RACONTE-MOI UNE HISTOIRE - PARTIE 1

1.4KReport
RACONTE-MOI UNE HISTOIRE - PARTIE 1

Erica Fry a longuement réfléchi avant de se décider à entrer. Nerveusement, elle attendit que la réceptionniste en finisse avec une dame d'âge moyen qui fut ensuite emmenée vers ce qui devait être l'arrière des bureaux. "Puis-je vous aider?" demanda la jeune femme aux cheveux roux. « Euh, je l'espère », a marmonné Erica, « J'ai lu votre annonce et je me suis demandé si je pouvais peut-être… » « Si vous pouviez nous raconter votre histoire ? » intervint la tête rouge. "Oui," soupira Erica avec reconnaissance, "c'est exactement ça." « Vous comprenez la nature des histoires que nous recherchons ? » demanda la réceptionniste. "Ahem, je pense que oui," répondit Erica presque dans un murmure. "Eh bien, juste pour être sûr, lisez ceci", répondit la tête rousse en tendant plusieurs feuilles de pages écrites à la machine à la femme manifestement énervée. « Ce sont des exemples de ce dont nous avons besoin. » Les joues d'Erica ont rougi alors qu'elle lisait le récit d'une dame qui rencontrerait son amant pour le travail et le baiserait dans sa voiture avec le trafic qui sifflait littéralement autour d'eux ! Les détails étaient complets et graphiques, laissant peu ou pas de place à l'imagination ! « Eh bien, tu veux toujours continuer ? » demanda le rouquin. Erica a terminé de parcourir l'histoire et après avoir pris une profonde inspiration, elle a répondu : « Oui, je veux continuer ! » Deux minutes plus tard, Erica se retrouva dans une petite cabine accompagnée d'une blonde trentenaire qui se présenta comme étant Valérie. La porte fermée derrière eux, Valérie proposa : « D'accord, à partir de maintenant, personne d'autre que vous et moi ne pouvons entendre ce que vous avez à dire. » "La cabine est assez insonorisée." "En passant quel âge as-tu?" demanda Val. « Euh, quarante et un », fut la réponse. « Pourquoi, c'est trop vieux ? » "Bien sûr que non," répondit rapidement Valérie, "c'est juste pour nos archives, mais personne ne connaîtra votre nom ou quoi que ce soit d'autre à votre sujet." « Allons-nous commencer ? » « Je suis prêt comme je le serai jamais ! » Erica a répondu. « Bien, alors enlève tous tes vêtements pendant que je prépare tout le reste ! » Val a ordonné. « V-tu veux dire que je dois me déshabiller ? » Erica a demandé avec méfiance. "Bien sûr que si," répondit Val en étirant quelques fils, "maintenant allons-y." "Mais pourquoi……?" Erica demanda faiblement. «                                                                                        Ê culotte mais on lui a rapidement dit de tout enlever ! "Hmmmmm, tu as un beau corps," offrit Val tout en jetant un bon coup d'œil à Erica. « J'espère que vous avez quelque chose d'intéressant à nous dire ! » Erica croisa automatiquement ses bras sur sa lourde poitrine dans une démonstration de modestie, mais quand elle vit le « dispositif », sa mâchoire s'ouvrit et ses bras tombèrent sur le côté ! Finalement, d'une voix brisée, elle balbutia : Valérie la regarda droit dans les yeux et répondit d'un ton égal : "Je ne l'attends pas seulement, je l'exige !" « Cela vous aidera à rester concentré sur la tâche à accomplir ! »

Erica fixa l'engin d'apparence brutale et frissonna en s'imaginant dans son étreinte. "Prêt?" Val demanda doucement. « T-tu dois plaisanter ! » Erica a répondu. "Ça va me déchirer, je ne vais pas m'asseoir dessus !!!" Ce qu'Erica était si catégorique, c'était la chaise. Ce n'était bien sûr pas une chaise ordinaire, mais une chaise avec un gros gode en caoutchouc épais qui dépassait du siège ! "Ne sois pas un bébé comme ça !" dit Val. « Regardez, j'ai de l'huile qui la fera glisser comme du beurre sur des toasts chauds ! » Erica était sur le point de répondre quand, de nulle part, la main de Valérie s'est glissée entre ses jambes et a doucement massé sa fissure avec une poignée d'huile chaude apaisante. Involontairement, Erica s'appuya contre le mur et gémit doucement alors que les doigts insistants se frayaient un chemin à l'intérieur de son muffy blond poilu. "Voir?" Val offert. « Pas de problème du tout, maintenant laissez-moi vous aider à le monter ! » Avec ses jambes se transformant rapidement en bouillie, Erica a permis à Valérie de la faire pivoter et d'abaisser lentement sa chatte maintenant béante sur le pénis en caoutchouc d'une épaisseur meurtrière! "Oh mon dieu c'est tellement énorme!" haleta-t-elle alors qu'il glissait sans hésitation dans son canal de baise maintenant affamé ! Une fois qu'elle a été complètement empalée par la fausse bite géante, Valérie s'est mise à attacher des électrodes à ses tétons roses durs ! Une fois qu'elle avait tout mis en place, elle a donné à la femme abasourdie un long baiser sur la bouche et a chuchoté: "Dans une seconde, je vais allumer la machine, puis quand tu seras prête, commence à parler!" "V-tu veux dire mon histoire ?!?" Erica demanda faiblement. « C'est vrai », a répondu Val, « Je vais démarrer le magnétophone tout de suite, alors voilà, et bonne chance ! »

Valérie tendit la main vers un panneau de boutons et d'interrupteurs qui étaient montés sur le mur et en plaça plusieurs en position marche. Immédiatement, l'énorme gode enfoui au plus profond de sa chatte impuissante a commencé à vibrer à une vitesse implacable tandis que les électrodes sur sa poitrine se sont jointes en envoyant de petites ondes de choc dans ses mamelons hyper sensibles. Pendant un long moment, Erica fut incapable de faire autre chose que de gémir alors qu'un doux mais puissant orgasme la balaya comme une vague dans l'océan ! Finalement, elle a haleté: "M-mon dieu, je viens de revenir encore et encore, et c'était merveilleux !!!" "D'accord," dit doucement Valérie, "vous avez eu un bon point culminant, alors passons aux choses sérieuses avec votre histoire." "M-mon histoire," haleta Erica, "juste une minute, laisse-moi reprendre mon souffle." Pendant que Valérie prenait place à côté du panneau de contrôle, Erica tenta de rassembler ses pensées. Une fois qu'elle s'est habituée au bourdonnement dans sa chatte, elle s'est un peu détendue et a décidé de suivre le courant ! "Je-je suis prête maintenant," dit-elle d'un ton hésitant, "alors rien ne va." "Et au fait, c'est une histoire vraie, ça m'est vraiment arrivé !"

Pendant un bref instant, elle a été hypnotisée par les bobines tournant lentement sur le magnétophone, mais seulement pendant un instant. "C'est arrivé il y a environ deux ans", a-t-elle commencé. « J'étais au centre-ville dans le Loop en train de passer un appel de vente à un client précieux. » C'était l'heure de pointe et j'ai décidé de prendre le métro au lieu de héler un taxi. La voiture était remplie de navetteurs, entassés comme des sardines. "Je me suis serré du mieux que je pouvais pour me retrouver collé contre un grand bel homme noir d'environ quarante-cinq ou cinquante ans." "Mes fesses ont été écrasées contre son aine, et tout d'un coup, j'ai réalisé qu'il avait une érection super dure poussant fort dans mon cul!" "J'étais un peu décontenancé, mais comme j'étais dans une voiture de métro bondée avec une centaine d'autres personnes, je ne pensais pas que quelque chose de dangereux pouvait arriver, alors comme un mannequin, j'ai pressé mes fesses plus fort contre lui, un peu comme pour lui donner un piaulement ravir!" "C'était comme un petit jeu privé juste lui et moi jouions sans que personne n'en soit le plus sage!" « Eh bien, comme par hasard, il y a eu une bosse dure et notre voiture s'est arrêtée avec un hurlement alors que toutes les lumières se sont éteintes ! »

« Tout le monde était calme, mais à mon grand chagrin et à mon grand choc, j'ai senti le dos de ma robe remonter au-dessus de ma taille ! » "J'ai essayé de le tirer vers le bas mais une voix bourrue dans mon oreille m'a murmuré de rester immobile et de ne pas faire de bruit!" « J'étais littéralement glacé de peur ! » "Ensuite, incroyablement, l'une des mains a attrapé mon entrejambe recouvert de collants, et avec une traction rapide et dure l'a déchirée, laissant mon vagin maintenant dégoulinant ouvert et disponible pour un assaut par l'arrière!" "Il a passé un doigt en moi et en dehors, et quand il a pensé que j'étais prêt, il m'a penché juste assez pour lui permettre d'entrer dans ma chatte avec son énorme bite dure!" "J'ai couvert ma bouche avec un bras, espérant étouffer mes gémissements, mais c'était presque sans espoir car il a commencé lentement mais sûrement à me faire entrer et sortir son érection avec une efficacité de piston!" « Puis juste au moment où j'étais sur le point de jouir, les lumières se sont allumées et la voiture a fait un bond en avant ! » "Ce qui était encore plus étonnant, c'est qu'avec ma robe drapée sur son aine, il était presque impossible de même dire ce que nous faisions !" À chaque arrêt, quelques passagers sont sortis de la voiture, jusqu'à ce que finalement nous ne restions plus que nous deux debout dans le coin ! "Maintenant, sans personne autour de nous pour nous voir, il m'a appuyé contre le mur et m'a baisé comme un animal sauvage en chaleur!" "Je le suppliais littéralement de me baiser plus fort, jusqu'à ce que finalement je le sente se raidir alors qu'un torrent de sperme chaud explosait au fond de ma chatte impuissante!" "Ma chatte a convulsé autour de l'énorme pénis alors qu'un raz-de-marée de plaisir tombait en cascade du plus profond de moi!" "Sa bite a ensuite glissé de ma chatte et je me suis précipité à genoux et je l'ai nettoyé avec ma langue!" « La voiture s'est alors arrêtée et les portes ont commencé à s'ouvrir, mais je me suis levé juste à temps pour échapper à la découverte d'un autre passager à bord ! » "Nous sommes tous les deux restés là en silence, même pas même en établissant un contact visuel avant que je ne descende à mon arrêt!" "Avant de m'en rendre compte, je me tenais dans le bureau de mon client à me demander si ce qui s'était passé était réel ou juste un fantasme, mais mon vagin nu me rappelait constamment que c'était bien réel !!!"

"C'est ça", dit faiblement Erica alors que sa chatte commençait à bouillir une dernière fois. "J-Jésus, c'était incroyable!" Val marmonna en éteignant la machine. "Juste incroyable!!!" « Alors dis-moi, tu en as d'autres !?!


LA FIN

Articles similaires

Mordie pt1

Dans une petite ville, au milieu de nulle part, vivait un homme inconnu appelé Mordie. Pendant des années, Mordie a passé ses journées dans sa maison à penser à la femme parfaite pour lui. Vous voyez, Mordie n'est pas un méchant, il est juste mal compris. En tant que jeune garçon grandissant dans la grande ville, il était toujours taquiné à propos de son poids, de son visage mal interprété et de son instabilité mentale. Craignant pour la sécurité de son fils, la mère trop protectrice de Mordie a fui la ville pour vivre dans une petite ville. Par peur du...

1.3K Des vues

Likes 0

Douce torture

J'entre dans la pièce et tu me bande les yeux, tu me conduis au lit et tu me dis de me déshabiller. J'enlève lentement ma chemise. Alors que je le soulève au-dessus de ma tête, je sens que tu tends la main, mets tes mains dans mon soutien-gorge et pince mes mamelons, fort. Je respire, frissonnant, les mains tenant ma chemise sur mon visage, et j'attends. Vous vous éloignez alors et je sais que je suis censé continuer. J'enlève la chemise et la jette de côté. Je dézippe ma jupe, la glisse le long de mes hanches, jusqu'à mes chevilles, et...

1.3K Des vues

Likes 0

BARB, MON TROIS VOIES.

Dans une histoire récente de BARB, MAKING MY SEXUAL FANTASIES HAPPEN, j'ai décrit comment, vers l'âge de trente-cinq ans, j'ai décidé de réaliser mes rêves et fantasmes sexuels. La première étape a été de trouver un nouvel amant. Par hasard, Zac est entré dans ma vie, physiquement attirant, un peu plus âgé que moi, un travail professionnel, et comme je l'ai vite appris, une épaisse érection de vingt centimètres. Au fil du temps, Zac m'a fait découvrir un large éventail d'expériences sexuelles. Masturbation mutuelle, me baiser pendant qu'une autre femme regardait, puis sexe lesbien avec elle pendant qu'il regardait. J'ai apprécié...

1.3K Des vues

Likes 0

Dépendance douloureuse.

Bonjour, je suis Adam 21 ans. Cela va faire partie d'une série MAIS chaque histoire peut être une histoire indépendante. Toutes les histoires que je vais faire sont complètement vraies. -Tout commentaire est le bienvenu. **Toronto, Ont** A l'époque j'étais jeune. J'ai donc finalement eu le courage d'envoyer un message au gars que j'ai rencontré en ligne via un site de chat gay nommé Steve pour une autre rencontre. Parce que la première rencontre a été pour le moins révélatrice. Je pensais que puisqu'il avait pris ma virginité anale la première fois, la seconde serait aussi mauvaise. J'ai donc envoyé un...

1.3K Des vues

Likes 0

Si tu gagnes? - partie 2

Je me suis assis sur le bord d'un matelas affaissé, dans une chambre de motel crasseuse, et j'ai laissé mon regard jouer sur les bites alléchantes des quatre lycéens nus debout devant moi. Brandon était le seul à avoir encore dix-huit ans, mais avec son anniversaire le mois prochain, il était suffisamment proche pour que je ne pense pas à son âge. Chacun des garçons arborait une érection puissante, même si tous venaient de se branler dans ma main quelques minutes auparavant. Avec la glace brisée, ils ne jetaient plus un coup d'œil furtif sur mon corps d'âge moyen, mais respectable...

1.4K Des vues

Likes 0

Meilleurs amis avec des avantages

Annabelle a crié de l'autre côté de la maison Dépêchez-vous! Nous allons être en retard! C'est une vieille amie d'enfance et elle vient juste d'emménager, car ses parents ont décidé qu'elle devait quitter leur maison. J'ai décidé de faire ce qu'il fallait pour qu'elle emménage avec moi. Je veux dire, pourquoi pas ? Nous avons tous les deux tout fait ensemble. Nous sommes allés aux mêmes cours, avons traîné au cinéma et avons même passé beaucoup de soirées pyjama ensemble. Je deviens trop timide quand j'essaye de l'inviter à sortir. Hé ! Le bus ne va plus nous attendre ! Le...

1.2K Des vues

Likes 0

Paul, sa tante et sa cousine Becky

Je ne l'ai jamais mesuré, mais je pouvais mettre mes deux mains autour de mon érection et la tête sortait toujours. Mes doigts ne se sont pas touchés lorsqu'ils ont atteint ma bite. Je pouvais dire en regardant les autres gars se doucher après les entraînements d'équipe que j'avais une grosse bite. Quand je bandais à l'école, je pouvais voir des filles et des enseignantes regarder le renflement de mon pantalon. Cela m'a fait du bien. Par une chaude journée d'été, je nageais dans notre piscine. J'étais seul à la maison et ça faisait du bien de nager nu alors mon...

1.7K Des vues

Likes 0

L'étoffe d'une salope Chapitre 1

C'était une chaude journée d'été, je me dirigeais vers le centre commercial où se trouvait ma meilleure amie Rosie. Je l'ai attendu avec impatience toute la semaine. Je ne l'ai pas vue depuis quelques mois. Après quelques minutes de marche sous le soleil brûlant j'ai finalement atteint le centre commercial. Elle se tenait là, toujours aussi belle. Elle se tenait là dans son jean préféré, un t-shirt noir et une veste en cuir qui la faisait ressembler à une motarde. Ses cheveux étaient bouclés et d'un rouge brunâtre. J'étais amoureux de cette fille et je voulais lui dire mais je ne...

1K Des vues

Likes 0

Découvrir que je suis gay partie 2

Donc, juste pour être clair, moi et Leon sommes de très bons amis. C'est lui qui m'a parlé de ce site Web et j'ai demandé si je pouvais faire de la publicité sur son histoire. J'espère qu'aucun de mes lecteurs ne pensera mal à Leon car c'est un gars cool. Donc, après ma leçon, j'avais toujours la pensée de McKenzie dans ma tête. Je suis allé rencontrer Lizzy pour un déjeuner. Quand je l'ai rencontrée, elle était avec tous ses autres amis qui parlaient et riaient. Je me suis approché d'elle et je l'ai embrassée et j'ai dit Hé bébé, qu'est-ce...

1.1K Des vues

Likes 0

Faire la fête

En fouillant dans mes vêtements, je m'installe sur une robe noire moulante qui exprime bien mes courbes. Mes gros bonnets ronds B sont calés sur le bord de la robe alors que mes fesses ressortent, ce qui la fait paraître ronde. Mon copain m'a dit que ce soir on serait sauvage et qu'on s'habillerait en extra salope. Je ne sais jamais ce qu'il a en tête, il me surprend toujours avec des choses. Qu'il s'agisse d'événements ou de cadeaux, il a de l'imagination. Je me demande comment une partie de cela ne l'a pas fait envoyer en prison avec ce qu'il...

1.1K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.