Mon chevalier...

903Report
Mon chevalier...

Son cœur s'emballa alors que ses jambes la portaient plus haut dans la montagne. Elle a refusé de regarder en arrière en les entendant gagner sur elle. La sensation caoutchouteuse s'estompait, surtout dans ses jambes fatiguées. Elle n'arrêtait pas de se dire d'avancer, mais ses jambes hésitaient à vouloir s'arrêter. Sa poitrine se souleva en essayant d'attraper ce que ses poumons pouvaient contenir. Elle se sentait vidée, fatiguée et effrayée. La terreur s'était construite en elle et finalement ses jambes répondaient, la propulsant dans la forêt sombre, ses bras la grattant alors qu'elle pénétrait plus profondément dans son âme sombre. Elle souhaita un instant avoir des ailes et pouvoir les déployer, planant dans le vent... s'élevant au-dessus de la forêt et de ceux qui la suivaient. Son esprit avait du mal à réaliser que cette fois... cette fois, elle avait vraiment des ennuis et qu'il n'y avait pas de chevalier en armure brillante là-bas pour la sauver cette fois. Cette fois... elle était seule.

Son pied a glissé sur le plancher de congé arrière. Elle commença à tomber puis se redressa, laissant un peu plus de peau sur le corps rugueux de l'arbre. Chaque nouveau pas coûtait plus cher à son corps qu'elle n'en avait. Elle regarda désespérément autour d'elle, sachant qu'elle serait incapable de continuer. Elle avait besoin de s'arrêter et de se reposer. Ce qu'il lui fallait, c'était une bonne cachette. Elle s'arrêta brusquement dans une clairière et regarda autour d'elle. Elle a vu un vieil arbre pourri à plusieurs mètres et s'est précipitée vers lui. Sans se soucier des araignées ou d'autres insectes qui auraient pu choisir les ténèbres sacrées comme leur maison, elle se glissa dans la petite ouverture. Elle essaya de calmer sa respiration, essayant de ne pas bâillonner dans l'air mort. Mort... son esprit lutta avec la réalisation que quelque chose était effectivement mort dans les entrailles de l'arbre. Et ce quelque chose, peut-être près d'elle... à côté d'elle... attendant le bon moment pour...

Son esprit n'avait plus le temps de s'interroger sur son sombre et morne chemin... car la vraie peur approchait et approchait rapidement. Elle entendit leurs voix étouffées de colère. "Elle ne pouvait tout simplement pas avoir disparu" "Nous l'avions... nous l'avions si vous ne l'aviez pas effrayée!"

Les garçons... les garçons de l'école en qui elle avait confiance. Elle voulait désespérément être acceptée dans sa nouvelle école. Ces garçons étaient les plus populaires et les plus beaux. Elle a été flattée quand ils l'ont invitée à aller dans les bois après l'école. Elle savait qu'elle devrait s'éteindre... et elle ne le savait pas. Elle avait éteint avant. Elle avait 15 ans quand c'est arrivé sa première fois. Un autre garçon populaire et une autre école.

Ils avaient d'abord commencé par des baisers innocents. Alors qu'il devenait plus confiant, il a déplacé ses mains vers ses seins et a commencé à serrer. La compression était inconfortable au début, puis quelque chose a commencé à se produire. Elle a commencé à avoir chaud, chaud partout. De haut en bas de ses jambes, quelque chose commença à être humide, chaud et désireux. Elle voulait quelque chose et elle savait ce que c'était. Elle ne s'est jamais trompée en voulant être une "bonne fille". Sa mère n'était pas une "bonne fille" et avait fermé à jamais la porte de l'innocence.

Les "bonnes filles" supposaient qu'elle était mauvaise à cause de sa mère. Elle avait entendu toutes les histoires et rumeurs, toutes fausses jusqu'à ce moment. "Comment s'appelait-il..." Son esprit avait du mal à se souvenir. Harry, Henry... quelque chose comme ça. En tant que première rencontre, il n'était pas à moitié mauvais. Une fois qu'elle a décidé qu'elle allait lâcher prise, le moment a avancé rapidement. Il posa ses mains froides et moites sur sa chemise et palpa la peau de ses seins. Il a commencé à se secouer et à s'agiter, puis... l'humidité. Quelque chose en lui a sauté et il a mouillé son pantalon. Ce n'était pas du pipi... Ce truc avait une odeur particulière et elle savait qu'il avait du sperme. Pour une première rencontre, ce n'était pas si mal... il y a toujours place à l'amélioration.

Son esprit la ramena rapidement au présent. Elle pouvait entendre les pas qui s'éloignaient. "Je pense que tu es allé trop loin quand tu l'as retiré." "Comment aurais-je pu savoir qu'elle réagirait comme ça ! Sa mère accepterait n'importe quoi ! J'ai juste supposé que telle mère telle fille !"

"Sa mère prendrait n'importe quoi..." La pensée s'attarda. Wow... tel père tel fils. Pourquoi n'y avait-elle pas pensé. Sa mère avait été avec ce gars il y a plusieurs mois. Elle a dit sa "chose"... (Elle n'a jamais su pourquoi sa mère refusait de l'appeler par son vrai nom... bite, pénis... lance ! Quelque chose d'autre que "Chose" - ah mais c'était sa mère. Toujours essayant de se cacher sous un manteau qui ne portait pas son nom.) Son truc était tellement grouse et déformé. Elle ne savait rien qui faisait ça à un homme... à moins qu'il ne soit le diable ou quelque chose comme ça. Elle a dit qu'il avait l'air énorme et qu'il avait toutes ces plaies ouvertes partout. Les plaies suintaient de pus rouge et blanc ! Celui du fils n'était pas si mal... le sien n'avait pas encore les plaies même si elles étaient proches de l'éclosion. Le sien n'avait que de grosses bosses défigurées ! Ce fut un choc lorsqu'il le sortit et le brandit devant son visage.

Elle a attendu ce qui lui a semblé une éternité. Lorsqu'elle n'entendit plus aucun bruit, elle s'éloigna lentement du tronc pourri. Elle regarda dans l'ensemble pour voir si elle pouvait voir ce qui était mort. La blancheur... les os... Elle inspira rapidement et recula de surprise. Elle heurta quelque chose de doux, d'humain... oh non... son esprit pleura. C'était un piège !

Elle se tourna lentement et regarda la personne. Il était jeune, comme elle, mais pas un des autres garçons. Elle le regarda dans les yeux, la peur scintillant toujours au fond d'elle. "C'est bon... c'est bon... Tu es en sécurité maintenant." Était-elle... son esprit se disputait. Cela pourrait n'être qu'un piège. Un piège!

Il l'a fait s'installer à côté d'elle et elle s'est retrouvée à raconter des bribes de l'histoire. Il plaça un bras chaud autour de son épaule et chassa ses larmes. Il était doux et doux. Elle n'a jamais rencontré un gars doux et doux qui l'aimait avant. Elle était assise là, essayant de reprendre son souffle et de calmer ses nerfs. Ses larmes étaient toutes parties et elle se sentait vide.

Elle leva les yeux vers le garçon et leurs lèvres se rencontrèrent. Ce n'était pas forcé mais quelque chose de naturel. Comme s'ils avaient des aimants dans les lèvres et étaient attirés l'un vers l'autre. Il était bien plus expérimenté que n'importe quel autre garçon avec qui elle avait été. Il enleva rapidement ce qui restait de sa chemise. Ses mains caressèrent doucement ses seins et commencèrent à jouer avec le mamelon. Elle fut surprise quand ses propres mains commencèrent à le caresser.

D'abord sa chevelure épaisse et noire, puis le long de son dos. Elle l'attira plus près d'elle, ayant besoin de sentir sa chaleur... ayant besoin de sentir sa douce force. Il l'a doucement tirée au sol avec lui et l'a allongée sur les feuilles douces et moisies. Ses jeunes seins roses étaient libres de leur harnais et elle s'était débarrassée de son jean. Tout ce qui restait où sa culotte de coton humide. Il a enlevé sa culotte et a commencé à toucher son humidité. Elle sentit son érection à travers son jean. Elle le voulait... peu importe à quoi il ressemblait. Elle était prête à recevoir.

Ses mains ont baissé sa fermeture éclair et ont retiré son pantalon. Il ne portait pas de sous-vêtements. Son grand orgue se balançait au vent. C'était parfait. Sans prépuce et sans bosses ni défiguration à proprement parler. Elle écarta avidement ses jambes en s'ouvrant largement. Son premier plongeon fut rude, coupant le souffle de ses poumons. Sa poussée suivante fut beaucoup plus douce.

Ils ont tous les deux porté haut les vents de la passion. Il se construisait dans leurs deux corps alors qu'ils fondaient ensemble. Elle se redressa, se tenant à son cou et l'encourageant à approfondir ses poussées. Elle aimait la chaleur et le mouvement. Elle sentit ses lèvres l'aspirer plus profondément. Ses jeunes seins se bousculaient et bougeaient, rebondissant librement sur sa jolie jeune poitrine. Ils ont tous deux crié quand le moment est venu.

Il s'installa à côté d'elle... Elle leva les yeux vers l'arbre. Elle avait oublié les os. Elle se recroquevilla sur le côté et montra l'arbre. "Savez-vous qu'il y a des os... de vieux os blancs... à l'intérieur de cet arbre ?"

"Bien sûr", répondit le garçon... "Je les ai mis là!"

Articles similaires

Enseignants Pet_(0)

Je suis un lycéen de quinze ans et je suppose que je suis assez moyen à bien des égards. Mes notes sont dans la moyenne et ma vie sociale est correcte, mais avec le sport et le temps passé avec le groupe de rock dans lequel je suis, je n'ai pas beaucoup de temps libre. Au lycée, tout le monde a une salle d'accueil où vous commencez chaque journée d'école. Chaque année, vous en obtenez un nouveau et cette année, j'ai été mis dans la chambre de Miss Porter. C'est une prof d'anglais dans la trentaine avec des cheveux blonds et...

2.3K Des vues

Likes 0

Steph - S'occupe de mon colocataire

Je connais Steph depuis 5 ans. Nous nous sommes rencontrés pour la première fois lorsqu'elle était une étudiante universitaire de 20 ans en Angleterre. Elle était tout ce qu'un homme pouvait désirer, c'est une superbe rousse, 5 4 et très mince. Elle est un cul à tomber par terre et pour quelqu'un d'aussi mince, elle a des seins 32E, aussi fermes que gros. Ma chance a eu lieu le jour où je l'ai rencontrée, et la première fois que nous avons baisé, ça s'est juste amélioré, elle a un désir insatiable de sexe, et la chatte la plus mignonne que j'ai...

2.4K Des vues

Likes 0

Mordie pt1

Dans une petite ville, au milieu de nulle part, vivait un homme inconnu appelé Mordie. Pendant des années, Mordie a passé ses journées dans sa maison à penser à la femme parfaite pour lui. Vous voyez, Mordie n'est pas un méchant, il est juste mal compris. En tant que jeune garçon grandissant dans la grande ville, il était toujours taquiné à propos de son poids, de son visage mal interprété et de son instabilité mentale. Craignant pour la sécurité de son fils, la mère trop protectrice de Mordie a fui la ville pour vivre dans une petite ville. Par peur du...

2.3K Des vues

Likes 0

RACONTE-MOI UNE HISTOIRE - PARTIE 1

Erica Fry a longuement réfléchi avant de se décider à entrer. Nerveusement, elle attendit que la réceptionniste en finisse avec une dame d'âge moyen qui fut ensuite emmenée vers ce qui devait être l'arrière des bureaux. Puis-je vous aider? demanda la jeune femme aux cheveux roux. « Euh, je l'espère », a marmonné Erica, « J'ai lu votre annonce et je me suis demandé si je pouvais peut-être… » « Si vous pouviez nous raconter votre histoire ? » intervint la tête rouge. Oui, soupira Erica avec reconnaissance, c'est exactement ça. « Vous comprenez la nature des histoires que nous recherchons ? » demanda la réceptionniste. Ahem, je pense que oui...

2.4K Des vues

Likes 0

Incestie --- [2]

Partie 2 [le dernier du thème bi pendant un moment] _____________________________ Le juge Ciro T. Nikolai était assis derrière un immense bureau alors qu'Avan Volka et son jeune neveu Caci entraient dans la chambre du juge. Nikolaï était du genre bourru avec des yeux durs et un visage ridé et sévère. Il fit signe à Avan et au garçon de s'asseoir de l'autre côté de son bureau. « Volka », a-t-il commencé, « j'ai ici un permis d'immigration et puisque leur père ne peut pas répondre par lui-même, votre signature suffira. » Le juge a soulevé le document de quatre pages et est passé à...

2.3K Des vues

Likes 0

Dépendance douloureuse.

Bonjour, je suis Adam 21 ans. Cela va faire partie d'une série MAIS chaque histoire peut être une histoire indépendante. Toutes les histoires que je vais faire sont complètement vraies. -Tout commentaire est le bienvenu. **Toronto, Ont** A l'époque j'étais jeune. J'ai donc finalement eu le courage d'envoyer un message au gars que j'ai rencontré en ligne via un site de chat gay nommé Steve pour une autre rencontre. Parce que la première rencontre a été pour le moins révélatrice. Je pensais que puisqu'il avait pris ma virginité anale la première fois, la seconde serait aussi mauvaise. J'ai donc envoyé un...

2.3K Des vues

Likes 0

Mon père était assis là et regardait

Quand j'avais 16 ans et presque 17 ans, mon père s'est remarié avec une femme adorable et très plantureuse, des seins beaucoup plus gros que maman a de loin et il dit que c'est aussi l'une de ses nombreuses qualités, elle est une excellente cuisinière et aime s'amuser de toutes sortes . Eh bien, je suis absent pour l'été quand tout cela se produit, je donne des cours d'informatique au lycée local, il semble que j'ai un talent naturel pour cela pour une raison étrange, je vois du code dans ma tête ou quelque chose comme ça et je ' Je...

2.1K Des vues

Likes 0

Meilleurs amis avec des avantages

Annabelle a crié de l'autre côté de la maison Dépêchez-vous! Nous allons être en retard! C'est une vieille amie d'enfance et elle vient juste d'emménager, car ses parents ont décidé qu'elle devait quitter leur maison. J'ai décidé de faire ce qu'il fallait pour qu'elle emménage avec moi. Je veux dire, pourquoi pas ? Nous avons tous les deux tout fait ensemble. Nous sommes allés aux mêmes cours, avons traîné au cinéma et avons même passé beaucoup de soirées pyjama ensemble. Je deviens trop timide quand j'essaye de l'inviter à sortir. Hé ! Le bus ne va plus nous attendre ! Le...

2.2K Des vues

Likes 0

Mon sale petit secret (12)

Salut les gars, c'est le dernier chapitre. J'espère que ça a été une bonne balade. Il y a un épilogue dans lequel j'expliquerai tout une fois le trio terminé. La fête du Nouvel An était une explosion… de mon sperme et du sperme de deux autres gars. L'un d'eux, comme vous le savez, était Mike. L'autre était… attendez et voyez. Cela deviendra évident assez tôt. Je suis donc entrée dans la soirée vêtue d'un cardigan et d'un short court. Évidemment, quand je m'habillais, j'avais l'idée du sexe dans ma tête. C'était dans une maison de 13 ans et j'avais décidé de...

2.1K Des vues

Likes 0

Marquez l'endroit_(1)

Marquez l'endroit Je pensais en passant la porte latérale de ma maison que c'était probablement le pire jour de ma vie. Humilié au travail... non, miné par une petite merde pleurnicharde qui a marché pour moi et m'a presque fait virer. Pour couronner le tout, mon covoiturage est foutu et je dois mendier pour un retour à la maison. Plus d'humiliation... juste ce dont j'ai besoin. Pourquoi ai-je déménagé ma famille dans cette ville alors que j'allais déjà bien ? Y compris aujourd'hui, je me suis posé la même question 265 fois jusqu'à présent cette année. La maison est calme, presque...

2K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.