Smack, Smack, Smack, le tempo était implacable. Dès qu’une personne arrivait, un autre homme arrivait et prenait sa place. La douleur et la souffrance étaient insupportables. Au cours de la nuit, son cul a été violé, et cela est devenu un autre point d'entrée. Ensuite, Brooke a reçu le merveilleux cadeau de l'incohérence...


Chaud. Brooke avait chaud. Elle se tortilla, essayant de se libérer des nouveaux liens qui la retenaient désormais captive. Elle entendit la porte s'ouvrir et se fermer. Puis elle entendit une voix très familière...

"Bonjour Brooke. Bienvenue à la Maison de l'Enfer." C'était Jess.

Articles similaires

Mon cadeau de fin d'études 2

Dans un état second, j'ai trébuché jusqu'à ma chambre, bikini tenu dans mon poing. Je grimpai lentement les escaliers, essayant de ne pas attirer l'attention. Je grimaçai quand l'un d'eux grinça sous mon poids, m'arrêtant pour m'assurer que je n'avais réveillé personne, soupirant quand je n'entendis rien d'autre que le bourdonnement du climatiseur. Dieu, qu'auraient dit mes parents s'ils m'avaient vu ? J'arrivai finalement à ma chambre et fermai la porte derrière moi me laissant tomber sur mon lit. Je n'ai même pas pris la peine de me glisser sous les couvertures avant de m'endormir, le bruit de mon ventilateur au...

922 Des vues

Likes 0

La liste des coquines chapitre 4

J'ai frissonné à la pensée de ce que nous avions fait rien qu'au cours des vingt dernières minutes. Ouais, ça avait été plus que bien. Je me maudis dans ma tête qu'il avait toujours la bonne chose à dire. Chris pressa ses lèvres sur mon front et me frotta le dos. Puisque nous sommes ouverts ici, avant d'aller plus loin, je pense que c'est le bon moment pour aborder quelque chose d'important. D'accord... J'ai commencé à lever le regard et j'ai atteint sa bouche. Holly, es-tu une bonne fille ? dit-il sérieusement, comme si ma réponse était la décision la plus...

605 Des vues

Likes 0

La pilule Ch. 4

Doob's Bar était à l'origine un trou dans le mur. L'endroit où l'on pouvait aller s'asseoir dans l'obscurité et prendre un verre. C’était le genre d’endroit normalement calme et relaxant. Jusqu'à ce qu'un collège soit construit à proximité et qu'il devienne l'un des hauts lieux des jeunes étudiants. Aujourd'hui, le bar était rempli de musique forte, de monde et de lumières. Il ne restait plus grand-chose du bar autrefois calme pour boire seul dans un coin. Des filles qui criaient et des garçons de fraternité tapageurs rendaient l'atmosphère moins que souhaitable. Vallerie détestait un endroit comme celui-ci. Elle aimait le noir...

554 Des vues

Likes 0

La punition_(4)

Cela fait des semaines que je ne l’ai pas vu, que je n’ai pas senti son eau de Cologne, que je n’ai pas senti sa présence. Il est beaucoup plus âgé que moi ; il marche avec une attitude confiante, des muscles doucement gravés et des traits sombres et exotiques. Je viens d’emménager dans mon nouvel appartement, essayant frénétiquement de trouver où j’ai mis mon pull préféré lorsque mon téléphone vibre. Je regarde mon téléphone et vois son nom dans la bulle de message à l'écran. Mon cœur manque un petit battement. J’espérais qu’il me contacte depuis une éternité. Il me...

552 Des vues

Likes 0

Dommages collatéraux - Une histoire d'Halloween

Une soirée privée au Cantina Club devient un peu incontrôlable lorsqu'un homme déguisé en pilote de l'époque vietnamienne entre dans le club. = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = AVERTISSEMENT! Tous mes écrits sont destinés UNIQUEMENT aux adultes de plus de 18 ans. Les histoires peuvent contenir un contenu sexuel fort ou même extrême. Toutes les personnes et tous les événements représentés sont fictifs et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées est purement fortuite. Les actions, les situations et les réponses sont UNIQUEMENT fictives et ne...

933 Des vues

Likes 0

Signes de vêlage - partie 1

Terri surveillait les vaches. Au cours de sa dernière descente, les taches noires et brunes des vaches lointaines se sont transformées en dégoûtants mugissements. Terri regarda les gros animaux stupides se promener, mâcher de l'herbe. Elle cogna sa tête contre la vitre en plastique. Il n'y avait pas de bovins au collège. C'était le point mort du fléau urbain. Elle l'avait choisi en partie pour cette raison. Et maintenant, elle retournait… aux vaches. * * * Sa mère ne l'a pas rencontrée à la porte. Terri ramassa trois sacs lourds et sortit du terminal. À la station de taxis, elle a...

934 Des vues

Likes 0

Dominion : Chapitre 6 : Ingénierie d'une horreur

Ingénierie, une horreur Toute la rive de la rivière était bouclée, avec des scies et des torches sifflant et gémissant dans le froid. Tous les ouvriers du bâtiment du comté avaient été embauchés pour ce projet, et beaucoup d'entre eux nécessitaient des pots-de-vin, des menaces ou de l'extorsion pour accepter le poste. Ils étaient payés en or, créés grâce aux pouvoirs du Dominion. Ils ont travaillé jour et nuit, peu importe l’ampleur de la neige ou la force des vents du nord. Les entrepôts étaient rénovés sous prétexte qu'ils seraient transformés en abattoirs et centres de transformation, tandis que de nouveaux...

656 Des vues

Likes 0

L'Île, Chapitre 40

Chapitre 40 Il était presque l’heure du dîner quand je suis rentré au camp, et les cuisiniers travaillaient dur avec les poissons pêchés par la classe de Do Hun ce matin. Quoi qu’ils préparaient, ça commençait à sentir bon. J'ai regardé les pom-pom girls couper des fruits pendant un moment, appréciant le jeu de leurs jeunes corps souples sous leurs vêtements étriqués. Mon regard a été récompensé par le bref éclair de la mésange droite entière de ma pom-pom girl préférée, visible à travers l'emmanchure surdimensionnée de son débardeur, alors qu'elle jetait de la papaye dans un seau. Mon Dieu, était-elle...

424 Des vues

Likes 0

L'étoffe d'une salope Chapitre 1

C'était une chaude journée d'été, je me dirigeais vers le centre commercial où se trouvait ma meilleure amie Rosie. Je l'ai attendu avec impatience toute la semaine. Je ne l'ai pas vue depuis quelques mois. Après quelques minutes de marche sous le soleil brûlant j'ai finalement atteint le centre commercial. Elle se tenait là, toujours aussi belle. Elle se tenait là dans son jean préféré, un t-shirt noir et une veste en cuir qui la faisait ressembler à une motarde. Ses cheveux étaient bouclés et d'un rouge brunâtre. J'étais amoureux de cette fille et je voulais lui dire mais je ne...

2.1K Des vues

Likes 0

Délice du commandant

Remarque : Bonjour à tous ! Encore une fois, comme toujours, j'écris pour l'argent. S'il vous plaît envoyez-moi un message si vous souhaitez votre propre histoire personnelle, privée et impressionnante de smexiness. Si vous n'avez rien de gentil à dire sur les commentaires, ne les dites pas du tout :) Si vous avez aimé le conte, ajoutez-moi s'il vous plaît comme ami ou ... critiquez ceci de manière positive. J'ai plus de 400 pages de travail que je mets en place et des notes positives, des commentaires positifs, des commentaires positifs - ils me font sourire. Duke était devenu plutôt impétueux...

2.6K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.