Enseignant - 06 Jour 1 – Fin du premier jour et nouveau départ

669Report
Enseignant - 06 Jour 1 – Fin du premier jour et nouveau départ

Laura est allée dans la cour où Adam avait étudié et lui a dit qu'il était temps de rentrer à la maison. Il lui a demandé comment sa journée s'était déroulée et elle a expliqué les moments forts et les points faibles de la journée. Sur le chemin du retour, elle a appelé Allen pour lui faire savoir qu'ils étaient en route. Il était aussi sur le chemin de son travail. Il a suggéré qu'ils se rencontrent au H-Store afin que Laura puisse obtenir un autre haut et tout ce qu'elle pourrait vouloir pour les cinq prochains jours. Elle l'a rencontré alors qu'il s'arrêtait sur le parking.

"Salut beauté. J'adore ce que tu as fait de ta garde-robe ! Allen a plaisanté en la saluant.

Ils sont entrés tous les trois dans le magasin ensemble.

L'intérieur était très éclairé et avait de grands espaces ouverts avec des affichages de tous les types imaginables. Il y avait des codes de couleur sur de nombreux racks indiquant comment certains articles pouvaient être appliqués.

Laura a été surprise de voir combien d'autres personnes condamnées se trouvaient dans le magasin. Elle a été encore plus surprise de voir plusieurs individus sous diverses contraintes avec des pancartes indiquant ce qu'il était permis de leur faire.

Laura a dit à l'un des vendeurs : "Je ne savais pas qu'il y avait des gens qui purgeaient une peine dans des endroits comme celui-ci."

«Oui, cela fait partie des accords de négociation de peine pour certains d'entre eux. S'ils se portent volontaires pour être surclassés pendant un nombre d'heures défini chaque semaine pour être utilisés comme sujets vivants dans un H-Store, ils verront leur peine d'origine supprimée. La peine initiale minimale est de six mois pour être admissible au programme de mise à niveau. »

Alors qu'Adam se promenait, il a vu un homme qui était penché sur un pilori. Le panneau indiquait: "Hétéro mâle n'importe quel trou disponible pour n'importe qui." Il y avait une femme sur un banc devant lui et elle lui faisait bouffer la chatte pendant qu'un homme était derrière l'homme en train de le baiser dans le cul. « Jim, comment va ce cul là-bas, cher mari ? » "Eh bien, pas aussi bon que le vôtre, mais c'est toujours amusant. Comment va ce mec sur ta chatte, mon cher caca ? » "Eh bien, pas aussi bien que tu peux le faire, mais j'aime la façon dont chaque fois que tu enfonces son cul, tu pousses son visage dans ma chatte. Il fait un travail adéquat pour sortir tout ton foutre de mon trou. Dès que je jouis, je vais voir comment il fait sur mon cul. Peut-être que tu peux attendre de venir dans son cul et le faire dans mon cul, de cette façon, il aura une plus belle gâterie. "Cela à l'air d'un bon plan. Ce serait le sperme numéro deux ce soir et je pense que je pourrai encore le remettre en place une fois de plus pour jouir dans son cul pendant qu'il te mange le cul. "J'aime tellement les soirées rendez-vous!" "Je suis d'accord, ces voyages au H-Store pour des échantillons ont certainement pimenté notre vie amoureuse." "Je t'aime, mon très cher mari !" Adam s'éloigna en secouant la tête. Il s'y passait beaucoup de choses !

Alors qu'il marchait, il a repéré une blonde très attirante qui était sur un cadre en X qui semblait pouvoir pivoter au niveau des hanches. Elle était actuellement en position debout. Elle a l'air d'avoir la vingtaine. Le panneau indiquait: «Femme hétéro, disponible pour les fellations, la baise vaginale et anale. Douleur minimale.

Il s'est approché d'elle et lui a dit: «Wow, tu es vraiment disponible pour toutes ces choses? Qu'est-ce que tu as fait?"

"J'ai écrit un tas de chèques sans provision. Je n'ai pas été pris jusqu'à ce que j'aie une grosse dette à rembourser. Comme je ne peux pas le faire, j'ai été condamné à un an de Jaune. Si je me porte volontaire pour servir ici en tant que Jaune et Bleu, je peux réduire mon temps à seulement six mois. Je n'aime pas faire ces choses, mais si vous le souhaitez, je ne peux pas dire non.

« Wow, c'est chaud. Tu es très belle, je parie que beaucoup de gars t'utilisent tout le temps.

"En fait non. Je pense qu'ils sont intimidés par mon apparence.

"C'est dommage. Puis-je vous poser une question?"

"Tu viens de faire."

"Je veux dire: quel âge as-tu?"

"Je n'ai pas à répondre à cela, car ce sont des informations personnelles, mais vous semblez être un gars sympa, et je m'ennuie, alors je vais y répondre. Je viens d'avoir 19 ans. Quel âge as-tu ?

« J'ai presque deux ans de moins. Wow, tu as eu suffisamment de problèmes à ton âge pour être jaune pendant un an ? »

"Yah, j'ai fait des erreurs vraiment stupides, je ne veux pas vraiment parler de ma vie personnelle."

"Je suis désolé. Je ne veux pas être grossier avec vous. Je sais que lorsque vous purgez une peine, il s'agit d'être exhibé et physiquement. Le public peut poser des questions sur le crime et c'est tout. De quoi veux-tu parler?"

« Vous me demandez vraiment de quoi je veux parler ? C'est drole. OK, tu aimes me regarder ? Votre pantalon dit que vous l'êtes. Je m'appelle Summer, au fait.

"Je suis désolé. Je ne veux pas être grossier à nouveau; Je ne peux pas contrôler ça. Il montra son pantalon. "Oui, j'aime beaucoup te regarder. Il y avait aussi quelques filles nues à l'école aujourd'hui, mais je ne me suis pas trop approchée d'elles. Il n'y en a vraiment pas eu beaucoup à l'école jusqu'à présent, mais ma mère est enseignante au lycée où je vais, et elle a laissé sa classe sans surveillance et a été condamnée à Green pendant six jours, à partir d'aujourd'hui. Certains des élèves nus à l'école ont eu des ennuis dans sa classe pendant qu'elle était absente. C'est ma mère là-bas. C'est mon père à côté d'elle.

"Wow donc c'est nouveau pour vous alors."

"Yah, j'ai vu ma première chatte de près hier soir, et c'était ma mère. C'était embarrassant pour nous deux. Mais je m'habitue à la voir comme ça maintenant.

"Que penses-tu de moi?"

"Je pense que tu es la plus jolie fille nue que j'aie jamais vue, même si tu avais des vêtements sur toi, j'aimerais te regarder, mais nue ... wow. Tu as de longs cheveux blonds, tes seins sont beaux et pleins, tu as un ventre plat et tu as un joli buisson blond sur ta chatte.

"Bien merci. Vous êtes très gentil et poli. J'aime ça. La semaine dernière, il y avait des gars de ton âge ici et ils étaient tout sauf polis. Ils voulaient juste me toucher et me baiser. Ils ne m'ont même pas parlé, ils se sont seulement parlé. Vous êtes différent, cependant. Je suis ici. Tout s'est déroulé et tu n'as même pas essayé de me toucher. Je penserais presque que vous étiez gay, mais votre pantalon dit le contraire. Vous n'êtes pas gay, n'est-ce pas ?

"Non, je n'ai jamais été attiré par les mecs. J'ai des amis qui le sont, et c'est cool pour eux, mais je n'aime que les filles.

"Avez-vous une petite amie?"

"Non, je suis un peu timide avec les filles."

Elle a ri. "D'accord, tu es timide avec les filles, mais tu peux me parler d'accord quand je suis entièrement nu. C'est drole."

"Eh bien, je suppose que c'est parce que vous êtes en quelque sorte en sécurité. Je ne te connais pas et ce n'est pas comme si tu allais faire quoi que ce soit de méchant avec moi.

« Tu as l'air d'être un gars sympa. Pourquoi quelqu'un serait-il méchant avec vous ? Je suis sûr que n'importe quelle fille aurait de la chance de sortir avec toi.

"Je ne sais pas. Je suppose que je ne sais tout simplement pas quoi faire avec une fille.

"Eh bien, au cas où vous ne l'auriez pas réalisé, je suis disponible dès maintenant. Je pourrais vous donner des pistes. Pourquoi ne pas me connaître ? Comme vous pouvez le voir, j'ai toutes les pièces. J'ai des seins qui ont des tétons. J'ai une chatte, et j'ai aussi toutes les autres parties. Sentez-vous.

Adam posa une main sur le sein le plus proche de lui. Il faisait chaud et doux. Cela ne ressemblait à rien de ce qu'il avait jamais ressenti auparavant. Lorsque sa main effleura son mamelon, il sembla caoutchouteux. Il attrapa son autre sein avec son autre main et commença à sentir comment ils bougeaient sous ses mains alors qu'il les massait doucement. Elle laissa échapper un doux gémissement alors qu'il jouait avec ses mamelons. "Tu aimes ça ?"

"Oui, j'adore qu'on joue avec mes mamelons. Toutes les femmes ne sont pas aussi sensibles que moi, mais j'adore ce que vous faites. N'ayez pas peur de les pincer. J'aime ça."

Adam a pincé et tiré sur les mamelons, puis a abaissé ses lèvres et l'a léché puis mordu doucement. Elle a fait un sifflement et a gémi quand il a fait ça, alors il a fait la même chose avec l'autre. Il laissa ses mains errer sur ses côtés alors qu'il sentait ses côtes, puis suivit les côtes de son côté jusqu'à sa poitrine. Alors qu'il continuait à jouer avec ses seins, il est devenu un peu plus brutal. Elle avait l'air d'aimer ça. Il était sûr que s'il devenait trop dur, elle le lui ferait savoir. Bientôt, tout son corps trembla. Il lui avait fait avoir un petit orgasme rien qu'en jouant avec ses seins. Il ne savait pas que c'était possible.

"Ouah. Êtes-vous sûr de ne jamais l'avoir fait auparavant ? C'était génial! Tu lisais tous mes signaux et tu as fait exactement ce qu'il fallait. Si tu peux faire ça avec mes seins, je me demande ce que tu pourrais faire avec ma chatte. N'hésitez pas à le découvrir. Je ne vais nulpart."

Adam regarda autour de lui et vit son père lui faire signe de venir. "Désolé, mais mon père m'appelle."

"OK je suppose. Si vous en avez l'occasion, revenez me voir. Je t'aime bien."

"Merci, je t'aime bien aussi. J'espère que tout se passera bien pour toi. Puis il s'éloigna.

Adam retourna chez ses parents et Laura et Allen cherchaient différents hauts que Laura pourrait utiliser pour les jours restants. Une nouvelle cargaison était arrivée.

«Laura, je pense que ce bleu foncé fonctionnerait pour vous. Pourquoi ne pas l'essayer ?

« OK, où sont les vestiaires ? Laura a demandé à l'un des employés du magasin qui passait devant.

« Il n'y a pas de vestiaires. Vous pouvez simplement vous déshabiller ici et l'essayer. Presque tout est permis dans ce magasin avec une personne condamnée. dit le vendeur debout près d'eux.

« Vous avez entendu l'homme, Laura. Laisse-moi t'aider à enlever ce petit haut.

"Mais…"

"Non mais c'est cher. Enlevez-le maintenant. Il l'a aidée à se déshabiller. Elle se tenait complètement nue alors qu'Adam s'approchait. « Tiens Adam, pourquoi n'aides-tu pas ta mère à mettre ce haut ? Je veux en chercher quelques autres pour elle. Je veux qu'il arrive juste à un point juste sous ses seins. Vous avez ma permission de l'aider à l'ajuster pour s'assurer qu'il convient. Qu'est-ce que Laura a pensé ?

« Voulez-vous que je vous aide par devant ou par derrière ? » a demandé Adam.

"En arrière, je suppose." dit Laure. Elle ne voulait pas qu'Adam regarde ses seins de si près.

Adam se plaça derrière sa mère. Il inspecta le vêtement et vit que c'était le même tissu que le blanc ce matin mais celui-ci était beaucoup plus grand et, à sa taille, et en bleu foncé, une couleur qu'elle aimait. Il ne semblait pas avoir d'avant ou d'arrière car il s'étirait au besoin dans n'importe quelle direction. Il le tenait au-dessus de sa tête pour qu'elle puisse passer ses bras dans les emmanchures. Il l'aida à le faire glisser par-dessus sa tête. Il a ensuite tendu la main et a aidé à tirer le devant sur ses seins et, ce faisant, à bien sentir chacun. Adam appréciait cela. Il n'avait jamais senti ses seins avant ce soir, et il prit son temps pour essayer d'ajuster le tissu afin qu'il arrive à quelques centimètres sous ses seins. Il prit les deux en coupe, par derrière, et les pressa doucement et sentit à quel point ils étaient chauds et doux. Ils se sentaient très similaires, mais subtilement différents de la fille à qui il avait parlé. Avant qu'elle ne puisse se plaindre, il lâcha son devant et tira le tissu vers le bas pour le lisser sur le dos. Puis il se dirigea vers l'avant pour voir comment ça allait.

C'était le même matériau extensible que celui qu'elle portait à l'école aujourd'hui, mais contrairement à celui-ci, il n'était pas étiré à la limite, il n'était donc pas transparent. Il s'est cependant conformé à toutes les surfaces. L'ancienne, parce qu'elle était étirée à l'extrême, aplatissait ses seins, ce n'était pas le cas. Il se conformait simplement à elle comme une seconde peau. Il ne cachait rien mais ne montrait rien non plus. L'effet d'Adam jouant avec ses seins avait provoqué l'érection de ses mamelons. On les voyait clairement dans le contour du tissu. Adam a aimé. "Hey papa, je pense que ça lui va bien, qu'en penses-tu?"

"Oui, j'aime ça, qu'en penses-tu Laura?"

« C'est mieux que l'ancien mais pas beaucoup. C'est vrai qu'il n'est pas transparent comme l'ancien, mais il est si fin et si bien ajusté que je pense même voir la chair de poule à travers.

« Ouais, mais c'est mieux que l'ancien. Nous le prendrons. Adam, aide ta mère à l'enlever et à le monter sur le comptoir avec ce rouge, pour qu'ils le tiennent. Ensuite, revenez, j'en ai quelques autres sur lesquels j'aimerais avoir votre avis.

"D'accord papa." Adam a juste tendu la main et a attrapé le bas du haut et l'a soulevé sur ses seins. Cela ne se détacherait pas parce que ses bras étaient baissés mais maintenant Adam se tenait juste devant elle avec ses paumes reposant sur le dessus des seins. "Allez maman. Lève tes bras pour que je puisse te débarrasser de ça.

Laura n'avait d'autre choix que de lever les bras. Allen est revenu avec plusieurs autres sommets. "Tiens, essayons celui-ci." Il lui tendit un haut en satin bleu foncé pour qu'elle l'essaye. Quand elle l'avait mis, il n'arrivait qu'au sommet de ses seins. « Allen, à quoi penses-tu ? C'est beaucoup trop court. Ce n'est qu'un collier.

"OK, je voulais juste voir jusqu'où ça descendait. C'est un peu trop court. Ici, essayez celui-ci. Il est plus long de deux pouces. Le suivant n'est descendu qu'au milieu du haut de ses seins et du mamelon. "Non, encore trop petit." Le suivant n'est descendu qu'au bout de ses mamelons. Chaque fois qu'elle respirait; ses mamelons alternaient d'être couverts à ne pas être couverts. "Toujours trop petit." Allen l'aida à enlever le haut et à mettre le suivant. Celui-ci est passé à quelques centimètres de ses mamelons et a montré beaucoup de sous-seins. Il n'y avait pas d'élastique à l'ourlet, il pendait juste au bout de ses seins. "Celui-ci a un vrai potentiel !"

"Allen, c'est beaucoup trop court. Si je me penche ne serait-ce qu'un peu, mes seins seront exposés. Je ne peux pas porter ça. C'est pire que le haut que je portais ce matin.

"D'accord, tu as raison. Nous irons avec un qui est plus long de deux pouces. Ce sera bien long. Allen l'a aidée à changer de haut. Le nouveau haut était plus long de deux pouces et pendait sous le bas de ses seins, mais une légère brise suffirait à faire flamber le devant, exposant ses seins. Même sans brise, les yeux de n'importe qui sous le niveau du mamelon pourraient regarder sous son haut et voir le bas de ses seins. "Parfait. Qu'en penses-tu Adam ?

"Maman, ça te va bien. Ce n'est pas comme celui que tu as eu ce matin. Il couvre beaucoup plus. La façon dont il siffle lorsque vous bougez déclenche vraiment vos seins. Cela distrait presque de votre chatte exposée. Je pense que nous devrions l'obtenir papa.

« Mes pensées aussi. Tenez, prenez celui-ci violet et trouvez-en un vert de la même taille sur ce comptoir. Je veux me promener avec ta mère. Dès que vous aurez livré les articles au comptoir, venez me trouver.

Alors que Laura et Allen se promenaient, ils arrivèrent à un comptoir technologique. "Laura, pourquoi ne regardez-vous pas un peu autour de vous, j'ai quelques questions sur la façon dont mon groupe de conjoint fonctionne en conjonction avec votre groupe."

Laura s'est promenée et a vu la belle blonde sur le cadre mobile. Elle a vu l'homme au pilori.

Puis il y avait une autre femme d'âge moyen avec ses bras et ses jambes attachés aux quatre pattes d'un chevalet. Son cul et sa chatte avaient évidemment été utilisés plusieurs fois en raison des restes qui s'en échappaient. Sa bouche était actuellement utilisée par un jeune homme, seulement deux ans plus âgé qu'Adam. Il était assis sur un tabouret et la laissait faire tout le travail, alors que sa tête bougeait de haut en bas sur sa queue. « Allez maman, je sais que tu peux faire mieux que ça. Je sais que tu n'aimes pas le goût de ton cul sur ma bite, mais si tu le nettoies bien, peut-être que je retournerai et plongerai à nouveau dans ta chatte pour que tu puisses goûter ça à la place de ton cul. Papa, avez-vous des suggestions sur la façon dont nous pouvons la motiver. »

"Suzie, pourquoi n'utilises-tu pas cette récolte sur le cul de ta mère. Tu sais à quel point elle déteste ça. Suzie était évidemment la sœur cadette du jeune homme. Suzie portait un petit haut court et un short de jogging.

"Yah sis, plus tôt maman me fait descendre, plus tôt tu pourras prendre ma place."

Laura était consternée et fascinée par la scène qui se jouait devant elle.

Suzie a pris la récolte de son père, a marché derrière sa mère et a pris un mouvement de bras complet et a frappé sa mère avec la récolte sur ses fesses. Le cri de sa mère a été étouffé par la bite de son fils dans sa bouche.

« Comment était-ce, Jake ? »

« C'est ça Suzie ! Refais-le. Ça fait du bien quand maman crie comme ça autour de ma bite. Suzie a commencé à répéter les actions avec la récolte. Elle augmenta lentement la vitesse en voyant que son frère se rapprochait. Bientôt, il a attrapé la tête de leur mère et l'a tirée fort sur sa bite alors qu'il descendait dans sa gorge. "Merci Susie. Tu es une sœur formidable pour aider comme ça.

« Les enfants, donnons à votre mère un moment pour reprendre son souffle. Ensuite, tu pourras avoir ton tour, Suzie.

"John, s'il te plaît, fais qu'ils arrêtent de me maltraiter comme ça."

"Mary, nous avons dépassé ce stade. Lorsque vous avez volé à l'étalage, vous avez donné le mauvais exemple à nos enfants. Ils sont très en colère contre vous, donc selon l'accord de plaidoyer pour réduire votre peine jaune d'une année complète de nudité complète à trois mois, ils peuvent vous punir comme ils le souhaitent. C'est ce qu'ils ont choisi. Je ne suis là que pour surveiller et aider au besoin. Soyez simplement reconnaissant de pouvoir purger votre peine améliorée raccourcie dans un H-Store. Les enfants auraient tout aussi bien pu choisir de vous mettre dans notre cour avant pour faire ce qu'ils vous font devant nos voisins. C'est seulement parce qu'ils ont peur d'être eux-mêmes nus qu'ils ont choisi ici. Après tout, ce n'est que deux jours par semaine. Le reste de la semaine, vous n'êtes qu'un Jaune. La seule punition est alors que vous ne pouvez pas porter de vêtements. Partout ailleurs, vous pouvez les discipliner comme bon vous semble pendant cette période s'ils font quelque chose de mal. Si ce n'est pas la discipline de la vengeance, c'est ça.

"Mais ils me font des choses qu'un fils ou une fille ne devrait pas faire à leur mère. Je déteste ça."

« Et c'est pourquoi vous êtes là où vous êtes. OK Suzie, ta mère en a assez d'une pause, à ton tour. Suzie a baissé son short de course pour révéler sa chatte. Il était brillant de son humidité. Elle était clairement excitée à l'idée que sa mère la mange. Sa chatte n'avait qu'une légère pincée de poils noirs autour du sommet. Ses lèvres étaient complètement nues.

"Voulez-vous que je fasse la même chose quand maman vous tombe dessus?"

Avant que Suzie ne puisse répondre, Mary l'interrompit : « Non, Suzie, je ferai de mon mieux pour que ce soit agréable pour toi. S'il vous plaît Jake, n'utilisez plus la récolte sur moi. Votre sœur a fait en sorte que j'aie du mal à m'asseoir pendant au moins une journée, vous n'avez pas besoin d'empirer les choses. John, s'il te plaît, dis à Jake de ne pas utiliser la cravache sur moi. Je ferai tout ce qu'ils voudront.

"OK Jake, je pense que ta mère en a assez du Crop sur le cul. Jetez un coup d'œil dans le sac et voyez s'il y a autre chose que vous pouvez utiliser. Les jappements de ta mère semblaient t'aider à descendre. Vous voulez trouver quelque chose qui sera similaire pour votre sœur. Suzie, des idées pour ce que tu veux ? »

"Eh bien, quand je lui ai donné la fessée avec la récolte, j'ai remarqué que ses seins pendaient et se trémoussaient et je voulais en quelque sorte utiliser la récolte sur eux aussi, mais le chevalet rembourré sur lequel elle est allongée est entre ses seins était dans le chemin . Peut-être que vous pouvez trouver quelque chose que vous pouvez utiliser sur ses seins.

« Excellente idée sœurette. Oh, je pense que j'ai trouvé. Je ne veux pas vous montrer cependant. Je le veux comme une surprise pour maman. Tiens sa bouche contre ta chatte soeur. Suzie n'a rien vu dans la main de Jake alors qu'il rampait sous leur mère. Elle ne pouvait pas comprendre ce qu'il avait jusqu'à ce qu'elle le voie. Puis elle a commencé à rire. Jake avait trouvé un élastique et l'avait tendu entre son index et son pouce. De son autre main, il attrapa le côté éloigné de lui et recula. Il s'est ensuite aligné avec le bas de sa poitrine et l'a lâché. Ils n'auraient pas pu demander un meilleur résultat. La piqûre inattendue sur le dessous de son sein la fit sursauter et laissa échapper un cri qui aurait été fort si Suzie n'avait pas tenu sa bouche contre sa chatte.

"Ça faisait du bien Jake. Continue de faire ça!" et c'est ce qu'il a fait. Mary avait au moins des seins de bonnet C qui lui offraient beaucoup de surface pour jouer avec. Chaque fois qu'il faisait claquer l'élastique, des ondulations s'écoulaient du point d'impact comme lorsqu'une pierre est jetée dans un étang. L'élastique avait un plus grand impact sur sa performance que la récolte. De petits cris pouvaient être entendus à chaque fois que Jake cassait le groupe. À un moment donné, il s'est accroché directement à ses mamelons. Cela l'a amenée à essayer de lever la tête, mais Suzie a tenu fermement sa bouche contre sa chatte. Bientôt, les hanches de Suzie ont commencé à se balancer et elle a rejeté la tête en arrière dans un hurlement silencieux.

"Merci Jake, elle a vraiment dû détester ça parce qu'elle hurlait une tempête dans ma chatte. Dieu, c'était bon la façon dont elle a crié dans ma chatte. Je devrai le faire la prochaine fois qu'elle te fera une pipe. Suzie s'écarta du visage de sa mère. "Merci maman. C'était amusant. Comment c'était pour vous."

"J'ai détesté. Mes pauvres seins sont si douloureux. C'était encore pire que la récolte.

« Hay papa, tu veux la baiser avant qu'on la libère ? Je sais que vous pouvez le faire à la maison en privé, mais si nous voulons vraiment l'humilier, il vaudrait mieux la baiser ici où d'autres personnes peuvent la voir.

« S'il vous plaît, John, ne me faites plus rien. C'est déjà assez humiliant quand on vient ici, les enfants peuvent faire ce qu'ils veulent de moi. Vous n'avez pas besoin d'en rajouter. »

"Mary, Jake a fait une suggestion valable. Nous baisons à la maison en privé et nous aimons ça tous les deux. Ici, à l'air libre, tu n'aimes pas ça parce que c'est humiliant d'être ligoté et de n'avoir aucun contrôle, donc ça ira dans ta punition si je te baise ici. C'est le temps des enfants, et s'ils pensent que cela aggraverait votre punition en me faisant baiser ici dans le magasin, qui suis-je pour aller contre leur volonté. John s'est mis derrière Mary, a baissé son pantalon et a commencé à la baiser par derrière. De temps en temps, il lui donnait une fessée dans le cul pendant qu'il la baisait.

« John, s'il te plaît, arrête ça. J'ai déjà si mal au cul !"

"Maman, papa peut faire ce qu'il veut pendant qu'il te baise. Je ne veux pas que tu répondes à papa, alors je vais juste devoir te remplir la bouche. Il s'avança vers sa mère et lui enfonça sa bite dans la bouche. Bientôt, lui et son père s'étaient coordonnés pour qu'ils se bousculent tous les deux en elle en même temps. Mary ne semblait pas beaucoup l'aimer d'après les bruits qu'elle faisait et la façon dont ses mains s'ouvraient et se fermaient. Mais comme John l'a souligné, elle n'avait pas le choix.

Suzie avait ramassé l'élastique et avait commencé à ramper sous ses jambes. « Tu fais attention Suzie. Je ne veux pas que tu me manques et que tu frappes ma bite ou mes couilles maintenant !" John a dit quand il a vu ce qu'elle avait et où elle allait.

« Ne t'inquiète pas papa. Je ferai très attention où je vise. Bientôt, Mary secouait tout son corps alors que les hommes la pénétraient. Après plusieurs minutes, les deux hommes sont devenus rigides en entrant dans leurs trous respectifs. Quand ils ont commencé à ramollir, ils se sont retirés. John s'est promené et a fait nettoyer Mary. Pendant qu'elle le faisait, John a dit: «OK les enfants, notre temps est écoulé pour aujourd'hui, alors habillez-vous et aidez-moi à libérer votre mère. Tu as été plus dur avec elle que d'habitude, alors nous allons devoir l'aider à marcher jusqu'à la voiture. Au moins, nous n'avons pas à essayer de l'aider à l'habiller. Elle semble un peu dépassée et ne serait pas d'une grande aide.

Bientôt, la famille finit de détacher sa mère et d'emballer ses jouets. Jake et John passèrent un bras de Mary autour de leurs épaules alors qu'ils l'aidaient à trébucher nue par la porte d'entrée.

Laura était heureuse de ne pas être dans cette famille !

----------------

"Hay papa, où est maman?"

« Elle est partie errer. J'ai appris qu'en tant que conjoint, je peux surclasser votre mère à une peine plus élevée en utilisant un groupe de conjoint. En fait, n'importe qui peut obtenir un groupe et avec la permission d'une autre personne baguée, vous pouvez le définir sur contrôleur et serviteur. Puisque ta mère est déjà condamnée, mon bracelet est automatiquement réglé sur contrôleur. Il y a un délai de 30 minutes pour toute mise à niveau. Je viens d'en avoir un pour toi aussi. Vous n'aurez aucune connexion à moins que vous ne rencontriez quelqu'un prêt à vous donner ce contrôle ou que vous choisissiez d'être un serviteur. Ou vous vous trompez et obtenez votre propre phrase. Il y a aussi quelque chose à propos d'une hiérarchie pour les ménages. Je ne sais pas de quoi il s'agit, mais cela ne fonctionne que si tout le monde dans la maison a un groupe. Peut-être que vous pouvez faire vos devoirs sur la hiérarchie ce soir.

Les temps ont changé Adam. À mon époque, la nudité était taboue et le sexe était dangereux. Maintenant, la nudité est utilisée comme une forme de punition d'humiliation au lieu de l'incarcération et les MST et les grossesses non désirées appartiennent au passé. Une partie de moi t'envie ta liberté.

Adam est retourné à Summer et a dit: «Mon père m'a trouvé un groupe. Il est vide maintenant, mais j'ai un groupe. C'est tellement sauvage.

"Toutes nos félicitations. Nous avons tous un groupe. Le mien est juste bloqué en mode jaune, et pendant que je suis ici bleu. Putain de faire.

"Désolé pour ça. Je ne m'attendais pas à ce que mon père fasse quelque chose comme ça. Il apprenait à connaître les groupes grâce au technicien et a pensé que je pourrais aussi bien en avoir un aussi. Il a dit que cela pourrait être utile un jour.

"Eh bien, tu n'en as toujours pas besoin avec moi. Si je me souviens bien, tu allais explorer le reste de mon corps, indice, indice. J'ai envie de voir comment vous faites un peu plus bas. Tu m'as impressionné juste en jouant avec mes seins.

« Ça ne te dérange pas ? »

Elle a ri: «Êtes-vous réel? Comme si j'avais mon mot à dire sur la façon dont je suis traité. J'ai enfreint la loi, et c'est comme ça que je le rembourse. Je n'aime pas ça, mais selon les lois en vigueur, c'est comme ça que je fais.

« Je suis désolé, je ne veux tout simplement pas franchir la ligne. Je veux dire, tu as l'air vraiment sympa, et je ne veux pas profiter de toi.

« Putain ça. Il n'y a pas de profit, je suis puni en étant offert comme un jouet de baise alors autant essayer d'en profiter. Tant que tu ne me fais pas trop de mal, tu peux faire ce que tu veux de moi. Si je dois l'épeler, je le ferai. S'il vous plaît, jouez avec ma chatte! Tu m'as excité et j'ai pris la peine de jouer avec mes seins plus tôt maintenant, j'ai besoin que tu joues avec ma chatte et mon cul. Es-tu intentionnellement méchant avec moi juste en parlant ? Plus d'action, moins de paroles ! S'il te plaît!"

"Je n'ai jamais touché une chatte auparavant."

"OK, tu vois ce contrôleur là-bas ? Inclinez-moi en arrière pour que je sois allongé et que vous puissiez avoir une meilleure vue. Adam a fait ce qu'elle a suggéré. Il a ajusté la hauteur pour qu'il puisse s'agenouiller et avoir sa chatte au niveau du visage. Super, maintenant allez-y et commencez à explorer. Je vais passer un marché avec toi, si ça ne me plaît pas, je te le ferai savoir. Maintenant, commencez à jouer, s'il vous plaît !"

Adam s'agenouilla entre ses jambes tendues et regarda sa chatte. Elle était bronzée partout à cause de sa peine jaune et elle avait des poils de chatte blond foncé qui étaient soigneusement coupés, laissant ses lèvres exposées. Ses lèvres intérieures s'étiraient un peu et brillaient d'humidité. Ils étaient plus petits que ceux de sa mère mais contrairement à elle, ils n'étaient pas cachés dans les cheveux. À cette courte distance, il pouvait sentir sa douce odeur musquée qui semblait l'attirer. Avant qu'il ne s'en rende compte, il avait pris un coup de langue avec sa langue au centre des lèvres humides. Adam avait entendu parler de l'ambroisie, la nourriture des dieux, cela devait être le goût qu'il avait pensé. Il a plongé avec sa langue aussi profondément qu'il le pouvait pour obtenir plus de goût sucré.

Puis il recula pour regarder de plus près la chatte exposée devant lui. Adam avait déjà vu des photos de chattes et connaissait les bases, mais les images et la vraie chose étaient deux choses différentes. Au sommet de ses lèvres se trouvait une petite bosse. Ça doit être son clitoris, pensa-t-il. Pour tester cela, il passa ses doigts sur la bosse, puis la pressa doucement entre le pouce et l'index. Il a commencé à jouer avec, pinçant et tordant le nœud comme il l'avait fait avec ses mamelons. Cela a poussé Summer à gémir et à secouer ses hanches aussi loin que ses fixations le permettaient. Elle s'est exclamée avec un "OH MON DIEU, OUI!" comme il l'a fait. Bientôt, elle se branla et plus de jus de chatte commença à couler d'entre ses lèvres.

Adam se pencha et posa ses lèvres sur sa chatte et permit à sa langue de laper autant de jus qu'il le pouvait. Quand il en eut assez, il recula et commença à mordiller avec ses dents les lèvres intérieures maintenant visiblement plus épaisses. Ils avaient une sensation caoutchouteuse qui était fascinante. Il avait entendu des histoires sur à quel point c'était amusant de tomber sur une chatte, mais elles sont toutes pâles par rapport à la vraie chose. Adam savait qu'il aimerait toujours manger la chatte. Il a ensuite sondé dans son trou chaud avec sa langue et a été récompensé avec plus de jus de chatte. Bientôt, ses hanches remirent à nouveau avec un deuxième et peut-être un troisième orgasme. Quand elle s'est effondrée, il s'est reculé et l'a regardée. Elle était couverte d'une fine pellicule de sueur et respirait difficilement. Lorsque sa respiration est devenue un peu plus régulière, elle l'a regardé et a dit: «J'ai besoin de toi en moi MAINTENANT. S'il te plaît, baise-moi. J'ai besoin de sentir quelqu'un en moi.

Adam a baissé son pantalon et a sorti sa bite de six pouces et l'a frotté de haut en bas sur les lèvres de sa chatte très humides. Son père lui avait dit de s'amuser, et maintenant il était sur le point d'enfoncer sa bite dans la chatte de l'une des plus jolies filles qu'il ait jamais vues. Il voulait savourer ce sentiment. Il plaça la tête entre les deux lèvres humides et enfonça le bout. C'était comme s'il la mettait dans une fournaise. Il a lentement déplacé ses hanches vers l'avant, ce qui a fait lentement avaler sa bite par la chatte chaude qu'il avait si récemment léchée. Bientôt, il était boules de profondeur et il s'est arrêté. Il l'a juste tenu là parce que c'était si bon. Summer laissa échapper un faible gémissement. Une fois qu'il a eu le sentiment gravé dans son cerveau, il a commencé à entrer et sortir. Pendant qu'il faisait cela, il tendit la main et recommença à jouer avec ses seins. Il les malaxa puis lui pinça les mamelons. Ses hanches avaient leur propre esprit alors qu'il commençait à glisser dans et hors de sa chatte chaude et agrippante. Il voulait économiser la sensation, alors il ralentit pour s'empêcher de jouir trop tôt. Une fois qu'il s'était installé, il a recommencé à pomper dans et hors de sa chatte. Il a fait cela plusieurs fois parce qu'il voulait se souvenir de tout. Chaque fois qu'il ralentissait, il était à un niveau d'excitation plus élevé.

Au bout d'un moment, son cerveau a atteint une surcharge. Il était presque en pilote automatique. Il passa ses mains de haut en bas sur ses côtes et palpa chaque côte. Lorsqu'il glissa enfin ses mains vers les seins, il lui pinça les mamelons. Puis il sentit un frisson parcourir tout son corps. Elle avait des spasmes dans sa chatte qui massaient sa queue. Il n'avait jamais rien ressenti de tel. Les sensations étaient trop fortes, et il la frappa de plein fouet et pompa son sperme au fond de sa chatte. Il fallut quelques instants pour que la réalité lui revienne. Il était allongé sur son corps avec ses mains toujours sur ses seins. Une fois qu'il eut repris son souffle, il se leva. Bientôt, sa bite ramollie s'est échappée avec un son de succion.

Summer essayait toujours de reprendre son souffle. Une fois qu'elle l'a fait, elle a dit : « Putain, qu'est-ce que tu m'as fait ? Je, je, je n'ai jamais rien ressenti de tel. Combien de filles as-tu fait ça aussi ?

"Que veux-tu dire? Je viens de coucher avec toi. Je l'ai aimé. J'ai beaucoup aimé. C'était la première fois que je faisais ça. Je viens de coucher avec toi. Il a dit que son cerveau n'était toujours pas complètement réengagé.

« Non, vous n'avez pas seulement fait l'amour. C'était beaucoup trop pour du sexe. J'ai perdu le compte du nombre de putain de fois où j'ai joui. Tu ne viens pas de coucher avec moi. Putain, tu m'as emmené dans un endroit où je ne suis jamais allé. Putain, comment as-tu fait ça ?

"Je ne sais pas. Je m'amusais juste. Je voulais graver le souvenir de ma première baise dans mon cerveau, et j'ai juste ralenti quelques fois pour que ça dure plus longtemps. C'est tout."

« Ce que vous venez de faire est gravé dans ma mémoire. Je veux essayer quelque chose. À quelle vitesse pouvez-vous redevenir dur ? »

"Je suis encore en partie dur."

“I want you to fuck me in the ass. I bet you would be fucking amazing. Please fuck me in the ass. Get all wet from my pussy and then jam the cock of yours into my ass. When you are fucking my ass, I want you to play with my body however you want. I’m not fucking going anywhere, so you can do whatever you want to me.”

Her dirty talk had gotten Adam hard again. He did as she suggested and first put his hard cack into her still oozing pussy and got it all wet. He was tempted to just fuck her pussy again it felt so good, but he was curious to see what the difference was. When he pulled out, he used one hand and a aligned his cock with her puckered asshole. He had to push harder than he did on her pussy to get it to start to go in. Once it did, they both froze for a moment. If it was possible, it felt hotter in her ass than in her pussy. It was definitely tighter. Once he got used to the feeling, he started pushing in. He used one hand to play with her clit as he did so. She moaned loudly and said to keep going. Soon his cock was in all the way. He used his hands to lightly feel her inner thighs. They were so soft and smooth. He ran his hands from her knees to her crotch as he started pumping in and out of her ass.

Her hips started rocking to match his rhythm. He let his hands wander up her groin to her sides. He began gently moving his hands from the base of her ribs on her sides down and across her groin to the outer sides of her pussy. He let his fingers gently touch the outer hair that was above her pussy as they passed. He pressed harder and felt each muscle bulge and hollow of her groin area. Half his mind was concentrating on the fact that his cock was in this beautiful girl’s ass, and the other half was fascinated by all the different textures and skin contour of her lower abdomen. At first glance it appears that a woman is smooth across her abdomen to her legs, but there is much more to feel just under the skin.

After a while, the part of his mind that was concentrating on her ass started to take a larger picture. As his cock was feeling the sensations in her ass, his hands started to focus on her pussy, running his fingers across her pussy lips and felt how wet they were. When his fingers finally ran across her clit, she let out a loud shout and her whole body shook. Her ass started clenching and relaxing as wave after wave of orgasm took control of her body. It was too much for Adam and soon he was cuming deep in her ass.

Adam was feeling drained. He had cum twice in less than fifteen minutes. The blond was the first to speak.

“Fuck, Fuck, Fuck. Are you sure you have never had sex before now?”

“Yes, I am sure. Did I do OK?

“You did more than OK. That was fucking awesome. I have never cum with a cock up my ass. Since I have been sentenced, I have learned to tolerate it, but I have never liked a cock in my ass until now. I just had a feeling it would be good with you. Your cock is above average size, but not too big. I have been fucked by cocks smaller and larger. Those have either been too small to really do much for me, or too big where I was uncomfortable, and I did not enjoy the fucking. You sir, are just the right size.”

-------------------------------------------

After Adam walked away from him, Allen went to look for Laura. He found her near a padded sawhorse that was being cleaned by the store cleaning crew. He took her hand and watched with her. Each of the crew was either topless or bottomless. Evidently Yellows were not the only ones that reduced their time at the H-Store. Once they were done, Allen asked if the stand was available. He was told that it was.

Allen said, “Laura, I know that you are a Green, but look what I can do.” He pressed a couple of buttons on his band and suddenly her band had turned Blue.

“Why did my band turn Blue?” She looked at Allen and saw him smile. “Allen, what are you doing? What is going on?”

“Laura, you know this has always been a fantasy of mine. To have sex with you with others watching. Now is our opportunity and we can’t get into trouble.”

“No, please no. it is bad enough to be bottomless and almost topless, don’t make me have sex with you in public. Adam is somewhere around, he could see.”

“Don’t worry about Adam. He is across the store looking at things. Now behave and lay down on this padded sawhorse.”

“Allen, please.”

“Nope, not another word or I will have to start spanking you for every word you say. Comprenez vous? If so nod.”

Laura nodded. Allen turned to one of the cleaning people and said, “Do you know how to properly adjust this piece of equipment and how to strap someone in?”

“Of course, that is part of the reason we are here, to help demonstrate how this equipment is to be used.”

Soon Laura found her wrists and ankles strapped to the legs of the sawhorse. Her knees and elbows were bent, allowing her to have some wiggle room. She thought that was it. But then the attendant showed Allen a remote control. Soon the center cross member started raising and most of the slack in her arms and legs was gone. Next, she felt the legs of the sawhorse spreading out. This caused any remaining slack to be taken up.

“Allen, please stop. I can’t move. I don’t like this. Please let me lose right now. Please.”

“Wow, that is a fancy sawhorse. Now Laura, I am just seeing how it works. Done worry, I am not going to do anything to hurt you. I know you are vulnerable, but you have to trust me, I will not do anything to hurt you. I saw a little bit of what happened to the lady that was on this thing before you, but I am not going to do anything like that to you. Just relax I am just experimenting with the equipment.” Then to the attendant, “Tell me more about this thing.”

“This is the SH128 model. Haut de gamme. The store has everything from the basic fixed position sawhorses to this model. This one also has retractable motorized wheels. You can drive your, um, subject around to show her off if you want to.” The attendant pushed a few buttons and suddenly the sawhorse lifted and moved around like a motorized car. Laura made a small squeak of surprise when the sawhorse started to move.

“Allen, Please, what are you doing?”

“Laura, I am just playing a little. Ne t'inquiète pas. Like I said, I will make sure no harm comes to you. I just want to see how it works. The mechanics are amazing. You say I can I drive it around the store?”

“Of course, try it out.”

With his free hand he idly played with her widespread pussy as he drove the sawhorse around. Laura told him to stop but was soon moaning despite herself. About halfway around the store, he noticed a blonde girl that was on an X frame laying on her back. This gave Allen an idea that would allow him to fulfill a long-time fantasy of his. He directed the sawhorse to between the girl’s widespread legs.

“Allen, What are you doing?”

“You know how I am always telling you how much I love the taste of pussy? I want you to find out for yourself.”

“No, you wouldn’t?”

Allen leaned down and lick her wet pussy and ran his lips across her lower lips. He then went to her face and kissed her with her juices on his lips and tongue. “Laura, you know how much I love eating your pussy. I have always wanted you to experience the same pleasure. Now is my opportunity to do so. Please enjoy yourself.” He moved the sawhorse forward, retracted the wheels, then lowered the center platform until her face was almost in contact with the pussy of the blonde bound in front of her. “Enjoy.” He said aloud. Neither Laura nor Summer knew who he said it to.

Laura looked at the pussy that was inches from her face. She could clearly see that it had been recently fucked. She wandered who the bastard was that had fucked a girl bound like this. As Laura took a tentative lick of the pussy in front of her, she felt Allen behind her playing with her pussy with his fingers. Soon his fingers were replaced with the familiar feeling of his cock rubbing up and down her sopping lips. She moaned when he finally thrust into her. His hard thrust pushed her face into the Summer’s pussy and with the realization that she was not going to get out of this, started licking the poor girl’s pussy in earnest.

Summer closed her eyes and enjoyed having her cummy pussy eaten out by a reluctant woman as her husband fucked her. She opened her eyes when she heard Adam say, “Hey Dad, why is Mom on that sawhorse and why is Mom eating pussy?”

“Hey Adam. I have always wanted to fuck your mom as she ate pussy and when I learned that this sawhorse had motorized retractable wheels that I could drive around like a toy car. I drove her over here and decided to live out my fantasy. Why don’t you see if this girl would be willing to give you a blow job?”

“Okayyy, I’ll see.”

“Are those your parents?” Summer whispered.

“Yah.”

“Do they know what your mother is eating out of my …”

“Shhh...” Adam cut her off. “Just let it be.”

“That is so fucking twisted, … and hot. I need you to fuck my face. You’ve had every other hole.”

“You sure?”

“Yes, I don’t want to give you a blow job, I want you to just fuck my face. You are not huge, I can handle you as deep as you want, just tilt my head back and fuck me hard in the face. I want you to fuck my mouth hard, I want you to take me in all of my holes and make them your fuck holes. Can you do that for me, please? Do it NOW!”

Summer smiled up at him, opened her mouth and tilted her head back. Adam pushed his pants down exposing his 6-inch cock and pushed it in. Summer moaned as he entered her mouth. Summer was incredibly turned on knowing that Adam’s mother was eating his cum out of her pussy as he fucked her face. She was producing copious amounts of pussy juice thinking about how kinky it was. The fact that Adam was fucking her face alone was a turn on, after what he had done to her earlier.

Adam enjoyed fucking Summer’s face. It was different than her other holes. She would periodically hum as he thrust in and out. She would lick his cock with her tongue as he moved it in and out. There were many more sensations in her mouth. Each of her holes were wonderful. Adam enjoyed them all. Adam reached down and started playing with her tits and nipples. He knew what she liked and tried to repeat what he had done to her earlier. She arched her back as much as her restraints allowed in appreciation to his touch.

Yesterday he had never seen a pussy up close in real life, only in pictures. Then he got to see his mother naked, up close last night as he masturbated onto her. This morning he saw her again and actually touched her as he rubbed cum from the end of his cock onto her. Then at school he saw several girls with exposed pussies. And then finally at the H-Store he got to fuck a pussy, ass, and now mouth. It had been an incredible twenty-four hours.

As he fucked Summer’s face, he watched his mother eat her pussy and knew that he had recently cum in that pussy. Summer was an incredible girl. Sure, she was a couple of years older than him, but she was beautiful, funny, and nice to him. Never in his wildest dreams would he have ever thought of even getting to know someone like her, let alone fuck her. Yet here he was fucking her mouth, after he had fucked her pussy and ass. Summers body started to quiver with a massive orgasm from all the sensations she was feeling. Her throat started quivering as did the rest of her body. It was too much for Adam as he came in her for the third time.

Summer tasted Adam’s cum in her mouth as she came. That made her orgasm last longer and feel even more satisfying if that was possible. She was no virgin, especially since her Yellow, or part time Blue, sentence, but Adam had somehow pushed every button she had, even ones she had no idea she had. He was inexperienced, he was younger than her, his cock was only a little over average in size, but somehow, he had gotten under her skin. Everyone she knew, everyone she had fucked had just used her. She knew she was pretty, and people treated her different than others because of that, but Adam treated her like a person. He was so cute.

Laura was lost in her own world. She had always wanted to experiment with a woman, but never had the courage. She and Allen use to talk dirty about doing what she was currently doing but then Adam came along, sexual experimentation got sidelined. Even most sex got sidelined. When Adam was small, she felt odd about having sex if he could call for them. As he got older, it just got worse. Allen was calling the shots and all she had to do was go along for the ride. Seeing Adam masturbate onto her last night and this morning had been a turn on if she was honest with herself. Allen masturbating her in front of the neighbors had been a turn on. Standing in front of her students had been a turn on. Now being fucked in public while eating a pussy was an incredible turn on. It all came together when the pussy she was eating started squirting. She had heard of pussies doing that, but she thought she would see it up close or even taste it! It was too much, and she started cuming. As she came, she felt Allen cum in her.

After Laura came, and Allen had relieved himself deep in her pussy, he backed the sawhorse up and drove it back to the sawhorse display area. With the help of the assistants Laura was released and they helped Laura and Allen get cleaned up.

Once they were on their own, Allen and Laura both agreed that they wanted a sawhorse for home. The motorized version was top of the line and too expensive but there were various less expensive ones available. They looked at all the available models and the pros and cons of each. Eventually they found one that they liked.

Adam found himself alone again with Summer. Her body was limp, but she was breathing slowly. Adam tilted the frame, so she was once again in an upright position. A few moments later her head rolled around, and she came too, again. She saw Adam standing in front of her smiling. “Hay Summer, how are you doing?”

“I am fucking fine. Having your mother eat your cum out of my pussy while your dad fucked her, and you were fucking my face was fucking incredible. I don’t think I have ever cum so hard.”

As Allen was getting Laura released. And Adam and Summer were alone. Summer said, “H298D3-1110.”

“What is that?”

“It’s my band number. With that you can use an app on your device to find me, and even control me.”

“Why are you telling me this?”

“I have never had so many orgasms in such a short time. I am bound on this X and cannot give you the proper attention you deserve. I want you to look me up when I am out of the H-Store so that we can have some quality time. Also, if I am bound to someone’s band I do not have to come to this store. I guess being a naked servant is considered the equivalent of being a public toy. You get to have me as your personal sex toy for at least the next 5 ½ months. That is how much time I have left of my reduced sentence. As the controller of my band, you even have the ability to extend my sentence for some additional time. I don’t know how much but I don’t really care. From what I have just experienced from you the original full length of my sentence with you would be worth it!”

“But why me? I’m not anything special. Hell, I just had my first sex with you, and I didn’t know what I was doing most of the time. I can’t be that great of lover.”

“Don’t sell yourself short. Most guys come in here for a quick fuck or suck and are only interested in getting their own rocks off. You, you some fucking way, stimulated me in ways that even I did not know possible. I want a repeat. Hell, I want a whole bunch of repeats if you will have me.”

Adam’s mind was reeling. Here was one of the hottest girls he had ever seen, wanting to have sex with him whenever he wanted. “Please enter H298D3-1110 into your band.”

“I don’t know how. I just got the thing.”

“Take it over to the tech station and have them enter it. Please H298D3-1110.”

Adam walked over to the Tech station to have the tech help him with his band.

When they were done talking Adam walked back to Summer. He pressed a couple of buttons on his band and taped the screen a couple of times and suddenly both bands vibrated at the same time. Summer smiled at Adam. “Why did you give me your number? As a Sentenced I now have control over your band. I can’t reduce your sentence, but I can temporarily increase it to another level. I know any setting I give you will only last thirty minutes and then you will reset to your normal level. But still, that is a lot of control you have turned over to me. We’ve just met. You don’t know me. I could be a real jerk. I could be a nasty SOB. I don’t know, I could be any number of nasty things.”

“Adam, I know you well enough to know that you are none of those things. You have only been nice to me. You have asked for permission to do things for me. I am bound and legally available for anyone to use sexually any way they want, and yet you asked for permission. I even had to suggest things to you. I know you are not a bad person. You have done things to me that I did not know possible and the only way that you could have done those things is by paying attention to my needs. No one, and I do mean NO ONE, has ever done that for me. Look, I know I am pretty. People have treated me as if I were on a pedestal to be admired, or as a toy to be used. You have not done either to me. You treated me like a person. I want to get to know you better if that is OK with you, that is if you are willing to get to know me. I know it is a risk giving you my code, but if you have my link, you can find me wherever I am. If I am not working, or legally obliged to be some place I am bound to be your servant. That is, if you want to be with someone with a Yellow sentence that is.”

“Summer, you are the most beautiful girl I have ever known. I am only a sophomore in high school. I really don’t understand why you would ever want to spend time with me, but I would love to see you again.”

“I would like that. If you link your phone or computer to your band and you can find me wherever I am. In addition to the bands allowing us to locate each other, we can send simple alpha-numeric texts that will appear on the band. Any other communication will have to be on more traditional devices such as phones.”

“I don’t want to go now, but I see my parents calling me. I look forward to talking to you soon.”

“Thank you for a wonderful time. My time in the H-Store is usually either boring or uncomfortable and exhausting, you made it fun. Thank your Mom for me.”

“I will.” Adam waved at her as he walked over to where his parents were waiting for him.

“Adam, We are going to be headed home soon. Is there anything you want to get while we are here?”

“Yes, maybe. I let me look for a few minutes. D'ACCORD? What are you getting?”

“We are getting the tops you saw your mother modeled for us and a few other tops. I have also ordered a few other items to be delivered.” Laura looked at Allen when he said this, but he shook his head, indicating he was not going to say what else. “You have your band, Adam.” Adam raised his hand. It flashed through a series of colors.

“Why did it just flash though all those colors?” Laura asked.

“That is the Dominant mode. Mine does the same thing if I flick my wrist, because I am linked to your band Laura. Who are you linked to Adam? I only gave you that thing less than half an hour ago. Someone must give you their secret personal code to link it. Why would someone give you, their code? Who would give you, their code?”

“It was Summer.”

“Who is this ‘Summer’ person? How do you know her? Does she go to your school? Laura, do you know any Summer at your school that has a band?”

“No. I know of a couple of Summers at the school, but as far as I know they do not have any sentence on them, They run in a different crowd than Adam. I don’t think any of them even know Adam.”

“No Mom, Dad, she is not from school. She is the blonde girl over there on the X-frame.”

“WHAT!” both Allen and Laura said together.

“While you and Mom were doing your things, I was talking to Summer. We seemed to really get along. It was her idea to give me her code.”

“You just talked, and she decided to give you her personal code?” Laura said.

“We did a little more than just talk. But we did talk, quite a bit really. She seems nice and She wants to get to know me better. She really wants to get to know you two better too. That is if you will let me let her, that is.”

“OK, Laura, please go over to the bench over by the door. I want to talk to Adam for a moment and then this Summer girl. Adam, when we are done talking, you will have 5 minutes to get whatever you think you will need to take care of this Summer girl while I talk to her, and then we are going home.”

Laura did not like being sent to the bench but had little choice if she wanted to keep Allen from getting upset and making her do things she would rather not do. So, she sat down as Allen talked to Adam for a few minutes and then he walked over to Summer and talked to her. Adam collected a few things from several places around the store and when Allen came back the two of them talked some more. They walked over to the counter and Allen paid for whatever Adam had ***********ed. She had no idea what it was because by the time they came over to her, the items were in a plain brown paper bag.

On the way home everyone was in their own world and not inclined to talk.

At home they made dinner, watched a short sitcom on TV and then did their normal weekday evening routines. The only abnormal thing was that Laura was bottomless.

When Adam was done with his homework, he started his research on how the controller bands worked. There were set rules for contractor and contractee as he learned he and Summer were now called. Evidently, there was a period of pending or proving time that they would have to be in. During that time Adam had to ‘prove’ he could be responsible for Summer’s discipline.

Adam’s next topic of research was to investigate what household hierarchies were and how they worked in this new world. That program held some very, very, interesting possibilities. He wondered how a hierarchy would work in his household of three. Knowing his parents his Dad would probably be 1, his Mother 2, and he would have the lowest authority in the house at number 3. While interesting, a house hierarchy, in their house, would change nothing.

Adam’s last project of the night was to set up an account on his computer where he could register his band with the H-Department. Once that was set up, it was easy to use the program to see where Summer currently was. She had been released from the H-Store and was now in her home. He sent a message on his band to Her’s. He quickly received a reply from Summer. Once they had each other’s numbers, Adam called her. Because they already knew about their sexual compatibility and were kind of sexed out by the day’s activities, they talked about other, very mundane, things, like music they linked and their favorite shows and so on. They laughed and agreed it was unsurprising that they had similar tastes.

Since it was still a school night, and he did not want to get yelled at for being up too late, Adam suggested that they meet the next day after school. Summer quickly agreed.

Articles similaires

Incestie --- [2]

Partie 2 [le dernier du thème bi pendant un moment] _____________________________ Le juge Ciro T. Nikolai était assis derrière un immense bureau alors qu'Avan Volka et son jeune neveu Caci entraient dans la chambre du juge. Nikolaï était du genre bourru avec des yeux durs et un visage ridé et sévère. Il fit signe à Avan et au garçon de s'asseoir de l'autre côté de son bureau. « Volka », a-t-il commencé, « j'ai ici un permis d'immigration et puisque leur père ne peut pas répondre par lui-même, votre signature suffira. » Le juge a soulevé le document de quatre pages et est passé à...

2.3K Des vues

Likes 0

Mon père était assis là et regardait

Quand j'avais 16 ans et presque 17 ans, mon père s'est remarié avec une femme adorable et très plantureuse, des seins beaucoup plus gros que maman a de loin et il dit que c'est aussi l'une de ses nombreuses qualités, elle est une excellente cuisinière et aime s'amuser de toutes sortes . Eh bien, je suis absent pour l'été quand tout cela se produit, je donne des cours d'informatique au lycée local, il semble que j'ai un talent naturel pour cela pour une raison étrange, je vois du code dans ma tête ou quelque chose comme ça et je ' Je...

2.1K Des vues

Likes 0

Enfoncer Julie

La sœur de ma petite amie est venue me rendre visite, fuyant la côte Est et un petit ami autoritaire et dominateur en mettant 3 000 milles entre eux. La sœur de Lynn était plus jeune de quelques années et elle me racontait des histoires sur leurs aventures ensemble au lycée et sur la folie de Julie. La famille l'appelait nudie Julie parce qu'elle se déshabillait pour prendre un bain de soleil ou se baignait maigre à la baisse d'un chapeau. J'attendais sa visite avec impatience, c'est le moins qu'on puisse dire. Lynn et moi nous étions rencontrés à l'université quand...

2.5K Des vues

Likes 0

CE N'EST JAMAIS ARRIVÉ : N'est-ce pas ?

Cela ne s'est jamais produit : n'est-ce pas ? ? Nous avons tous quelques sombres secrets que nous voulons garder cachés ; certains d'entre nous réussissent à garder ces secrets dans la tombe, d'autres... enfin qui sait ? Ce sont mes secrets, je n'ai jamais voulu qu'ils soient révélés, mais alors que j'approche de la fin de ma route, j'ai pensé que je pourrais peut-être effacer de ma mémoire la culpabilité et les incertitudes qui ont gâché ma vie. Je ne peux jamais être sûr que je n'ai pas simplement laissé faire, que si j'avais eu le courage de le dire à quelqu'un, alors...

2.7K Des vues

Likes 0

Le génie de mon frère - Chapitre 09

Dans un pub londonien, une fille s'est assise à l'une des tables. Elle avait avec elle son propre sac à dos rose et celui bleu clair de son amie qui venait d'aller au bar. Elle regarda autour d'elle, s'imprégnant de toute l'apparence de l'endroit. Les gens discutaient et buvaient, et certains regardaient une émission de télévision où des hommes couraient partout en se donnant des coups de pied dans un ballon. Il m'a demandé une pièce d'identité ! dit Alexis en revenant portant deux verres. Je suis flatté qu'il pense que j'ai l'air d'avoir moins de 18 ans. Je lui ai...

1.2K Des vues

Likes 0

Cirque des ténèbres 2

Dahlia a traversé la maison en hurlant. Vêtue d'un chemisier gris et d'une minijupe grise assortie avec une paire de chaussures de course blanches, la jeune fille blonde a crié d'horreur après avoir vu son petit ami, Tim, poignardé à plusieurs reprises et déchiré par des clowns monstrueux morts-vivants. Maintenant, elle ne savait plus où elle courait. Elle s'en fichait. Elle voulait juste sortir. Elle passa porte après porte en entendant rire tout autour d'elle. Elle est allée penser qu'un autre émergeait dehors dans la nuit vivifiante. Mais il n'y avait pas que l'obscurité. Il y avait un ciel nocturne pour...

1K Des vues

Likes 0

Un printemps chaud, partie 1

Ceci est une autre histoire sur Tate et ses petites aventures, après un an, Kain a déménagé, ce qui a laissé Tate vraiment déprimé. Au printemps, d'habitude, à cette période de l'année, je sortais avec Kain et parlais toute la nuit de trucs aléatoires, ce qui était cool... jusqu'à maintenant... le jour où il a déménagé, alors je faisais juste mes devoirs comme si c'était un jeudi comme les autres, jusqu'à ce que mon père entre dans ma chambre avec le téléphone. C'est pour toi dit-il en souriant alors que je l'attrapais comme si j'étais un homme mort. Bonjour? dis-je d'un...

1.1K Des vues

Likes 0

Salut Ch. 9 Sally Mildrew

Les appartements de Miss Marchant sont situés au dernier étage, loin de à la fois les logements du personnel et les dortoirs des enfants. Les chambres sont privé, isolé et insonorisé pour que les cris des enfants elle torture pour satisfaire ses passions sexuelles refoulées, on ne peut pas l'entendre dans tout l'orphelinat. Lorsque les autres enfants ont été envoyés au lit ce soir-là, la matrone a apporté Sally dans la chambre d'Alice pour la préparer. Droguée, la petite Sally n'était pas sûr où elle était, le lit n'était pas le sien; il était beaucoup trop grand pour être le sien...

1.1K Des vues

Likes 0

PETIT BOBBY

Qui est ton ami, a demandé Jake en défaussant deux de ses cartes et en demandant deux autres au croupier !?! Euh, c'est Bobby Reynolds, mon meilleur ami du lycée répondit Peter, il est juste ici pour le week-end !!! Les cinq garçons jouant au poker dans le dortoir de Jake ont tous salué le jeune homme légèrement bâti avant de retourner à leur partie ! Peter et Bobby se sont assis dans le coin pour regarder, mais avant même qu'ils ne soient installés dans leurs sièges, Jake a lancé: «Tu connais les règles, Pete, quiconque regarde doit se déshabiller comme le...

1K Des vues

Likes 0

Witch Mountain - Une histoire d'Halloween

ATTENTION! Cet avertissement n'est peut-être pas nécessaire pour cette histoire particulière, mais je l'inclus car il est nécessaire pour la plupart de mes histoires. Si vous décidez de lire d'autres de mes histoires, assurez-vous de lire les révélations et les avertissements au début de chaque histoire. Tous mes écrits sont destinés UNIQUEMENT aux adultes de plus de 18 ans. Les histoires peuvent contenir un contenu sexuel fort ou même extrême. Toutes les personnes et tous les événements représentés sont fictifs et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées est purement fortuite. Les actions, les situations et les réponses sont UNIQUEMENT...

952 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.