Le voyage de Sandra Chapitre 2

1.6KReport
Le voyage de Sandra Chapitre 2

Constamment maltraitée, Sandra s'était installée dans une vie de servitude. Son humiliation fut complète lorsqu'elle fut initiée à la bestialité. Mais loin d'être déshonorée, elle a découvert qu'elle appréciait ce qu'elle obtenait d'un animal qu'elle n'avait obtenu d'aucun homme - une longue bite. Désormais « vendue », elle attendait son nouveau Maître.

Embarquée dans la voiture de Paul, elle a été informée qu'elle lui appartenait désormais. Assise sur le siège arrière avec Tyson, elle a tapoté son nouvel "animal de compagnie". "Tu as parfaitement performé ce soir mademoiselle" dit Paul en rentrant chez lui "Je pense qu'il y a une mine d'or entre tes jambes". Ils arrivèrent chez Paul et entrèrent à l'intérieur. "Bonjour chéri. Regarde ce que j'ai acheté ce soir », a déclaré Paul à sa femme Audrey. La femme la regarda de haut en bas et sourit. "Elle a l'air bien" dit-elle "est-ce que Tyson s'est bien amusé?" Paul a ri "oh oui chérie, il lui a donné un bon travail et la chienne a adoré". Paul a emmené Tyson à l'extérieur de son chenil et est retourné à l'intérieur. « Prends une douche » dit-il à Sandra « et dors un peu. Vous avez une journée complète demain ».

Sandra se tenait sous la douche, laissant l'eau tomber en cascade sur elle. Elle s'attendait à ce que Paul l'utilise comme Ralf l'avait fait plusieurs fois auparavant, mais elle s'est glissée dans son lit et s'est immédiatement endormie. Elle a été réveillée à 7h du matin par Audrey qui a crié « allez, sors du lit. Vous avez du travail à faire ». Sandra n'était pas sûre de ce qu'elle voulait dire mais a pris une autre douche. Quand elle revint dans la chambre, il y avait un uniforme de bonne sur le lit. Ne pas trop réfléchir à la situation qu'elle a mise sur l'uniforme. « OK, tu dois travailler pour tes repas » dit Audrey qui lui donne une liste de ses tâches. Son travail consistait à nettoyer la maison de fond en comble et pour cela elle serait nourrie et aurait un lit.

Sandra a pris son petit déjeuner et s'est mise au travail. La maison était très propre de toute façon elle a dépoussiéré et lavé si nécessaire. Dans le bureau de Paul, elle regarda par la fenêtre et vit Tyson courir dans la cour. Elle sentit sa chatte se contracter alors qu'elle se souvenait de la nuit dernière et à quel point il se sentait bien monté sur elle en faisant ce qui lui venait naturellement. Elle soupira en se rappelant à quel point il était grand. Elle avait été ruinée pour tout homme qui avait essayé d'améliorer Tyson. Elle a souri. Peut-être qu'être une garce était sa récompense. Elle espérait certainement que ce ne serait pas une seule fois.

Audrey est entrée dans le bureau. "Eh bien, il semble que vous faites du bon travail" dit-elle "que faites-vous en ce moment?" elle a demandé. "Désolé Maîtresse. Je regardais juste Tyson », a déclaré Sandra. "Paul m'a dit à quel point tu semblais l'apprécier hier soir" répondit Audrey "pas ta première fois avec un chien, je suppose". Sandra a légèrement coloré "non Maîtresse" elle a dit "et oui je l'ai beaucoup apprécié". "Eh bien, au moins, nous avons cela en commun" a déclaré Audrey "Je me suis laissé aller à de nombreuses reprises". Sandra regarda Audrey et vit un sourire mélancolique sur son visage. Pas étonnant que Tyson ait été bien entraîné. Il était au service d'Audrey depuis un certain temps. "Allez ma fille" dit soudain Audrey "arrête de rêvasser et retourne au travail". Sandra s'est excusée et a commencé à épousseter le bureau de Paul. Audrey est partie et Sandra a souri à elle-même. « Je pense que je serai très heureuse ici » pensa-t-elle.

Paul est rentré vers midi. "Tu rentres tôt" dit Audrey "J'étais sur le point de préparer un déjeuner". Paul s'est assis dans le salon "Comment va notre nouveau venu ?" Paul a demandé. Sandra a entendu Audrey l'appeler et est entrée dans le salon. « Mmm l'uniforme de bonne. Très bien" a dit Paul "alors Sandra, est-ce que tu t'intègres bien". "Oui Maître" répondit Sandra. "Très bien. Je pense que votre maîtresse voudra faire du shopping cet après-midi. N'est-ce pas mon cher? Audrey hocha la tête. « Le déjeuner est prêt Paul. Sandra, ton déjeuner est dans la cuisine », a déclaré Audrey alors qu'elle et Paul étaient assis dans la salle à manger. Sandra pouvait les entendre discuter et ne comprenait pas ce qu'ils disaient. Elle a entendu « Sandra » plusieurs fois, alors évidemment, ils prévoyaient quelque chose,

Après le déjeuner, Sandra a nettoyé et lavé la vaisselle. "Enfilez vos vêtements de ville" dit Audrey "nous avons des courses à faire". Au lieu de se diriger vers un centre commercial, Audrey s'est garée devant une librairie pour adultes. Audrey a été accueillie par la femme, Margaret, derrière le comptoir qui la connaissait évidemment. "Vous cherchez quelque chose de spécial?" demanda Margrette. « Oh, je regarde juste autour » a répondu Audrey. Sandra pouvait dire que le magasin était très grand avec différentes sections. Des jouets sexuels dans un domaine, des cassettes porno dans un autre et des costumes et des choses dans un autre. Audrey se dirigea droit vers un vêtement. « Il faut qu'on t'achète de nouveaux vêtements », dit-elle en regardant Sandra de haut en bas. Elle a commencé à *********** choses des racks.

"Oh oui, Tyson va t'aimer là-dedans", a-t-elle dit en choisissant un masque de chien et en riant "il pensera que tu es une vraie salope". Sandra n'a pas eu son mot à dire sur ce qu'Audrey a choisi. En plus du masque, un choix évident, il y avait quelques pièces de lingerie sexy et une robe transparente. "Oh, tu seras adorable là-dedans", a déclaré Margaret. "Oh ce n'est pas pour moi mon cher" répondit Audrey "ce sont pour mon petit ami". Margaret a ri "oh je vois" dit-elle "eh bien, je suis sûre qu'elle sera très sexy dans ceux-ci" a dit Margaret "mais le masque de chien? Qu'est-ce que ça signifie?" Audrey sourit mais ne répondit pas. Margaret n'a pas poursuivi l'affaire. Elle a probablement pensé qu'il valait mieux ne plus poser de questions.

De retour à la maison, Audrey a dit à Sandra de finir de nettoyer, puis elle avait un travail qui ne figurait pas sur la liste. "Lorsque vous avez terminé dans la salle à manger, venez dans la chambre principale", a déclaré Audrey. Sandra avait une idée de ce qu'était « l'autre travail », alors elle a fini de nettoyer et est ensuite allée dans la chambre principale. Audrey était allongée nue et face contre terre sur le lit. "Je veux un massage" dit Audrey. "Oui Maîtresse" répondit Sandra. Utilisant de l'huile sur la table de chevet, elle commença à frotter les épaules et le dos d'Audrey. "Oui, ça fait du bien" gémit Audrey alors que Sandra descendait et massait les fesses d'Audrey. Puis ses cuisses et le bas de ses jambes. "Tu vas bien" dit Audrey "Je pense qu'il est temps pour moi de me retourner".

Audrey roula sur le dos et Sandra regarda son corps avec admiration. Des seins fermes avec des mamelons dressés attendant d'être caressés, embrassés et sucés. Une chatte montrant déjà des signes d'humidité. "Ne te contente pas de regarder Sandra" dit Audrey "mets-toi au travail". Sandra ne pouvait pas s'en empêcher. Se penchant elle embrassa les tétons d'Audrey l'un puis l'autre. Audrey gémit doucement. Elle ne semblait pas se soucier que Sandra n'ait pas continué le massage. Bien sûr, elle a complètement oublié pendant que Sandra descendait, léchant au fur et à mesure, jusqu'à ce que sa tête plane au-dessus de l'entrejambe d'Audrey. "Oh Maîtresse, tu es si belle" murmura Sandra en poussant son visage entre les cuisses d'Audrey. Taquiner le clitoris d'Audrey avec sa langue Sandra la fit gémir plus fort. "Oui chéri. Oh, j'aime tellement ça », gémit Audrey en levant les genoux et en s'écartant davantage. "Si bon. Tellement bon » marmonna Audrey alors que son orgasme se construisait.

Audrey a crié alors que son orgasme l'envahissait. « Dieu, oh mon Dieu. C'est tellement bon », gémit-elle alors que Sandra continuait ses administrations. Elle revint deux fois de plus avant qu'Audrey ne s'arrête. "Tu as vraiment fait pas mal d'études" dit Audrey, son sourire s'étendant d'une oreille à l'autre "Je pense que nous avons besoin de plus de plaisir après ça. Pourquoi ne vas-tu pas dehors chercher Tyson ». Oui Maîtresse » s'enthousiasma Sandra « J'en serai ravie. Se précipitant vers la porte de derrière, elle ramena Tyson dans la chambre. "Pas ici ma chérie" dit Audrey "nous avons un endroit spécial" et conduisit Sandra et Tyson à l'autre bout de la maison. "Nous gardons cette zone fermée à clé" a expliqué Audrey "c'est une grande pièce que nous utilisons pour des occasions spéciales". Audrey ouvrit la porte et ils entrèrent. Le sol était recouvert d'une épaisse moquette à poils longs. Il y avait des canapés et des bancs répartis dans la pièce. Quelle que soit l'utilisation de cette pièce, c'était certainement pour le plaisir.

« Déshabille-toi ma chérie » Dit Audrey « Je veux te voir avec Tyson. Montez un spectacle pour moi ». Sandra se déshabilla rapidement et sourit à Tyson. Il resta là à regarder ses deux chiennes. C'était s'il pensait "lequel en premier". Lorsque Sandra s'allongea sur l'un des bancs, sa question reçut une réponse. Il s'est approché et a donné à Sandra quelques coups de langue superficiels entre ses jambes, puis l'a montée. Il était si expert dans ce domaine que sa bite grandissante trouva la cible presque immédiatement. Dès qu'il a senti la chatte de Sandra se resserrer autour de son appendice, il a confiance en avant. Sandra couina puis gémit alors que la bite de Tyson grossissait à chaque poussée frénétique. "Oui Tyson" cria Audrey "fuck that bitch my good boy".

Tyson n'a eu besoin d'aucun encouragement car il a travaillé vigoureusement. Puis son nœud a commencé à gonfler et à frotter contre le clitoris de Sandra. C'est tout ce qu'il a fallu pour la pousser à bout. Elle a crié à nouveau puis a crié alors que Tyson enfonçait son énorme nœud dans la chatte étirée de Sandra. Puis il s'est arrêté déplacé. Sandra regarda de côté pour voir Audrey assise sur un autre banc la regardant, elle et Tyson, et se frottant le clitoris. "Quand tu en auras fini avec Tyson" murmura-t-elle "Je te veux ensuite". Il a fallu près de 10 minutes avant que Tyson n'échappe au tendre piège de Sandra. "Bon garçon Tyson" dit Audrey en écartant les jambes "viens voir maman ma chérie".

Articles similaires

Motel en Corse rurale au Texas

«Je le sens», murmura-t-elle, sa voix rauque à cause de la douleur qui lançait partout, mais nulle part plus que là où sa bite pressait à travers les couches entre elles. Elle garda son regard sur sa bouche alors que l'excitation suintait en elle. Ellen a rapporté son histoire de Corsicana puis s'est enregistrée au Best Western Executive Inn. Ellen a déverrouillé la porte de sa chambre, ouvrant la porte, elle est surprise de me voir l'attendre. Ellen soupira, posa la valise sur le lit, je me levai de la chaise, attrapant la main d'Ellen dans ma poigne. « Eh bien...

2.1K Des vues

Likes 0

L'étoffe d'une salope Chapitre 1

C'était une chaude journée d'été, je me dirigeais vers le centre commercial où se trouvait ma meilleure amie Rosie. Je l'ai attendu avec impatience toute la semaine. Je ne l'ai pas vue depuis quelques mois. Après quelques minutes de marche sous le soleil brûlant j'ai finalement atteint le centre commercial. Elle se tenait là, toujours aussi belle. Elle se tenait là dans son jean préféré, un t-shirt noir et une veste en cuir qui la faisait ressembler à une motarde. Ses cheveux étaient bouclés et d'un rouge brunâtre. J'étais amoureux de cette fille et je voulais lui dire mais je ne...

2.2K Des vues

Likes 0

La fête des diplômés (Partie 1)

J'étais chez mon ami Garret pour la fête de remise des diplômes de sa sœur Jordan. Lui et moi n'étions qu'étudiants de première année à l'époque et c'était la première fête à laquelle j'allais. Aussi excité que j'étais, j'ai réalisé que je ne me ferais pas baiser. Moi, moi-même et moi étions à un ÉTONNANT 5 pieds 4 pouces. Grand enfant n'étais-je pas? Bien sûr, je plaisante, j'étais en fait l'un des enfants les plus petits de ma classe, à part les filles. Je ne pesais que 130 livres, surtout des muscles heureusement, et je ne pouvais peser que 135 livres...

1.3K Des vues

Likes 0

LaMar et Leon (ce qui vient de se passer, partie 2)

Après que Maître m'ait laissé enchaîné là-bas, dans ce qu'il fallait appeler et que je réalisais maintenant que c'était un donjon, j'ai commencé à paniquer. Je n'avais pas voulu et j'avais pu éviter de penser à ce que le maître m'avait fait subir, me baiser le cul et non seulement me faire sucer son énorme bite, mais avaler son sperme et ensuite le remercier de m'avoir utilisé de cette façon. Mais maintenant laissé seul, toujours enchaîné au sol, la réalité commençait à s'imposer. Comment allais-je sortir et qu'était-il arrivé à mes amis avec qui j'avais bu – étaient-ils au courant ?...

786 Des vues

Likes 0

Incestie --- [2]

Partie 2 [le dernier du thème bi pendant un moment] _____________________________ Le juge Ciro T. Nikolai était assis derrière un immense bureau alors qu'Avan Volka et son jeune neveu Caci entraient dans la chambre du juge. Nikolaï était du genre bourru avec des yeux durs et un visage ridé et sévère. Il fit signe à Avan et au garçon de s'asseoir de l'autre côté de son bureau. « Volka », a-t-il commencé, « j'ai ici un permis d'immigration et puisque leur père ne peut pas répondre par lui-même, votre signature suffira. » Le juge a soulevé le document de quatre pages et est passé à...

2.6K Des vues

Likes 0

Mon père était assis là et regardait

Quand j'avais 16 ans et presque 17 ans, mon père s'est remarié avec une femme adorable et très plantureuse, des seins beaucoup plus gros que maman a de loin et il dit que c'est aussi l'une de ses nombreuses qualités, elle est une excellente cuisinière et aime s'amuser de toutes sortes . Eh bien, je suis absent pour l'été quand tout cela se produit, je donne des cours d'informatique au lycée local, il semble que j'ai un talent naturel pour cela pour une raison étrange, je vois du code dans ma tête ou quelque chose comme ça et je ' Je...

2.4K Des vues

Likes 0

Les règles de détention

Derek, 18 ans, était assis au milieu d'une salle de classe à temps partiel. Il en avait marre que sa prof de pute lui donne vingt pages de devoirs chaque soir. Elle a toujours agi comme si elle était sur un grand cheval. Il jeta un coup d'œil à ses camarades de classe autour de lui, qui pour la plupart se bousculaient pour terminer leurs devoirs avant que le professeur n'entre. Il détestait que les devoirs deviennent un problème avec sa capacité à jouer au football. Son entraîneur lui a dit que s'il n'améliorait pas ses notes, il se retrouverait bientôt...

2.5K Des vues

Likes 0

Fille du fermier - Partie 1 & 2

Note de l'auteur : celle-ci n'est pas une histoire d'amour, veuillez chercher ailleurs si c'est ce que vous recherchez Partie 1 - Pris Au début, je n'en croyais pas mes oreilles. Alors que je me promenais en s'occupant du bétail et des cultures, j'ai entendu les doux gémissements d'une femelle venant de la grange. Plusieurs vélos gisaient par terre à proximité. Quand j'ai jeté un coup d'œil à l'intérieur par une fissure dans la porte en bois de la grange, je n'en croyais pas non plus mes yeux. Il y avait ma douce petite fille de seize ans, Elizabeth, nue à quatre...

2.9K Des vues

Likes 0

Baiser

Baiser Holly tourna sur la route de gravier qui menait à son lac privé et poussa un soupir de soulagement. Se garer à côté du grand chêne où elle se trouvait toujours, elle n'était qu'à quelques mètres du lac. Juste au-dessus se trouvait sa cabane. Elle aurait pu construire un manoir ici si elle le voulait, mais la cabane qui était là quand elle a acquis la propriété il y a plus de vingt ans. C'était d'abord un lieu de divertissement et de jeux avec son premier amant. C'était maintenant son refuge du monde de l'entreprise et c'était privé, loin de...

3.9K Des vues

Likes 0

Enfoncer Julie

La sœur de ma petite amie est venue me rendre visite, fuyant la côte Est et un petit ami autoritaire et dominateur en mettant 3 000 milles entre eux. La sœur de Lynn était plus jeune de quelques années et elle me racontait des histoires sur leurs aventures ensemble au lycée et sur la folie de Julie. La famille l'appelait nudie Julie parce qu'elle se déshabillait pour prendre un bain de soleil ou se baignait maigre à la baisse d'un chapeau. J'attendais sa visite avec impatience, c'est le moins qu'on puisse dire. Lynn et moi nous étions rencontrés à l'université quand...

2.8K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.